#Rugby – Fed1 / J.Wanin (SCA) : «On veut s’étalonner »

Jeremy Wanin nous a livré ses impressions à quelques heures de l’ultime rencontre de préparation face à l’union Cognac-Saint Jean d’Angely. Pour ce match certes amical, le coach des lignes arrières attend de ses hommes qu’ils haussent le niveau d’intensité, de manière à aborder la reprise de championnat dans les conditions optimum. Retrouvez en fin d’article le groupe qui affrontera l’UCS.

On est avec Jérémy Wanin, coach des lignes arrières du Sporting Club Albigeois. Jérémy, dernier round de préparation avant le grand départ pour la troisième année de Fédérale 1 du Sporting Club Albigeois et un match de gala, voire un match de choix contre Cognac-St-Jean-d’Angely, un autre prétendant à l’accession en Pro D2 ? 

 

Oui, tout à fait. On avait fait avec le staff et Arnaud le choix d’avoir deux matches avec une large revue d’effectif donc c’est que qui avait été fait avec Blagnac et Lavaur et de resserrer un petit peu le groupe pour le dernier match, qu’on voulait face à une grosse écurie de la Fédérale 1 et qui ne soit pas de notre poule si possible aussi. Donc, on a trouvé une équipe de choix en la personne de Cognac-Saint-Jean-d’Angely qui avait fait un beau parcours l’année dernière, qui avait échoué en finale de la deuxième compétition de Fédérale 1. Ça va être pour nous un véritable test, on a réussi à valider des choses physiques et techniques sur les deux premiers matches, mais là, on va dire que c’est quasiment à balles réelles avant d’attaquer le championnat, comme tu le dis, la semaine d’après. 

 

Cette équipe de Cognac a quand même un petit air albigeois parce qu’il y a quand même pas mal d’anciennes têtes connues. Je pense notamment à Mathieu Peluchon ou à Maxime Gau. Le fait qu’il y ait des passerelles entre Cognac et Albi, ça aide pour faire des matches amicaux ? 

 

Oh, on n’a pas trop regardé ça. Après, c’est clair qu’il y a des connexions entre les deux clubs. Ça sera surtout un réel plaisir de retrouver certains anciens albigeois à la fin du match. Mais, au-delà de ça, ce qui va être intéressant, c’est la qualité de cette équipe et puis la qualité de l’opposition. Je pense qu’il peut y avoir un beau match de rugby sachant que, dans les deux camps, on va quasiment être sur un match de championnat au niveau des décisions sur les pénalités, au niveau du jeu, au niveau des sorties de camps. On va vraiment rentrer dans la dimension du championnat sur cette rencontre. 

 

Pour toi, comment pourrait-on qualifier cette équipe de Cognac ? Quels sont ses points forts ? 

 

On les avait suivis un petit peu à distance l’année dernière puisqu’on ne les a pas rencontrés donc on ne les avait suivis précisément à part le match amical, le match de préparation de début de saison qu’on avait fait sur le challenge Vaquerin, donc un peu étudiés à distance. Après, on n’a pas récupéré leurs matches de fin de saison dernière ni analysé dans le détail. Ce qu’on sait, c’est que c’est une équipe très physique, autant devant que derrière sur les prestations qu’on avait vues de l’année dernière. Ils sont sur la continuité de leur projet avec leur manager. On s’attend à une équipe solide, costaud et forte en conquêtes, en touches et mêlées. C’est pour ça que je vous dis que ça va être un véritable test parce qu’on va se frotter à ce qui se fait quasiment de mieux dans la Fédérale 1. Donc, on s’attend à un match solide comme je le dis, piquant et en espérant, avec un petit peu de jeu aussi qui va permettre de donner du plaisir aux joueurs et au public. 

 

Pour ce match contre Cognac, on sent quand même que les petits plats ont été mis dans les grands, vous y allez avec des intentions et dans le but de vous tester. Le groupe va t’il être resserré, est-ce qu’Arnaud Méla va donner un peu une récompense aux joueurs qui ont fait preuve de qualités sur les deux premiers matches ? 

 

Oui, le groupe va être resserré et récompensé. Sur les deux derniers matches oui mais aussi sur l’ensemble de la préparation qu’on a débutée début juillet. Ce ne sont pas que les matches qui sont récompensés, c’est l’investissement personnel et collectif des joueurs sur l’ensemble de la préparation en vue du début du championnat. Après, sur le premier match de championnat, on ne va pas jouer une demi-finale d’accession à la Pro D2, ça va être un premier match de championnat qui va être très important, qu’on va bien sûr prendre en compte mais voilà, on a la chance d’avoir un effectif qui peut tourner donc on mettra les meilleurs joueurs du moment sur la feuille de match. Mais certainement qu’il y aura des rotations au cours de la saison sur les titulaires. 

 

On va faire un peu un bilan de cette préparation estivale. Qu’est-ce qu’on peut en dire ? Comment s’est-elle passée, est-ce que tous les plans ont été respectés ? Il n’y a pas eu trop de casse en termes d’infirmerie à part Sabri El Ghoul 

 

L’infirmerie s’est un petit peu remplie avec des joueurs qui étaient un peu sous blessures avant d’être avec nous. Donc là, on a 7 ou 8 joueurs qui sont à l’infirmerie avec des blessures de plus ou moins longues durées. La plus longue durée, je pense que ce doit être Lucas Vaccaro qui s’est fait opéré de l’épaule. On a Sabri El Ghoul en 2e ligne qui revient d’un genou, Willian Whetton qui était aussi blessé a un genou, qui a subi une petite intervention et qui rentre pour ce match de vendredi soir. On a une délicatesse musculaire avec Romain Casals au talon, on a toujours notre pilier gauche Maxime Escur qui ne va pas tarder à reprendre mais qui n’est pas encore apte à jouer. Voilà, j’en oublie certainement un ou deux. Tunu Talavea qui a une délicatesse avec son genou. Donc, l’infirmerie est un petit peu remplie. L’an dernier, on avait eu une chance extraordinaire après la fin de la préparation, on était parti avec zéro blessé ou quasiment zéro blessé, on avait deux blessés de longue date. Cette année, il y en a un petit peu de monde à l’infirmerie mais il en reste sur le terrain qui sontprêts à relever le défi et on a des blessés qui vont rapidement rentrer dans les rangs.

