#Foot – N3 / Roberto Branco, Tarbes PF: « Nous avons perdu la quasi totalité des joueurs »

Relégué de l’étage supérieur, les tarbais sont en difficulté cette saison en National 3. Mais le responsable sportif ne baisse pas les bras et compte sur le potentiel et la jeunesse de son groupe.
Roberto BRANCO Coach du Tarbes PF/ Crédit photo DDM (Rachel Barranco)
En étant relégué de N2, vous attendiez-vous plutôt à jouer les premiers rôles lors de cette saison en N3?  
Clairement non. Il faut savoir que la saison dernière avec l’arrêt de Pavlé Vostanic et le départ d’un membre de la commission sportive, nous avons perdu 23 joueurs du groupe qui avait été recruté par ces personnes pour jouer en National 2. En fin de la saison, avec la descente, nous avons perdu la quasi totalité des joueurs qui restaient. Seul sont restés avec nous les joueurs formés au club. Du coup nous avons un effectif extrêmement jeune avec peu d’expérience du niveau National. Nous nous attendions donc logiquement à une saison compliquée le temps pour ces jeunes de mûrir.
Quels sont les facteurs qui contribuent à ces mauvais résultats selon vous ?  
Comme je viens de le dire la jeunesse de notre groupe (moins de 21 ans de moyenne d’âge et régulièrement des U19 dans le groupe)  est la principale raison. Nous avons du potentiel, des joueurs avec un état d’esprit irréprochable mais nous pêchons dans tout les domaines de la maturité. Beaucoup de but sur coup de pied arrêt, des matches où nous sommes devant au score puis nous craquons ne sachant pas tenir un résultat, les blessures graves des quelques joueurs qui devaient encadrer ce groupe jeune (Manu Rodrigues et Mike Dos Santos notamment avec les croisés), et un manque de constance dans les performances. Chacun doit se rendre compte que le potentiel ne suffit pas, il faut prouver sur le terrain et être régulier en gommant au plus vite toutes nos erreurs de jeunesse.

Qu’est-ce qu’il vous manque pour faire une petite série de victoire ?  
En premier lieu de la confiance. Jusqu’a Fabregues, nous étions dans une dynamique constructive. Avec cette défaite alors que nous menions 3-2 à la 88e minute, quelque chose s’est cassé. Nous avons stagné dans le jeu, notre progression s’est arrêtée. Nous repartons en 2019 avec la ferme intention de s’en sortir, nous avons 7 réceptions sur les 12 derniers matches. Les joueurs doivent se lâcher, prendre confiance en eux, libérer leur potentiel.
Pensez-vous que l’équipe a le potentiel pour relever la tête dans les semaines à venir ?
Bien sur. Il est hors de question de douter, cela ne nous fera pas avancer. Il faut prendre conscience de notre place au classement, vite réagir et obliger la réussite à se mettre de notre côté. Nous avons encaissé des penalty, perdu la plupart des matches sur des coup de pied arrêtés et eu des décisions contraires sur la première partie de saison. Cela n’est pas un hasard, si la réussite nous fuit c’est que nous ne donnons pas encore assez…. A nous de faire en sorte de changer les choses en progressant plus vite, en travaillant plus fort, en mettant plus de valeur de combat sur le terrain, ne rien lâcher… S’appuyer sur le jeu, le plaisir, l’esprit d’équipe et nous nous en sortirons tous ensemble.
Comment à l’inverse expliquez-vous la réussite de l’équipe 2 qui plafonne sur le podium en étant elle-même promu ?  
Nous avons un groupe senior homogène avec beaucoup de jeunesse mais aussi beaucoup de qualité. Nous faisons totale confiance à nos jeunes (le groupe senior est composé à 70% de jeune du club et beaucoucp de U19 jouent déjà en N3 ou R1) et les groupes d’entraînement au niveau de l’ensemble du club bossent bien. Il y a donc des résultats qui se font voir. Maintenant, il y a une grosse différence de niveau entre la Regional 1 et le National 3, et les petites erreurs que nous réussissons à compenser en R1 sont plus dures à masquer en National 3. Tout nos joueurs doivent se sentir concernés, cela crée une concurrence qui nous permet d’avancer… Il faut donc espérer que la R1 restera sur le podium et que nous sortirons au plus vite de la zone rouge de notre côté.

Nicolas Portillo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s