#Rugby – Fed1 / A.Méla (SC Albi) : «On n’a pas été capables d’enchaîner 3 temps de jeu.»

En début de semaine nous sommes revenus à froid, sur la prestation du Sporting Club Albigeois en terre béarnaise (Victoire 24-12 face au FC Oloron). Il est peu de dire que le manager n’a pas apprécié le second acte, et espère voir un autre visage de ses hommes lors des prochains déplacements. Entretien avec un manager qui ne manie pas la langue de bois et va scruter la réponse de son équipe sur le pré .

On est avec Arnaud Méla, quelques jours après une victoire bonifiée face au FC Oloron. Mais, Arnaud, durant le match, on t’a vu avec la tête des mauvais jours, tu avais le regard noir comme quelques fois sur le terrain. Tu n’as que peu goûté cette deuxième période du Sporting Club Albigeois ? 

 

Bonjour. Déjà, je suis satisfait, on a pris un point de bonus offensif. C’est important pour la marche, pour continuer à avancer. Après, c’est le contenu de la seconde mi-temps qui était un peu énervant. On est sûrement trop exigeants aussi mais on n’a pas été capables d’enchaîner trois temps de jeu. Le peu de ballons qu’on a eus, on les a rendus donc, on ne peut pas trop s’appuyer là-dessus. On ne peut pas trop travailler là-dessus non plus donc c’est un peu frustrant quand tu es entraîneur à te poser quatre questions. Faire 4 ou 5 heures de route pour ne pas être capables de rendre une copie de 80 minutes, c’est ce qui m’a un peu mis sur les nerfs. Mais, je vais passer à autre chose, ce week-end, on a un derby à préparer et on n’a pas trop le temps pour se ..

 

S’apitoyer sur son sort ? 

 

Voilà. 

 

Après, on a vu contre Bagnères qu’il y avait eu aussi un petit trou d’air qui avait duré 10 minutes. Là, il a duré quasiment 40 minutes. Comment tu expliques cette non propension à savoir sortir des vestiaires à la mi-temps ? 

 

On met la charrue avant les bœufs. On veut jouer, faire du rugby avec beaucoup de passes, en passant des ballons au sol, en faisant des passes compliquées alors que, la base de ce sport, c’est de gagner des mètres, avancer et jouer des duels. On sait le faire et quand on le fait, deux, trois temps de jeu derrière, ça nous ouvre des options. Là, en seconde mi-temps, le score était un peu fait et on s’est un peu endormis. On a été un peu moins concentrés et on le voit, beaucoup d’erreurs de concentration aussi. Il y a eu un point positif, c’est notre défense, on a réussi à tenir de longs bras de fer défensifs. Mais voilà, avec ce qu’on y a mis ce week-end à l’extérieur, on ne pourra pas aller gagner ailleurs. 

 

A la 3e mi-temps, j’ai entendu des vieux de la vieille à Oloron qui disaient que, peut-être, vous n’aviez pas assez consumé devant, que les joueurs d’Oloron avaient un peu trop de peps. Peut-être que c’est devant qu’il aurait fallu les user un petit peu en première mi-temps pour que derrière, ça déroule en seconde ? 

 

Oui mais après, c’est une équipe qui a un peu moins de gabarit que nous, qui est prête à se déplacer beaucoup plus que nous. On n’a pas assez joué dans l’axe, on a trop joué dans la latéralité et après, le peu de ballons qu’on a eus, on les a lâchés ou on s’en est débarrassé au pied. En faisant ça, c’est difficile. C’est sûr que devant, si on avait fait une plus grosse partie sur les ballons portés ou les choses comme ça, on aurait pu les martyriser un peu plus. Mais bon, dans la globalité, il nous a vraiment manqué du contenu pour pouvoir espérer plus. 

 

De toute façon une petite piqûre de rappel dès le début du championnat, ça fait du bien. Et puis, j’imagine que tu as du pousser une petite soufflante donc, ça remet les barres sur les T, les points sur les i et ça prépare bien le derby ? 

 

Oui, bien sûr. Cette semaine, après un match comme ça, les joueurs vont être prêts à bien travailler. On va se préparer à faire un bon match contre Lavaur. Mais moi, je les attends aussi très bons à l’extérieur. Il n’y a pas que les matches à la maison qui comptent, il faut se montrer aussi à l’extérieur. C’est là que l’on voit les joueurs courageux et généreux. Donc, on va préparer ce match de Lavaur du mieux puis on va prendre un peu de vacances et après, on va se relancer dans un deuxième bloc. Il va falloir bien sûr penser à mettre beaucoup d’énergie à Pamiers parce qu’eux vont être prêts à nous réveiller. 

 

Merci Arnaud

 

Merci

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s