#Rugby – Fed1 / D.Hermet (USSS) : «Le rugby champêtre, c’est aussi savoir se resserrer dans les moments durs!»

Dorian Hermet nous a livré une réaction à chaud après la victoire pleine de courage et de bravoure de l’US Saint Sulpicienne (9-3) face aux pros du Sporting Club Albigeois . Quelques secondes après l’exploit de cette 7eme journée de fédérale 1, le joueur formé à Carmaux et Albi , savourait une victoire ayant des airs de revanche. Actuel 4ème de la poule 3 avec l’USSS, Dorian Hermet se sent comme un poisson dans la Lèze, pour sa première année au cœur de ce rugby qu’il qualifie affectueusement de champêtre.

Dorian, j’imagine que, pour toi, ce match revêtait une importance émotionnelle assez capitale puisque tu jouais contre ton ancien club, un de tes clubs formateurs. Mais, on l’a vu, tu n’as pas fait de cadeau aux Albigeois ? 

 

Oui, bien sûr. Après, personnellement, j’avais une revanche à prendre puisque c’est mon ancien club, on le sait tous. Et, on n’a pas déjoué, collectivement, on a montré que ça va être dur de gagner ici. On savait qu’Albi venait avec leurs armes et nous, on n’a rien lâché. On s’est envoyé comme il fallait et dieu sait que le score révèle le match. Après, bien sûr que ça a été compliqué mais moi, personnellement, j’ai une joie immense parce-que c’est la plus belle des revanches et que, collectivement, c’est un régal aussi. 

 

Dans les 10 dernières minutes, quand ça a été chaud, qu’il vous a fallu sortir les barbelés, avez-vous douté à un moment ? 

 

Oui. Enfin, douter, peut-être pas mais on savait que ça allait être compliqué, qu’il ne fallait rien lâcher. En mêlée, on savait qu’en conquête c’était dur mais les mecs se sont envoyés et n’ont rien lâché. Le rugby champêtre, c’est aussi ça, les mecs savent se resserrer dans les moments durs, on l’a montré et ça, c’est bien. 

 

Victor Labat avait dû vous remonter comme des coucous avant le match ? 

 

Bien sûr. De toute façon, avec Victor, à chaque match à la maison, interdit de perdre et encore plus contre l’ogre albigeois. Six victoires, cinq bonus offensifs, on le savait, j’y ai joué, je savais ce que c’était. Mais, on les a attendus, on n’a pas déjoué et putain, ça fait plaisir. 

 

Et puis, ce public de Saint-Sulpice-sur-Lèze, il est magnifique. Il y a toute une vallée qui vient au soutien dans les rucks 

 

Bien sûr, très gros public. Là, il y a toute la vallée qui vient, il n’y avait pas de match aux alentours. On savait qu’on allait être soutenus, on savait qu’on allait être attendus parce-que, bien entendu, il ne faut pas décevoir le public. Malgré n’importe quel résultat, le but était de s’envoyer, on l’a fait, ça nous sourit aujourd’hui et on peut être fiers de nous. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s