#D1F – Rodez : Survivre au PSG

12ème de dernière de D1 Féminine, les Rafettes se déplacent, Dimanche, au Camp des Loges, pour affronter un Paris SG, toujours en course pour le titre de championne de France. Coup d’envoi à 14h45.

Manon Guitard et le RAF étaient proches de l’exploit lors du match Aller – © ADN12

4 matchs pour un exploit

Après avoir ramené un point important de Fleury, le RAF remonte à Paris pour défier le PSG. Il reste quatre rencontres aux Aveyronnaises pour prendre à minima sept points, sept points pour espérer poursuivre une saison de plus en D1. Avec un calendrier compliqué, Rodez devra se défaire du PSG, du MHSC et surtout de Metz et de Dijon. L’objectif ruthénois ? Prendre des points contre Paris et Montpellier pour être à moins de trois points du FC Metz à l’aube la 21ème et de leur déplacement … en Moselle.
Alors que les Ruthénoises sont entrain de regagner la région Parisienne, elles ont pu assister à la victoire des Lilloises face aux Messines. Une victoire qui a de quoi leur redonner un léger baume au coeur. Une victoire du FC Metz aurait en effet anéanti quasiment les maigres chances de maintien du RAF. A 5 points du LOSC, et 6 de Metz, l’affaire parait compliqué mais pas impossible pour ces Ruthénoises.

PSG : Déboussolé ou Galvanisé ?

La question se pose sur l’état de forme des Parisiennes. En effet, le PSG est venu difficilement à bout de Dijon lors de la dernière journée de championnat et a dû compter sur un éclair de Diallo, à quelques minutes du terme de la rencontre, pour prendre l’avantage avant que Baltimore ne clôt les débats dans les arrêts de jeu. Suite à cette victoire arrachée, qui leur permet de continuer à talonner l’OL, les Parisiennes se sont focalisées sur la Coupe d’Europe et la double confrontation face à Chelsea. Après un match aller raté (défaite 2-0 à Londres), le PSG a joué son match retour Mercredi soir. Menant 2-0 à l’heure de jeu, les joueuses d’Olivier Echouafni ont été dans l’incapacité de mettre un troisième but, synonyme de qualification et, pire, dans les arrêts de jeu, ont concédé cette réalisation de Mjelde qui les élimine de la compétition. Un scénario cruel pour les Parisiennes qui payent leur manque de réalisme et leur laissera d’énormes regrets. Quel sera donc l’impact de cette élimination dans les têtes parisiennes ? Actuellement, le PSG n’a plus qu’une seule compétition à jouer, le Championnat et si elles veulent s’offrir une finale au Groupama Stadium face à l’OL, ça passera forcément par une victoire sur le RAF.

Rodez doit y croire

Mettez une élimination douloureuse dans les arrêts de jeu du PSG, mercredi soir. Ajoutez une performance moyenne face au DFCO, un candidat au maintien. Saupoudrez d’un doux souvenir de Novembre où le RAF mené à la 80ème minute face à ce même PSG. Remuez. Terminez par une folle envie de se sauver, une détermination décuplée par la possibilité de parfaire son retard sur Lille et/ou Metz et la combativité et la générosité des aveyronnaises et vous avez la possibilité de voir des Ruthénoises, dans le meilleur des cas, à la 11ème place du classement de la D1 Féminine à seulement quatre points du FC Metz, Dimanche soir.

Pour ce faire, Sabrina Viguier devra peaufiner au mieux sa préparation tactique afin de contrer la trépidante Wang, les pistons Diani, Lawrence, Baltimore et surtout la revancharde Katoto. Revancharde car muette lors de la double confrontation face à Chelsea mais surtout non appelée par Corinne Diacre, la sélectionneuse de l’Equipe de France, à quelques mois de la Coupe du Monde en France. Attention à la bête blessée.
La native de Rodez, reviendra-t-elle à son indéboulonnable 5-3-2, qui lui avait permis de battre le Paris FC et le LOSC fin 2018 ou fera-t-elle confiance à son sapin magique, le 4-3-2-1 plus friable mais pouvant poser plus de problèmes à son adversaire ?
Dans tout les cas, il faudra que Garcia réalise une de ses plus belles partitions et compte sur la combativité de son arrière garde : Guellati, Guitard, la folie de Cance mais surtout sur l’activité et la puissance de l’ancienne Albigeoise, Cazeau, qui est en capacité de mettre en difficulté n’importe quelle arrière-garde de D1 à l’image de sa prestation contre l’OL et le duo Buchanan-Renard. Le RAF devra éviter la panne sèche si elle veut croire en son rêve de maintien.

R.B

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s