 

Malgré cela, le but quand même face à Cognac est de pouvoir s’étalonner, de voir ce qu’on a dans le ventre côté albigeois ?

 

Oui, on veut s’étalonner, on veut voir où on en est. Ce ne sera pas une catastrophe nucléaire si on vient à perdre ce match. Par contre, on veut savoir où on en est avant de démarrer ce championnat. On veut valider des choses qu’on a réussi plus ou moins à valider sur les deux premiers matches de préparation. Mais là, on sait que, physiquement, ça va être un autre rythme dans ce match. On a envie de se rassurer collectivement, on a envie aussi de se rassurer sur nos choix individuellement avec les joueurs et d’entamer ce premier bloc de championnat avec de la confiance. 

 

Le championnat va reprendre, il y a eu pas de mal de matches amicaux. On sait que la valeur de ces matches amicaux de préparation est assez aléatoire. Est-ce que tu as pu tirer des enseignements des matches amicaux de Tarbes, des autres équipes de la poule voire même des prétendants à la Pro D2 ? 

 

Pour ma part, je ne tire rien des matches de préparation, des tendances. En voyant quelques images sur des vidéos qui peuvent circuler sur des matches de préparation, ce sont vraiment des tendances. Ce qui nous intéresse vraiment, c’est quand le championnat va démarrer parce qu’on sait que des équipes comme nous font tourner leur effectif, ont des équipes parfois plus équipées en première mi-temps qu’en deuxième mi-temps ou équilibrées sur les deux mi-temps. Les adversaires ne font pas toujours les mêmes choix stratégiques. Donc, ces matches de préparation, on en tire des tendances mais pas plus de détails que ça et c’est très bien comme ça. 

 

On va se projeter un peu sur la prochaine semaine, après ce match contre Cognac. Quel va être le plan de marche du Sporting pour débuter cette saison en Fédérale 1 ? 

 

On avait cette semaine quasiment mis une semaine type de préparation aux matches de championnat, on avait commencé à l’impulser. Il y avait encore un petit peu de physique quand même, on va rester sur de l’entretien physique sur le bloc des trois semaines. On va basculer dès lundi sur des semaines type : lundi, mardi, jeudi, vendredi pour préparer les matches. On est quasiment sur les mêmes semaines types que l’année dernière mis à part qu’on aura certainement une à deux journées continues dans la semaine. C’est quelque chose qu’on n’avait pas trop fait l’année dernière, qui a bien marché sur la préparation. Les joueurs démarrent un peu plus tôt le matin, ils ont une collation au milieu de la matinée, ils finissent un peu plus tard dans la matinée, vers 13h voire 14h parfois et ils ont l’après-midi qui est consacrée aux soins et à la récupération. C’est quelque chose que les joueurs ont apprécié donc on essaye toujours de se remettre en question sur notre préparation, sur nos semaines. C’est quelque chose qui a l’air de marcher donc on aura des journées continues dans la semaine. Après, on va rester sur des semaines types à l’image de l’année dernière, sur la fréquence et les intensités dans les entraînements et ça démarre dès lundi. On va juste décaler un tout petit peu la reprise de lundi afin que les papas qui vont faire la rentrée scolaire de leurs petits puissent le faire. C’est donnant/donnant, on donne aux joueurs et on sait recevoir donc voilà, c’est une petite parenthèse pour ce lundi. 

 

Malgré le professionnalisme du Sporting Club Albigeois, on en garde les dimensions humaines

 

Très bien dit!

 

Pour terminer, on va finir sur une note d’humour. On sait que le match va se passer à Souillac dans le Lot, on connaît ton attachement pour cet ancrage lotois. En clair, tu vas être le seul à jouer à domicile demain ? 

 

Et oui, en deux ans, c’est la première fois que le travail va venir à moi, enfin le travail, le rugby albigeois va venir à moi et c’est une très bonne chose. Ce n’est qu’une anecdote mais voilà, je suis très content. C’est un stade qui est à 10 km de chez moi, donc, c’était vraiment pour faire suite au stage qu’on avait effectué de 3 jours là-bas, qui est une continuité. C’est un club qui nous a accueillis à bras ouverts et j’espère qu’on va passer une belle soirée de rugby puisque l’équipe locale de Souillac joue derrière nous sur une rencontre contre Saint-Cyprien. Er je pense qu’on va passer une belle soirée de rugby en espérant surtout qu’on valide les choses qu’on a à valider sur le terrain. 

 

Objectif trois sur trois

 

Objectif trois sur trois mais surtout la suite. 

 

Le Groupe Albigeois :

Dedieu – Jean JacquesFeltrin -Castant – Toetu – Chocou – GuillaumeAndréGaillard – Calas – Whetton – Essid – Pardakhty – Veyrac – Doan – MagnavalRussellBoulogne – Vasuinubu – Decrop – Bertrand – Mafi – Petre – Combes – SicartCaminati

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s