#Rugby – Fed1 / S.Jaoudat : «Il nous reste une marge de progression! »

Soheyl Jaoudat, ailier pour ce CS Beaune-Rumilly, souvent utilisé depuis le début de la saison par le staff comme un couteau Suisse, est revenu dans nos colonnes sur sa détermination à repousser les/ses limites avec les bourguignons. Actuellement 6eme de la poule 1, et donc qualifiable en « Du Manoir » à une journée du terme des phases aller, Soheyl et ses coéquipiers savent la marge de progression qu’ils leur restent à accomplir pour aller au bout de leurs rêves. L’ancien clermontois, est totalement conscient que les problématiques à l’export du CS Beaune pourraient ne pas faire les bons comptes à l’heure du gong printanier, et espère que les « viticulteurs  » sauront réparer ce défaut de la cuirasse, dès dimanche prochain, chez la lanterne rouge francilienne: Drancy.

Crédit photo Stephanie Maufoux

Soheyl, ça a été une prestation très appliquée, en tous cas en première mi-temps ? 

 

Oui, déjà, on a la victoire au bout, ça fait du bien, on avait besoin de ces 4 points. En effet, première mi-temps assez appliquée où on met du rythme, on met notre jeu en place donc, c’est très intéressant. Après, un peu plus de mal en fin de première mi-temps et en début de 2e. En fait, on débute la première mi-temps comme on finit la première en leur laissant le ballon et en faisant des fautes et on le paie cash en prenant un essai en fin de première mi-temps. C’est vrai qu’on fait une bonne première mi-temps, on se relâche un peu parce qu’on a 13 points d’avance et inconsciemment, on se relâche. Mais quand même satisfait parce qu’il y a la victoire au bout. 

 

Justement, à la 36e, il y avait 24 à 6 donc avec un bonus offensif en poche. Est-ce que tu crois que c’est ce qui vous a fait déjouer, d’une certaine manière ? 

 

Comme on se l’est dit dans les vestiaires, je crois que c’est la première fois qu’on menait avec autant d’avance et peut-être qu’on n’a pas su bien le gérer. On leur a peut-être rendu trop de ballons, on a fait des fautes bêtes et c’est ce qui nous a mis un peu dedans, on leur offre vraiment un essai. On savait qu’ils étaient très forts sur ballons portés et donc, ils nous ont mis un ballon porté dans les 5 dernières minutes et on prend un essai. C’est un peu rageant parce-que je pense qu’on aurait pu gagner plus et avoir le bonus offensif. On va se contenter déjà de cette victoire parce qu’on en avait besoin après la déconvenue à Issoire. Maintenant, il va falloir gagner à Drancy pour confirmer. 

 

Rumilly n’a de promu que le nom parce que c’est une très belle équipe, qui a montré une très belle opposition, qui est dans le Top 6 depuis le début de saison et qui, vraiment, a montré de belles choses. Est-ce que vous aviez un peu travaillé sur cette équipe surprenante parce qu’on a vu qu’au niveau d’engagement et intensité, elle avait répondu présente ? 

 

C’est vrai qu’ils font un super début de saison. Pour un promu, ils sont allée gagner des matchs à l’extérieur, ils ont été très forts chez eux donc c’est super intéressant. Après, nous, il fallait vraiment qu’on se concentre sur notre jeu qu’on n’avait pas su produire à Issoire sans vraiment se concentrer sur l’équipe adverse. Je pense que, quand on se concentre sur notre jeu, qu’on met notre jeu en place, c’est là où on est le plus dangereux. On savait que Rumilly était une équipe très forte et très dense devant, ils nous l’ont montré sur leurs ballons portés. Le gros point à travailler, c’était de travailler notre jeu ce qu’on a fait cette semaine et bien fait donc voilà, il y a la victoire au bout. 

 

A la maison, vous avez vaincu 4 équipes du Top 6. A l’extérieur, ça se passe quand même nettement moins bien puisqu’à l’heure actuelle, Beaune n’affiche qu’un succès à l’extérieur. Comment tu expliques cette différence ? 

 

C’est peut-être dans l’approche des matchs, on ne se prépare pas pareil. Quand on joue à la maison, on a peut-être un supplément d’âme qui fait qu’on n’a pas envie de perdre. C’est vrai que, pour le moment, on ne se déplace pas super bien. On a deux déplacements qui vont arriver à Drancy et à Massy, deux déplacements parisiens qui vont être durs parce-que Drancy joue le maintien et Massy joue les premiers rôles. Donc maintenant, c’est à nous d’arriver à avoir le même état d’esprit quand on joue à l’extérieur et à la maison. Et je pense que quand on aura le même état d’esprit, quand on préparera les matchs de la même manière la semaine, avant le match et à l’échauffement, là on arrivera à faire quelque chose. Mais pour le moment, on n’a pas été encore capable de le faire et il nous reste cette marge de progression à avoir qu’on peut totalement réaliser. 

 

Sur le match d’aujourd’hui, on a vu les arrières toucher beaucoup plus de ballons que d’habitude. C’est parce-que le jeu s’y est prêté ou les avants ont bien contenu, ce qui vous a libéré des espaces ? 

 

C’est surtout parce-que nous on s’est dit qu’il fallait qu’on joue plus. On est dit équipe joueuse mais on n’utilisait pas assez nos 3/4. Je pense qu’on a eu un petit changement de mentalité après ce dernier bloc, cette défaite à Issoire. Ce qui fait qu’on s’est rendu compte qu’il fallait qu’on joue beaucoup plus avec les 3/4 ce qu’on a fait aujourd’hui et qui nous a permis de gagner entre autres, même si les avants ont fait un très, très gros travail devant. Il faut qu’on arrive à jouer avants et 3/4 ensemble et à ce moment-là, on pourra être dangereux. Parce qu’on a de très fortes individualités derrière et je pense qu’il faut qu’on s’en serve un peu plus. 

 

Avec les 4 points aujourd’hui couplés aux autres résultats de la poule, Beaune est 6e, pour la première fois depuis le début de saison. Quel est va être l’objectif à Drancy, d’accentuer cette avance ? Parce-que derrière, c’est très, très resserré. 

 

L’objectif est clair à Drancy. En toute humilité, on ne peut pas se permettre d’aller perdre là-bas. Que ce soit Drancy ou Massy, il faut qu’on aille gagner à l’extérieur en fait pour capitaliser les points qu’on a gagné à la maison. Il faut qu’on aille gagner à l’extérieur donc maintenant, ça passe par Drancy dès le week-end prochain. On va se remettre au travail dès demain et garder cette 6e place qui est synonyme de qualification. On s’est promis des choses, on a envie d’aller un peu plus loin dans la saison donc à nous maintenant de gagner ces matchs couperets à l’extérieur et de prouver qu’on est une équipe qui sait se déplacer. 

 

Propos recueillis par Stéphanie Maufoux

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s