#Rugby – Fed1 / L.Vaccaro ( SC Albi) : «On a grandi, l’équipe a grandi! »

Lucas Vaccaro, 3/4 centre du Sporting Club Albigeois panse les plaies depuis le mois de juin, d’une saison tant éprouvante physiquement, que psychologiquement. Pour cet enfant du Var et de la vallée du Gapau, ce début de saison s’apparente à une convalescence jusqu’aux prémices de l’automne suite à l’opération d’un épaule qui lui a pourri sa fin de saison. Celui qui a inscrit 8 essais lors du dernier exercice, voit ce répit médical, lui donner une envie décuplée de revenir rapidement, pour aller chercher avec ses potes, leur objectif commun la PROD2. Entretien avec un joueur qui malgré qu’il ait « en travers de la gorge » l’épilogue de la saison passée, à re-signé en jaune et noir pour finir d’écrire les pages d’un livre qui s’est déchiré un soir de mai en Normandie.

Lucas, on t’avait laissé après le quart de finale aller face au Stade Dijonnais où tu étais sorti sur KO. Ça avait été une fin de saison un peu compliquée pour toi avec en plus, l’épilogue qu’on connaît tous, émotionnellement très compliqué. Comment as-tu vécu personnellement cette fin de saison ? 

 

Pas très bien, je pense comme pas mal de joueurs. Je garde une amertume par rapport au match de Rouen de l’année dernière. J’espère que cela va nous servir cette année parce-que je pense qu’il y a beaucoup de joueurs revanchards, c’est en partie pour cela que beaucoup de monde sont restés. Les objectifs sont les mêmes que l’année dernière, on va essayer de monter en Pro D2, on va tout faire pour et se servir de ce qui nous a desservi l’année dernière. Je pense que la saison a été compliquée à partir du moment où on a perdu le match à Anglet. Donc, on va faire en sorte de rebondir sur ça, de se servir des erreurs de l’année dernière pour faire une grosse saison et remonter en Pro D2.

 

Tu as resigné pour une saison au Sporting Club Albigeois. Il y a eu un petit moment de flottement après la demi-finale. Pour toi, il était impératif de continuer l’aventure avec les jaunes et noirs, pour aller au bout de l’aventure humaine et sportive ? 

 

Oui, bien sûr. Je pense que, comme beaucoup qui sont restés, j’ai eu à cœur de reprendre au Sporting Club Albigeois. Surtout qu’il fallait que je me fasse opérer et, il était convenu avec le club que, si ça repartait, je me fasse opérer rapidement. J’ai eu un petit moment de flottement, on va dire que j’ai perdu 15 jours sur l’opération parce qu’on ne savait pas si le club restait ou pas avec un statut professionnel. On a réussi à le garder, tant mieux. Du coup, on a fait le choix que je me fasse opérer fin juin et l’opération s’est très bien passée. Je reprends la course aujourd’hui. Bon, c’est une course, c’est vraiment histoire de. On a fait un échéancier, je devrais reprendre la compétition le 7 Octobre, à valider par le chirurgien bien sûr. Il faudra qu’on essaie de s’arranger avec lui pour que je revienne en forme. 

 

Dans la pratique, une prépa quand on n’a pas le droit de toucher le ballon, comment ça se passe ? C’est beaucoup de foncier ? 

 

Pour l’instant non parce-que j’avais deux mois de cicatrisation complète. Pendant ces deux mois, je n’avais même pas le droit de faire du vélo. J’ai repris la semaine dernière le vélo, là, j’ai repris aujourd’hui la course, modérément bien sûr. Ma prépa à moi commence à partir de maintenant pour faire en sorte de revenir très en forme à la compétition. 

 

Tu as vu les poules qui sont sorties. Cette année, ce sont des déplacements assez locaux, avec des derbys. C’est une poule qui te botte ? 

 

Je pense que, pour la ville d’Albi, pour les villages aux alentours ou que ce soit les villes ou les villages, c’est mieux pour le département du Tarn parce qu’il y a pas mal de derbys quand même. Donc, pour les supporters, que ce soit à l’extérieur ou ici, ce sera plus facile de se déplacer. Il y a moins de déplacements dans le Pays Basque que l’année dernière. J’espère que ça permettra au club de remplir les tribunes et aux supporters de venir encore plus nous supporter. 

 

Enfin, il y a aura quand même un déplacement à Mauléon. Ça risque d’être un peu bis repetita de Nafarroa, avec une ambiance très typique des terres basques ? 

 

Je pense qu’on est prévenus. On a vu ce que c’était l’année dernière. On va essayer de ne pas se faire piéger cette fois. Comme je vous ai dit, on a grandi, l’équipe a grandi, on a gardé une grosse ossature de l’année dernière donc il faudra se servir de ces moments-là

 

En parlant de cette ossature, parles nous un peu des moments qu’il y a eu après la demi-finale où tout le groupe s’est vraiment resserré. On a vu qu’il y avait une grande famille, même autour d’Arnaud Méla. Le fait qu’Arnaud Méla continue à coacher a été déterminant dans le choix de beaucoup de joueurs de rester au Sporting Club Albigeois. Que s’est-il passé dans ce moment et peux-tu nous en parler un peu ? 

 

Je pense que c’était un choix des joueurs et du staff de garder un maximum de l’ossature de l’année dernière, que ce soit dans le staff ou dans les joueurs. Après, malheureusement, c’est dans la douleur qu’on forme des groupes. C’est ce qui nous est arrivés l’année dernière. Peut-être que, si on était montés en Pro D2, le groupe n’aurait pas été le même. On a le groupe qu’on a aujourd’hui parce qu’on a eu cette déception qui était immense par rapport à la ville et par rapport à nous. Donc, ça nous a resserrés. Maintenant, à nous de nous en servir, le staff et l’équipe, cette saison. 

 

Arnaud Méla, Yogane Correa, Vincent Clément avait une devise quand ils étaient en Top 14. C’était  » ensemble, on ne risque rien « . Vous pourrez quasiment la reprendre, la faire vôtre cette devise ? 

 

Je pense que c’était déjà le cas l’année dernière. Après, c’est sûr qu’ils avaient gardé une grosse ossature de l’année d’avant. Mais l’année dernière, vraiment, ce qui s’est passé au match retour à Rouen, on l’a tous en travers. On va savoir le garder. Je vais encore me répéter mais il faut absolument s’en servir cette saison. On a une amertume, tous autant qu’on est, il faut s’en servir mais à bon escient. 

 

Dernière question, comme d’habitude, ton état d’esprit pour cette saison qui, pour toi, ne commencera qu’en Octobre ? 

 

Déjà, revenir en forme et apporter un maximum au SportingClub Albigeois. 

 

Merci Lucas

 

Merci à toi

#ITW Vidéo : Lucas Vaccaro (SC Albi)

Propos recueillis par Loïc Colombié

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s