#Rugby – Fed1/ J.Gachassin : «Bagnères ne méritait pas ce score aussi important.»

Nous avons eu l’immense honneur d’avoir au micro du Mag Sport Radio Albigès Jean Gachassin, international français et légende du rugby bigourdan. « Peter Pan » comme l’appelaient supporters et média du temps il faisait les beaux jours du XV de France et du Stade Bagnèrais, nous a livré une analyse lucide de ce match entre albi et son club de cœur.

 

 

On est au sortir de la défaite bagnèraise, ça vous fait un petit pincement au cœur ? 

 

On savait que ça allait être un match difficile mais, au vu du match, Bagnères ne méritait pas ce score aussi important. Mais, il n’y avait pas photo, Albi est un ton au-dessus de Bagnères et on a essayé de faire le maximum. La machine s’est mise en marche mais le score est un peu lourd pour Bagnères qui méritait un essai de moins pour être satisfait. 

 

Ca n’aurait pas donné le bonus défensif mais on soulignera quand même la vaillance de ces Bagnèrais. C’est l’ADN de ces pyrénéens ? 

 

Bien sûr, on a une bonne école de rugby, on vit de cela. On a un budget relativement modeste puisqu’on a 500 000€ de budget mais on fait avec le cœur. Tous les joueurs qui sortent de l’école de rugby, et heureusement que nous l’avons, ça permet de maintenir le rugby à Bagnères-de-Bigorre. 

 

On voit les espoirs qui ont passé une grosse valise à nos voisins vauréens, 64 à 0. Peut-être que l’avenir du club est là aussi, comme vous le soulignez ? 

 

Il est là ! On a une bonne école de rugby, je le dis, ce sont ces jeunes qui maintiennent par la suite ce club en Fédérale 1. On ne veut pas monter mais on ne veut pas descendre non plus. Mais, il y a une bonne ambiance et les jeunes savent qu’ils pourront jouer en équipe première. Parce-que le but, quand on a 16, 17 ans, c’est de jouer en équipe première. Après, ils verront dans d’autres cieux, ils partiront dans d’autres clubs plus huppés et c’est normal, c’est ce qu’il faut leur souhaiter. 

 

Vous parlez de la formation et effectivement, vous vous en sortez par rapport à cela. On a également entendu le président des bénévoles qui soulignait Aquensis et les spas qui prédominent dans la région bagnèraise. Comment attirer d’autres sponsors pour Bagnères pour perdurer dans cette Fédérale 1 ? 

 

Il faut être logique et modeste. A moins qu’il y ait quelqu’un, un grand mécène, on ne sait jamais, qui vienne et qui monte une grosse entreprise, nous sommes une ville thermale, nous avons le ski mais, nous n’avons pas d’entreprise ou de personne qui peut mettre beaucoup d’argent dans ce club, malheureusement. Mais, c’est comme ça et nous permet aussi de former des jeunes et nous sommes heureux quand nous les voyons au top dans une équipe du Top 14. 

 

C’est sûr. Petite question décalée parce qu’on aime bien ça à Radio Albigès. Avec vos appuis dans le tennis, vous ne pouvez pas faire venir quelques mécènes ? 

 

Mais si, j’avais Yannick Noah qui voulait venir et il a dit non au dernier moment. Non, vous savez, Roland-Garros, le tennis, ça n’a vraiment rien à voir avec le rugby. Les gros sponsors du tennis sont déjà très sollicités par le tennis et ne peuvent pas s’éparpiller. 

 

Je vous remercie beaucoup

 

Et bonne chance à Albi. 

 

Et bonne chance à Bagnères aussi

 

Merci, c’est gentil

Propos recueillis par Didier Revellat

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s