#Rugby – Fed2/ R.Merancienne (UAGR) : «Ça serait génial de retrouver «BenBen» en phases finales.»

Raphaël Mérancienne le 3eme ligne/Talon de l’UAGR est revenu au micro du « Le #MagSport – RadioAlbiges sur le début de saison des « vignerons » en fédérale 2. Pour celui qui est aussi gérant de la salle de sport « Sartorius » , cette nouvelle saison sous les couleurs gaillacoises est placée sous le signe du plaisir et de l’ambition. Toujours aussi affable , l’ex joueur du Sporting Club Albigeois et SO Chambéry nous a livré son rêve : rencontrer son ex coach , Benjamin Bagate (Perigueux) en Playoffs. Rendez-vous est pris au printemps 2020.

 

Crédit photo DDM Marie Pierre Volle

 

Raphael, j’imagine qu’à Gaillac, ça doit rouler plein fer depuis ce début de saison de Fédérale 2. L’année dernière, vous vous êtes arrêtés en play-off, vous avez fait un joli parcours et une jolie aventure humaine. Je pense que, cette saison, le but est de remettre le couvert ? 

 

Oui, exactement. L’année dernière, on fait une superbe saison et cette année est plus compliquée sur le début de saison. On a une poule assez relevée et on a des petits trucs, des matchs où ça ne bascule pas de notre côté en notre faveur. Souvent des décisions arbitrales qui, l’an dernier, étaient plutôt positives pour nous qui ne le sont pas cette année et tu perds 3, 4 matchs comme ça entre la 75e et la 85e donc, c’est un peu frustrant. 

 

Ce week-end s’annonce un gros calibre de Fédérale 2, puisqu’ils descendent de Fédérale 1, c’est l’Avenir Valencien qui débarque au Stade Bernard Laporte (ITW réalisé le 22 novembre 2019). J’imagine que ça va être un carrefour de votre saison pour savoir si vous pouvez viser un peu plus haut ? 

 

Exactement, c’est une grosse équipe avec un bel effectif. Ils ont perdu quelques joueurs mais ils ont quand même conservé le noyau dur. Forcément, c’est un club qui a des moyens différents des nôtres, qui ont un analyste vidéo, qui ont des joueurs qui sont quasi pros. Donc, il est sûr qu’on va pouvoir se confronter à ce qu’il y a de meilleur dans notre niveau, ça va être intéressant. 

 

Tu sais qu’à Radio Albigès, on aime bien te chambrer. Cette année, à quel poste est-ce que tu évolues ? Parce-que tu fais l’inverse de Bastareaud qui a commencé 3/4 centre, qui est devenu 3e ligne et qui, peut-être, finira talon. Toi, tu as commencé au talon et tu fais l’inverse ? 

 

Je vais finir à l’aile (rires). 

 

A l’aile, je viens avec France 3 pour filmer, je veux voir ça. 

 

Non, cette année, je joue comme l’an dernier quand je suis arrivé à Gaillac. Je joue 3e ligne aile depuis le début de la saison, j’ai fait tous les matchs à ce poste. 

 

Ca fait quoi de toucher des ballons ? 

 

Ah, c’est pas mal (rires)

 

Il a fallu attendre 25 ans pour découvrir un peu ce que voulait dire toucher le cuir ? 

 

(rires). Non, je le touche différemment mais c’est assez sympa. Il y a pas mal de similitudes avec le poste de talon. 

 

Tu te régales plus maintenant que tu es 3e ligne que talon ? Tu avais fait un peu le tour de la question au talon ? 

 

Non, différent. En Fédérale 1 ou à Albi, mon gabarit ne me permettait pas forcément de jouer 3e ligne donc, la question ne se posait même pas. C’est qu’en fait, on avait déjà plusieurs supers talons à Gaillac et qu’ils trouvaient ça intéressant de me faire, pourquoi pas, évoluer en 3e ligne. Du coup, on a essayé, ça s’est bien passé et ça s’est fait un peu naturellement. 

 

En parlant de Fédérale 2, il y a cette année de nouvelles règles par paires voire même par pléiade. Qu’est-ce tu penses de ces nouvelles règles depuis que tu as commencé à les utiliser il y a quatre mois ? 

 

Compliqué. Quand on t’a appris des choses depuis petit, c’est difficile de s’es défaire après. Du coup, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui on perd pas mal de matchs parce qu’on fait beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de fautes. Par exemple, aujourd’hui, tu n’as plus le droit de plaquer un joueur à deux, tu n’as plus le droit d’arracher les ballons, c’est plus compliqué pour gratter, les plaquages doivent être en-dessous de la ceinture. Ça fait quand même beaucoup de changements en une saison et, du coup, beaucoup, beaucoup de fautes en ce début de saison. Il va absolument falloir qu’on règle ça si on veut passer le cap. 

 

On a eu une interview «  Benben  » alias Benjamin Bagate, l’entraîneur de Périgueux. Rencontrer Périgueux en play-off, ça ne serait pas mal pour Gaillac ? Ça serait quelque chose de bien sympa ? 

 

Ah oui. Déjà, il faut que nous, on y arrive en play-off. Je pense qu’eux y arriveront mais nous, il faut qu’on y arrive (rires). Mais oui, ça serait génial de le retrouver en phases finales, ce serait fabuleux. 

 

J’imagine que tu as gardé des contacts avec Benjamin Bagate 

 

Oui, bien sûr. Je ne l’ai pas toutes les semaines mais au moins une ou deux fois par mois pour avoir des nouvelles. C’est vrai que c’est quelqu’un avec qui on a vraiment noué des liens d’amitié. Donc, on garde toujours contact, ça, c’est sûr. 

 

Et il a dû te parler de son dernier projet autour des skills 

 

Oui, tout à fait. 

 

C’était un peu l’objet de l’interview précédente avec lui. Que penses-tu de cette volonté d’éduquer dès le plus jeune âge à appréhender les chocs ? 

 

C’est très bien, il a raison. Après, ça ne m’étonne pas de Benben, il a de supers idées, c’est un technicien et, même humainement au-delà de ça, c’est quelqu’un qui est fabuleux. Ça ne m’étonne pas du tout qu’il ait des idées comme ça et je ne doute pas de la réalisation de ce projet-là. 

 

On me dit dans l’oreillette que tu as une spécialité à Gaillac, celle de faire des chisteras sautées. C’est vrai ou c’est une légende ? 

Apparemment, tu as des sources assez fiables (rires). 

 

Oui et pourtant, je ne mets pas souvent les pieds au Stade Laborie. Malheureusement, parce qu’on aimerait pouvoir s’y déplacer plus souvent avec Radio Albigès, mais j’ai quand même quelques échos. 

 

C’est vrai que je ne t’y ai quand même pas souvent vu. 

 

Je me cache dans ce coin, je n’ai pas envie qu’il y ait des mouvements de foule. 

 

Mais non (rires)

 

 Propos recueillis par Loïc Colombié

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s