#Football – D2F / ASPTT Vs ESOF (J4) : Les albigeoises dans le creux de la vague !

Ce dimanche, se déroulait la 4ème journée de division 2 féminine, qui voyait les rouges et jaunes de l’ASPTT FA partir à l’assaut de la Vendée. Face à une équipe ornaysienne en recherche d’une première victoire en championnat, les joueuses de Patrice Garrigues et Clément Galien voulaient confirmer les beaux enseignements de la journée précédente (score nul et vierge dans le derby occitan face au Montauban FCTG). Mais les intentions n’ont pas été suivies d’actes, car les albigeoises viennent d’être balayées ( 4-2 ) par la Roche Sur Yon et voient poindre les prémisses d’une saison, où il va falloir cravacher ferme pour acquérir le maintien . La situation est bien sûr loin d’être désespérée, mais le péril devient grand, à l’aube d’accueillir dans 15 jours le TFC au stade Maurice Rigaud.

Jinane Hanni désemparée suite à ce nouveau revers / Crédit Photo Michel Rousseau

Dans ce match de « la peur » entre l’ASPTT Football de l’Albigeois (1pts / 9e) et l’Etoile Sportive Ornaysienne Football (0pts/12ème), les jaunardes ont complètement coulé. Selon les personnes présentes sur place ,  » l’ASPTT n’a rien proposé, ni dans le jeu, ni dans l’engagement  » face à une équipe de l’ESOF qui n’a pas soulevé les foules, mais n’en demandait pas mieux. Le flambeau de lanterne rouge vient de se transmettre ce dimanche, au bénéfice de l’ASPTT FA, violent camouflet pour une écurie débutant il y a deux ans, son dernier exercice dans l’élite du foot féminin français (D1F).

Dans un match techniquement pauvre d’après les suiveurs, les albigeoises ont tenu quasiment jusqu’à la pause, avant d’encaisser un but dans le temps additionnel (45+1). À partir de ce tournant de match l’ASPTT FA pliât pavillon pour ne réapparaître qu’à 2-0 pour les locales. L’expulsion de L.Dessalles étant un des catalyseurs de cette révolte, les rouges et jaunes ont su paradoxalement tenir le choc en infériorité numérique , quant elles ont pris la marée à armes égales.

Manon Cazes a sonné la révolte mais son élan ne fut que trop esseulé / Crédit Photo VINCENT Cere

M.Cazes et F.Zouga pour l’ASPTT FA réduisaient le score dans un sursaut d’orgueil, mais les ornaysiennes devant leur public, ne se privaient pas de porter l’estocade. Le score est sans appel (4-2) et intervient comme un sérieux signal d’alarme pour les tarnaises. Ces dernières ambitionnaient il y a encore peu, les 3 premières places, alors que la vérité du pré les contraint à jouer actuellement les 3 derniers échelons, humiliation suprême.

Les chiffres quant à eux, sont d’une invariabilité cruelle (4 matchs 1 pts , et 12 buts encaissés pour 3 inscrits) , et mettent l’index sur une sérieuse incapacité à prendre un envol pérenne. Après ce nouveau revers cinglant , de nombreuses questions se font jours. Les heures à venir risquent d’être charnières au stade Caussel, où indéniables tensions naissantes, sur les germes d’un début de saison loupé, devront laisser l’espace à des projections structurantes et vertueuses.

L’ASPTT vient de livrer à ses adversaires une des faiblesses de sa carapace, les déplacements, qui selon des membres du club peuvent parfois être perçus comme des « voyages organisés », voire une « colonie de vacances » . Dans ce contexte là, les organisateurs, ne pourront se départir de leur comptabilité, et des perspectives remobilisantes devront émerger avant un derby occitan (face au TFC) qui sentira certes le souffre mais parfois le formol.

En clair pour les filles de l’ASPTT FA avant de se décréter « Princesses de la ville » , il faudra déjà être « Reines sur le rectangle vert ». CQFD.

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s