#Football – D2F / S.Noel (ASPTT FA) : «J’ai découvert un groupe de guerrières »

Soukaina Noel, a posé ses valises en terre albigeoise cet été, en provenance du VGA Saint Maur. Pour cette jeune footballeuse, passée par Juvisy, le football se joue et se vit de façon entière et sans concession. La jeune femme de 22 ans, au abords d’écorché vive, n’en cache pas moins une sensibilité accrue, ce qui se ressent aisément sur le terrain, quand on la voit se dépouiller et mouiller le maillot à tout les instants. Pour cette joueuse originaire de la région parisienne, l’ASPTT FA sonne comme une seconde chance, qu’elle compte saisir fermement. Rencontre avec une des néos rouges et jaunes dont la grinta et le don de soit est communicatif et risque de faire des ravages sur les pelouses de D2F .

 

Crédit photo Giovanni Pablo Photographe

 


Soukaina
, peux-tu nous parler un petit peu de ton parcours footballistique ? Comment es-tu venue au foot féminin ? 

 

J’ai commencé très tôt le foot avec les garçons. Après, je suis restée longtemps, je suis repartie à Juvisy puis je suis revenue chez les garçons de U12 à U16, jusqu’au grand terrain. Puis je suis retournée à Juvisy pour trois ans, jusqu’aux U19 Nationaux. Après, je suis allée en D2 à Saint-Maur et là, je me suis blessée. 

 

C’est du fait de cette blessure que tu viens à l’ASPTT pour avoir, un rebond et prendre du temps de jeu, grappiller des minutes auprès de ce groupe rouge et jaune ? 

 

Oui, c’est une sorte de tremplin en fait, pour me relancer. 

 

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant à Albi, et de l’ASPTT et de la ville ? 

 

Je trouve que c’est un club très convivial, je me suis très vite intégrée. Les gens ont le cœur sur la main, ça change beaucoup de Paris.

 

Et question infrastructures, toi qui as été habituée à Saint-Maur, l’ASPTT a à peu près les mêmes infrastructures que Saint-Maur ? 

 

Oui et non. Je trouve qu’il y a un peu plus d’infrastructures à l’ASPTT. C’est un peu plus professionnel, un peu plus encadré. 

 

Il y a eu un premier match amical face à l’AS Saint-Etienne, un des favoris pour la montée en D1. Ça a été un magnifique match avec un état d’esprit très conquérant puisque les filles se sont accrochées. Qu’en as-tu pensé de ce premier résultat qui est certes amical mais qui est encourageant après une préparation qui a été assez conviviale ? 

 

Franchement, je ne m’y attendais pas. Je savais qu’on allait se battre jusqu’au bout mais je ne m’y attendais pas. Et on a su faire la différence. 

 

Maintenant, il ne faut pas se reposer sur vos lauriers, il reste encore beaucoup de travail. Est-ce que tu penses que le premier match face à Brest, qui sera déjà une affiche du groupe A, l’ ASPTT sera prête pour relever ce défi ? 

 

Je pense que oui, on l’a encore vu hier face aux garçons. Hier, ça a été compliqué, ça a été physique mais on n’a rien lâché. J’ai découvert un groupe de guerrières, on ne lâche rien, on y va et on verra. 

 

Et l’état d’esprit guerrier, ça te correspond bien. On le voit sur un terrain, tu lâches rien, tu as la grinta, tu as la niaque ? 

 

Ah oui, je l’ai toujours eu. Après, c’est l’habitude, à force de jouer avec les garçons, c’est resté et puis, j’ai toujours été comme ça. C’est un gros côté de ma personnalité. 

 

Pour finir, tes objectifs personnels pour cette saison 2019-2020 à l’ASPTT Football Albigeois ? 

 

C’est déjà de revenir de mes blessures puis m’imposer en tant que titulaire et apporter au mieux à l’équipe. 

 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s