#Rugby – Fed1 / K.Boulogne (Albi) : «À mon âge, il n’y a que le plaisir, qui compte »

Kevin Boulogne, l’ouvreur du Sporting Club Albigeois est un des cadres de jaunes et noirs, lui qui a connu la période Top 14 avec l’équipe de la cité épiscopale. Quelques secondes après la victoire face à Mauléon (67-12) , le buteur Tarnais nous a parlé de son amour du ballon ovale, et des valeurs du rugby amateur. Focus sur un joueur qui vit cette pige en tant que joueur (depuis janvier 2019) comme un réel bonheur et une parenthèse enchantée qu’il souhaite voir finir avé la ProD2 à la clé .

Kevin, on imagine que tu es un homme heureux, une victoire 69 à 12. Tu as débuté le match, tu as joué à l’ouverture, tu as la banane ? 

 

Bien sûr. J’ai débuté le match, ça fait plaisir de jouer. Depuis l’année dernière, je prends du plaisir dans cette équipe et de reprendre le rugby tout simplement, que ce soit ici ou ailleurs. Je suis content du match, je suis content surtout de la prestation des mecs. Je suis content du score à la fin du match où on a respecté le schéma de A à Z et on a vu qu’on n’est pas rentré dans un rugby hourra, à faire n’importe quoi, à envoyer la balle à l’aile la vie est belle pour après faire espérer Mauléon, faire tomber des ballons et les laisser dans le match. Aujourd’hui, on a été un peu comme je l’ai dit, à l’image des anglais, très pragmatiques. On a appuyé là où ça faisait mal, les groupé pénétrants, la densité physique. 

 

Et puis un jeu varié, ne pas rester tout le temps sur des groupés pénétrants à enfoncer pile poil là où ça fait mal. Essayer de varier aussi, de choisir les plaisirs on va dire ? 

 

C’est ce qu’on a fait au fur et à mesure du match. On a commencé sur des ballons portés qui allaient à dam parce qu’on avait une densité plus élevée par rapport à eux. Après, une fois que le score a été acquis, on a commencé à alterner les ballons déviés, les ballons gardés, déviés, gardés. C’est plus facile quand les gros font un job comme ça et qu’on a le score de tenter les choses. Après, en début de match, on a respecté, on a marqué, on a joué. Si on ne marquait pas, peut-être qu’on aurait changé notre fusil d’épaule et trouver d’autres solutions. 

 

Il y avait un petit jeune dans ce match qui s’appelle Aurélien Donadieu et qui jouait demi-de-mêlée, un poste que tu connais bien. Il nous a fait une valise d’anthologie. Quand on a commenté, on s’est dit que c’était des essais que Kevin Boulogne nous aurait marqué il y a quelques années. Ca ne t’a pas rappelé le Kéké de l’époque Top 14/Pro D2  qui partait comme ça des fois au ras pour marquer des essais de filou ? 

 

Ça ne me l’a pas rappelé parce-que maintenant, je suis en 10. Mais c’est vrai qu’en 9, je me suis toujours régalé, surtout à Albi. On me connaît pour ça, ces essais-là, j’adorais les mettre. 

 

Le fameux essai contre Castres entre autres

 

Contre Castres et il y en a eu des wagons sur des escroqueries mais ils y sont quand même (rires). Aujourd’hui, on voit que, la moindre faille, ils ont réussi à l’exploiter. Ça montre bien qu’on était en place parce-que la première action où on s’est trompé une fois, ils ne se sont pas trompés en face pour aller marquer. On peut être content de nous, on a fait des erreurs, ce n’était pas parfait. Moi, au pied, j’en rate 4 du côté gauche. Sur les sorties de camp, marque des points, on reprend la pression, sur tous les coups d’envoi, on fait une faute de main ou une erreur. Donc, il y a des choses à rectifier. Il y a encore 2, 3 ballons de perdus à des moments importants. C’est bien, ça donne une marge de travail, ça donne aussi de quoi faire la semaine. Mais après, ce qui est très bien aussi, c’est le résultat final, notre stratégie, notre projet de jeu et que tous les mecs ont joué ensemble les uns pour les autres. 

 

Une question sur Mauléon. Quand on voit Mauléon, ce rugby amateur, ce rugby de copains, ce rugby de clocher, toi, qui est un amoureux de ce sport, ça ne te donne pas envie quand tu auras fini ta pige au Sporting Club Albigeois d’aller faire un petit tour en Fédérale 3 ou en honneur pour prendre du plaisir  avec les copains et faire passer la balle ? 

 

A la base, j’avais demandé à reprendre une licence pour aller à Marssac  en série. C’est ça que j’aime, cette ambiance, cette cohésion entre les joueurs, venir avec le plaisir les uns pour les autres. Au jour d’aujourd’hui, c’est ce que je trouve à Albi depuis deux ans donc tant mieux. Le jour où ça sera trop pro, ce ne sera plus pour moi parce qu’à mon âge, il n’y a que le plaisir. 

 

A Saint-Juéry ou à Marssac, ils vont se frotter les mains s’ils savent qu’il y a Kevin Boulogne sur le marché, tu vas avoir des demandes de partout, ça va tambouriner à la porte. 

 

Le problème, c’est que je ne peux pas jouer en dessous de Fédérale 1 à cause de mon hernie cervicale qui a été opérée. J’ai le droit de jouer de Fédérale 1 à Top 14 et pas en-dessous donc, je pense qu’à mon âge, des clubs de Fédérale 1, il ne va pas y en avoir des masses après. Là, je me régale, je continue, je vais tirer au maximum. J’espère que ce sera la dernière et qu’on remonte et après, advienne que pourra. 

 

Au pire, tu peux faire comme « Pageot » (SEB Pages), aller faire des piges à Graulhet ? 

 

Pourquoi pas ? Bacca m’avait déjà appelé et Bacca, c’est quelqu’un que j’apprécie énormément. Il m’avait appelé et pourquoi pas, oui. S’il faut rendre service pour prendre du plaisir avec des bons mecs, il n’y a pas de raison. Il ne faut dénigrer personne. Aujourd’hui, on gagne, demain, on perd, le plus important, c’est le rugby et les copains, le reste, c’est en plus. 

 

En parlant de Graulhet, c’est le prochain match, ce sera un derby. Comme on t’entendait le dire, ça ne parle pas à tous les joueurs, ce derby, mais ça parle à bon nombre de supporters. Il va falloir porter haut les couleurs du SportingClub Albigeois dans ce derby tarno-tarnais ? 

 

Bien sûr, il faudra surtout gagner. Gagner, avec la manière si possible parce qu’on sait que cette équipe de Graulhet, eux par-contre, dans les derbys, ils ont les valeurs de se transcender sur ce genre de match. Parce qu’ils connaissent pour les gens l’importance de ces matches. Nous, peut-être un peu moins pour certains donc, ça sera à nous de leur rappeler toute la semaine que ce match est super important, d’une pour le rugby, deux pour notre classement et de trois pour la ville. Parce qu’après, il y a des contentieux avec Graulhet, gentiment bien sûr, mais il y a des contentieux où les gens se chambrent beaucoup. Donc, il faut qu’on reste sur un match comme ça, qu’on respecte cette équipe de Graulhet qui va venir, j’en suis sûr et certain, avec des intentions. Connaissant Bacca, il ne va pas venir en victime donc, ça va être à nous dans les 20 premières minutes de montrer que ça va être compliqué de gagner là. 

 

Le ton est déjà donné pour le prochain match. Merci Kevin

 

Avec plaisir. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s