#Rugby – Fed1 / C.Gomes (SCA) : La jeunesse supersonique !

Le Mag Sport est allé à la rencontre de Calvin Gomes, une des jeunes pousses du Sporting Club Albigeois. Pour ce lotois, formé à Puy l’évêque, et passé par le pôle espoir du Castres Olympique, cette saison est à la croisée des chemins. Avec le départ de Thomas Lacelle a Provence Rugby , les cartes sont redistribuées et Calvin Gomez pourrait très rapidement tâter des joutes de fédérale 1. Rencontre avec un joueur au physique longiligne , dont la timidité apparente ne se retranscrit pas sur le pré, tant avec ses « Cannes » il n’hésite pas à faire preuve d’initiative.

Calvin Gomes, lotois issu d’une famille de footeux, « origine portugaise oblige » comme il nous le stipule avec un petit sourire, a suivit les pas de l’unique rugbyman de la famille : son père . Après l’école de rugby à Puy L’évêque et Luzech , cet avaleur d’espace a pris la direction du centre de formation du CO, pour aller au bout de ses ambitions et tenter de vivre de sa passion.

Arrivée au centre de formation du Sporting Club Albigeois, il y a 2 ans, le jeune ailier a pu au contact des « gars de l’équipe 1 » parfaire son apprentissage. Cette saison, au grès de sa progression et du mercato, il s’affirme comme une alternative crédible pour Arnaud Méla et Jeremy Wanin. Lors du challenge Vaquerin il fut titularisé pour défier le Blagnac Rugby (33-22) avec un essai à la clé. Interrogée à l’issu du match par notre consultant Didier Revellat, celui qui incarne avec Simon Veyrac, Arthur Castant et consorts la relève albigeoise n’a pas boudé son plaisir :

« Ah oui, c’est un super bel essai qui a conclu une superbe action collective, plein de passes juste avant contact magnifiques. Moi, j’ai juste à aplatir, ça a été un super travail des gens qui étaient juste avant moi et je suis content d’avoir pu finir l’essai. « 

Un match tout comme celui qui suivit face à Lavaur (47-7), qui fut fort bien maîtrisé par les jaunes et noirs, malgré quelques trou d’airs légitimes en Pré Saison. Pour Calvin Gomes l’analyse du match contre blagnac était limpide:

« On a pu apprendre des erreurs de la première mi-temps et on a réussi à développer notre jeu. Après, c’était aussi une équipe différente en face donc ça a nous a permis de créer du jeu, de pouvoir avancer et avoir des ballons. »

Calvin croque cette pré saison avec appétit et profite de l’expérience que peuvent lui transmettre des joueurs comme Benoit Sicard, Benjamin Caminati, Gaetan Bertrand ou encore la redoutable paire de centre (digne du Top14/ProD2) alignée face à blagnac, Petre/Mafi :

« C’est un réel plaisir parce-que ce sont des joueurs très expérimentés qui sont super bons. Je suis super content à chaque fois de jouer avec eux. Pour moi, c’est une grande chance et je suis bien content de pouvoir la saisir et de jouer avec eux. J’espère en faire d’autres avec eux parce-que c’est super de jouer avec eux. Franchement, je suis super content. »

Et de rajouter concernant Alphie Mafi et Benjamin Petre :

« C’est, très, très enrichissant parce-que sur le terrain, ils nous aident beaucoup et ils parlent beaucoup. Ils m’apportent leur expérience à moi qui débute. Du coup, je suis très, très content oui. »

En définitive le lotois supersonique, couvé par Romain Lalliard au centre de formation et maintenant poli par Jeremy Wanin le coach des lignes arrières de l’équipe première, commence à prendre son envol. Il fait parti de ses joueurs, qui comme Julien Menoret, doivent cette saison tirer leur épingle du jeu , pour enfin se lancer dans le grand bain. Arnaud Méla y vieille lui qui nous avouait « aimer donner sa chance aux jeunes » et fait office de figure tutélaire pour une génération qui le regardait avec admiration à la télévision ferailler lors des match internationaux et de Top 14. Calvin Gomes quand Didier Revellat le questionne sur l’apport d’Arnaud Méla dans les causeries, nous confirme un certaine admiration pour l’ex briviste , dont les paroles ont un écho certain auprès du groupe et du jeune ailier :

« Oui, il nous parle bien et il sait nous remotiver, je pense qu’il nous aide bien. Il sait toujours trouver les mots justes et ça, à chaque fois, ça nous motive bien pour entamer ou un match ou une seconde mi-temps. « 

Maintenant il ne manque plus qu’à l’abeille Gomes, de se lancer tel un frelon pour faire de cette saison, celle de son avènement en « première ». Mais pour cela le chemin est long et Calvin Gomes sait très bien qu’Arnaud Méla respecte avant toute chose, une valeur intangible : le labeur. Calvin Gomes a donc les cartes en mains, à lui de labourer pour qu’au printemps, ou bien avant, poussent les bourgeons de l’espérance.

Article rédigé par Loïc Colombié et Didier Revellat

2 commentaires sur “#Rugby – Fed1 / C.Gomes (SCA) : La jeunesse supersonique !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s