#Football -CDF / B.Irles (Pau) : « La coupe ce n’est pas la priorité.»

L’entraîneur du FC Pau, Bruno Irles, futur adversaire du Marssac RSRDT, lors des 64 eme de finale (8eme tour) de coupe de France, nous a réservé une réaction. Pour celui qui est aussi consultant sur la chaîne canal +, la « Coupe » ne revêtirait pas une grande importance à ses yeux , et serait apparemment utilisée comme variable d’ajustement dans une saison le championnat est érigé en objectif premier . Mais le sport de haut niveau étant fait de coups de bluff et « d’intox » en tous genre, le dernier représentant des clubs Tarnais prendra sûrement ces propos avec parcimonie. La guerre n’a pas encore commencé sur le pré, mais déjà les sémaphores médiatiques pointent le bout de leurs nez. Le Marssac RSRDT va devoir, pour aller au bout de ses rêves, élever son niveau de jeu face à une écurie évoluant deux divisions au dessus, mais aussi appréhender la lessiveuse médiatique, apanage des clubs qui grandissent vite.

Bruno Irlès, quelle est votre réaction à chaud après le tirage contre Marssac 

 

Je vais peut-être vous décevoir un peu mais c’est vrai que cette Coupe de France n’est vraiment pas notre objectif principalcette saison. 

 

C’est justement ce que je comptais vous demander

 

Je l’ai dit dès le premier tour, je me sers de la Coupe de France pour préparer mes matchs de Nationale. On n’a pas un effectif suffisant en nombre pour se permettre d’aller loin dans cette compétition. Donc, c’est vrai que je me sers des matchs pour donner, pour équilibrer les temps de jeu de mon équipe, pour faire souffler certains joueurs qui ont besoin de souffler. Je ne suis pas focalisé sur la compétition Coupe de France comme je peux être focalisé sur celle de mon championnat national. Ce n’est pas pour ça qu’on n’est pas compétitif, c’est mon groupe qui vient. Il n’y a jamais eu d’équipe B  à aller là-bas car, pour l’instant, les matchs sont en week-end donc, il y a à chaque fois une équipe compétitive, il n’y a pas de souci. Mais c’est vrai que ce n’est pas la priorité pour moi cette saison. 

 

Est-ce que Marssac est une équipe que vous connaissez un peu ou allez-vous la découvrir avec cette rencontre ? 

 

Non, là aussi je vais être honnête avec vous, je vais me renseigner parce-que, par professionnalisme, je me renseigne toujours quand je ne connais pas les équipes. Forcément, on n’a pas de vidéo comme on peut avoir cet outil un peu plus haut. Mais, je prends des renseignements sans aller de façon aussi pointue que lorsque je vais analyser un match de championnat. J’aurai pris des renseignements et je saurai à quoi m’attendre et à quoi préparer les joueurs dans la semaine qui précèdera. 

 

Vous dîtes que votre objectif est surtout le championnat. Quels sont-ils ces objectifs pour cette saison ? La montée car vous êtes quand même bien partis de ce côté-là ? 

 

Ce n’était pas l’objectif parce qu’on a quand même l’avant-dernier budget du championnat national. Malgré ce petit budget en national, j’ai affiché dès le début de saison, donc on ne peut dire que ce sont les résultats qui m’ont amenés à dire ça, que je voulais que le Pau FC regarde vers le haut du tableau. Donc effectivement, depuis le début de saison, on est dans ce haut de tableau et pour l’instant, on est un peu tout en haut. 

 

Vous ne vous trompez pas trop ? 

 

On est dans le haut du tableau. Pour moi, de 1 à 5, c’est le haut, on est 1 maintenant, on était 2 avant. Je sais que ça va être très difficile de rester performants comme ça tout au long de la saison. Donc, parler d’objectif montée, ce serait déraisonnable de ma part, on en parlera quand on verra au mois de Mars où on en sera. Là, on est dans ce haut de tableau, on est dans le bon wagon on va dire. On verra comme se passe la suite de la compétition. 

 

Du coup, ce Marsssac-Pau est un match où vous allez vous renseigner. Et, même si ce n’est pas forcément votre gros objectif, vous allez quand même jouer là-bas pour gagner ? 

 

Oui, j’aurai une équipe compétitive. Ce ne sera pas forcément la meilleure équipe mais, j’ai un groupe d’une quinzaine de joueurs et ce seront ces joueurs qui seront là-bas pour défier Marssac. On a déjà eu trois clubs de R1, Marmande, Feytiat et Argelès. Là, c’est le 4e donc, je vais commencer à bien connaître ce championnat. Vous connaissez mieux que moi votre équipe de Marssac mais j’ai affronté Marmande qui était complètement différente de Feytiat qui était encore différente d’Argelès

 

C’est vrai aussi que ce n’est pas le même secteur ? 

 

Ce ne sont pas les mêmes secteurs et ce n’était pas le même niveau, ni les mêmes intentions de jeu non plus, ni les mêmes mentalités. Donc, je vais me renseigner un peu pour voir ce qui va nous attendre à Marssac

 

Propos recueillis par Nicolas Portillo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s