#Rugby – Fed1 / P.Belzunce : «On a des valeurs autres et on essaiera de les montrer.»

Pierre Belzunce n’a que très peu gouté la défaite face à Albi, et espère fermement prendre sa revanche à Sarrat. Pour le Cercle Amical Lannemezanais, la réception de Graulhet actuellement relégable, sur le plateau doit absolument servir de rebond si le club bigourdan veut passer la trêve au chaud.

Pierre Belzunce, ce n’est jamais un exercice facile de parler à chaud quand on a pris 55 pions. On sait qu’à Lannemezan, vous étiez venus pour essayer de faire un peu douter cette équipe d’Albi, vous êtes 5es, vous vouliez vous tester. Qu’est-ce qu’il a manqué à Lannemezan pour faire douter ces albigeois ? 

 

Manquer, je ne sais pas. Après, on vient se tester contre le meilleur et l’ogre de la poule. Donc, c’est intéressant de jouer des matchs comme ça et on voit qu’il y a de la différence. Je pense qu’on n’a pas bien entamé le match, on a pris des points très rapidement. C’est sûr que, quand ils sont dans l’avancée avec la confiance … On était venu pour les faire douter et ils n’ont pas douté assez longtemps pour qu’on puisse faire quelque chose. 

 

On sait que, sur le Plateau, vous avez de l’orgueil, vous avez de la fierté, ça fait partie de l’ADN du club. Jusqu’au bout, vous avez tenté pour essayer de marquer cet essai, pour ne pas rentrer fanny au Plateau ? 

 

C’est ça, oui, pour ne pas être fanny. Après, il y a un avantage à ce championnat, c’est qu’il y a les matchs aller et les matchs retour et que, chez nous, on a des valeurs autres et on essaiera de les montrer. 

 

Sur le Plateau, il y a toujours eu une grosse ambiance, un public convivial Maintenant, pour vous, le plus dur va être de vous remettre la tête à l’endroit. On avait Jean-Christophe Bacca, le coach de Graulhet qui commentait avec nous qui nous disait que, quand il était venu au Stadium, il avait récupéré des hommes humainement et sportivement atteints. Mais pour Lannemezan, il y a quand même un gros impératif qui est d’aller gagner des points pour passer Noël au chaud dans les qualifiables au Du Manoir ? 

 

C’est ça. Nous, on sait que ce n’est pas notre championnat. Blagnac, Albi, c’est autre chose, ce sont des clubs pros qui s’entraînent tous les jours. Nous, on travaille la journée, on est sur les chantiers la journée, on va s’entraîner le soir. Donc, ça n’est pas la même vie, ça n’est pas le même métier. On défend ces valeurs-là, les valeurs du Plateau qu’Arnaud Méla connaît très bien, on essaiera de lui remontrer au retour. 

 

Comme Nafarroa l’année dernière, essayer de faire un petit guet-apens pyrénéen ? 

 

Exactement

Propos recueillis par Loïc Colombié

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s