#Rugby (Fed1) / SCA-Thomas Lacelle: l’envol d’une fusée vers la planète ProD2.

Thomas Lacelle, meilleur réalisateur de fédérale 1, ainsi qu’un des joueurs les plus courtisé avec Gabin Villière de la 3e division du rugby, vient de s’engager officiellement, ce jeudi 13 juin, avec Provence Rugby pour 3 ans. Focus sur une ascension fulgurante et méritée.

Arrivé à Albi à l’été 2017, sur la pointe des pieds et avec la discrétion qui le caractérise, le jeune joueur (24 ans) formé à Brive (2012-2016), franchit à force de travail et de coups d’éclats, un palier en intégrant une franchise de PROD2. Auteur d’une fin de saison 2017/2018 canon (4 essais) et d’une seconde saison en terre cathare, tout bonnement stratosphérique (16 essais): « Toto » comme le surnomment ses coéquipiers, va connaître à nouveau la PROD2, après un premier galop d’essai en Bretagne du côté du RC Vannes (2016/2017, 4 titularisations pour 5 matchs) . 

Avec l’assentiment d’Arnaud Méla, qui lui aura permit d’éclater au grand jour, l’ailier/Arrière qui a débuté le rugby à Saint-Junien (87), part d’Albi avec une pointe d’amertume, concernant l’épilogue sportif (élimination en 1/2 finale du Jean Prat par le Rouen Normandie Rugby). Mais celui qui faisait l’unanimité dans le vestiaire jaune et noir tant par sa gentillesse que par son talent, n’en oubliera pas, tant ses coachs (Arnaud Méla , Jérémy Wannin et Kévin Boulogne) que ses camarades de combat, et guettera avec attention les futures aventures du club de la préfecture tarnaise. Pour preuve, quand on lui demande s’il a un petit mot pour ses ex-coéquipiers, le « chouchou » du Stadium déclare du tac au tac « Je suis soulagé que la SASP puisse perdurer à Albi et tout aussi heureux qu’une grande partie du groupe continu avec le staff. Je viens de voir que des nouvelles signatures sont à l’ordre du jour, tout cela me rassure pour la saison prochaine. J’espère du fond du cœur, car ils le méritent, que l’année prochaine, ils décrocheront cette montée en PROD2. ». 

Pour « Tom-Tom » dont les louanges se sont amoncelées dans le Tarn, au grès de performances terrassant autant les adversaires qu’elles exaltaient le public albigeois, maintenant, il est l’heure d’un nouveau défi en pays provençal : « Je suis super content de pouvoir m’étalonner avec la Prod2 et de relever un nouveau challenge ». Pour son maintenant ancien coach Arnaud Méla, qui l’avait repéré à Brive et qui partage une amitié certaine avec le manager Aixois Fabien Cibray: « Thomas a des qualité hors normes, et surtout un pied gauche magnifique, qui lui permet de se sortir de pas mal de situations. Sa spéciale, « Double coup de pied par-dessus », personne en TOP14, arrive à le faire actuellement. C’est sûr que j’aurais aimé le garder, mais je ne peux empêcher un gars avec un état d’esprit comme lui d’aller plus haut, car toutes les sollicitations qu’il a reçues, sont un juste retour de tout le travail qu’il a fournit. ».  

Pour celui qu’on surnommé, Thomas « Flash Gordon » Lacelle, ou le « Kolbe Albigeois », au #MagSport – RadioAlbigès, le plus dur commence : confirmer l’étendue de son talent. Car ce Viennois d’origine, qui avait commencé le sport par l’athlétisme et le sprint, (ses futurs adversaires pourront s’en rendre compte.), il risque d’être scruté dès ses premiers pas dans la seconde division française de l’ovalie et attendu au coin du bois par les défenses adversaires. Mais le « pio Lacelle » comme l’appelaient certains membres du Staff Dijonnais, club qu’il a martyrisé lors du 1/4 de finale retour du Jean Prat ( 3 essais dont un dernier portant la marque des très grands), rien ne l’impressionne, et comme sur un terrain, le fait d’aller vite dans la vie, ne l’impressionne guère. 

Pour l’ex Albigeois, qui lors des dernières secondes d’un match à Bagnères de Bigorre avait dégouté 3 joueurs à la course, dont un malheureux « Talon » qui partit 20 bons mètres avant lui, avait vu « la fusée jaune et noire » le déposer, l’aventure semble exitante. Renaud Gourdon, le manager dijonnais avait bien tenté de l’enrôler dans le beau projet bourguignon, mais les sirènes de la ProD2, du Top14, et même d’Angleterre, lui ont vite fait réaliser qu’il était temps de prendre un nouveau wagon, qui pourrait le mener aux firmaments. Partir d’Albi et de la bande de « Potos » qui l’entouraient fut certainement un crève-cœur pour Thomas Lacelle. Mais celui qui a souvent embrasé le public du SCA, peu partir la tête haute d’Albi et le port-altier, car en plus d’avoir mouillé le maillot, il a surtout ré-enchanté un rugby d’évitement et d’instinct, qu’on avait plus aperçu au « Stadium Municipal » depuis un certain Gaby Lacroix. 

Dans cette ambitieuse équipe de Provence Rugby, le néo « Black Provençal » va pouvoir pratiquer aux cotés d’un confrère de fédérale 1, Thomas « Kylian » Guigon (Stade Dijonnais) faire sauter la banque ProD2 et qui sait dans quelques saisons vogué encore plus haut. Mais quoiqu’il arrive, la cité épiscopale Albigeoise, gardera un souvenir impérissable de celui qui fût le leader offensif du « Sporting » et une clameur sonore qui traversait l’enceinte jaune et noire a chacune de ses prises de balles : « Waouhhhhhhh » .

La fusée a prit son envol direction « Cap Provence Carnaveral », mais la trace de sa trajectoire fulgurante , restera comme, celle, de ces étoiles filantes, céleste et magique.

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s