#Rugby – Nationale / Gilen Queheille (Albi) : «On a l’impression qu’il y a beaucoup de points d’écart mais, jusqu’à la fin, on n’était pas serein!»

Gilen Queheille, le demi de mêlée du Sporting Club Albigeois après cette victoire 24 à 13 face à Blagnac qui vient ponctuer cette première partie de saison 2022-2023, nous a exprimé son analyse suite à ce neuvième succès positionnant les tarnais à la 4eme place du championnat de Nationale. Le basque du SCA n’a pas manqué de stipuler l’âpreté et la bataille que fut ce derby, ce qui donne encore plus de mérite aux jaunes et noirs qui se sont débarrassés d’un redoutable adverses non sans devoir s’employer.

Crédit photo François Viot – SCA

Une victoire qui, nous a t’il semblé, n’a pas été si difficile que ça, est-ce qu’on se trompe ?

 

Avec le score de 24-13 et +11, on a l’impression qu’il y a beaucoup de points d’écart mais, jusqu’à la fin, on n’était pas serein car ils sont revenus dans notre camp. C’est vrai qu’on a passé une grande partie de notre temps dans le leur donc on pourrait dire qu’on ne s’est pas fait peur mais pourtant, à la fin, on n’était pas serein non plus (rires).

Ce qui a été beau, c’est qu’au moment de l’essai de pénalité et du carton jaune, alors que vous êtes à 14, vous avez mis deux minutes derrière pour re-marquer. Comment est-ce que vous avez construit ça ? Est-ce que vous vous êtes dit  » c’est maintenant ou jamais, on ne doit pas prendre de points en infériorité  » ? 

 

C’est vrai que ce sont des moments qui ne sont pas faciles à gérer puisqu’on est en infériorité numérique mais on a un groupe qui est vaillant et qui est sûr de ses forces donc le but était de rester dans leur camp pour jouer ensuite avec nos avants et ne pas trop écarter le ballon pour éviter de s’exposer à des contres. Nos avants ont encore réussi à garder ces ballons au chaud, au près et à concrétiser des pénalités. 

On a vu en 2e mi-temps beaucoup plus de mêlées et de touches qu’en 1ère mais aussi 10 minutes passées sur la ligne de Blagnac, malheureusement stériles. Qu’est-ce qui est dans vos têtes à ce moment-là ? Est-ce que vous vous énervez, vous agacez ou bien est-ce que vous prenez sur vous ? 

 

Non, le but à ce moment-là est d’essayer de marquer, on sent qu’on est fort, on sent qu’on peut y arriver et qu’on peut faire le break. On reste chez eux et on n’arrive pas à marquer mais c’est aussi une très jolie équipe et elle n’est pas dans le Top 6 pour rien donc on a essayé, on n’a pas réussi mais on est quand même content du résultat final. 

Parlons classement, la trêve est enfin là et vous êtes 4es. C’est la place que vous souhaitiez et que vous estimez mérité ou vous êtes partagé ? 

 

On est bien sûr très content de cette place. Notre but est d’être dans le Top 6; on a devant nous des équipes qui descendent de Pro D2, on n’est pas non plus dans les plus gros budgets de Nationale donc cette place nous va très, très bien. 

Quel va être le programme des fêtes ? 

 

Ça va être famille, copains et beaucoup de repas (rires). 

J’ai ouïe dire que tu étais un grand chanteur, est-ce que la chansonnette va être poussée d’ici quelques minutes ou est-ce déjà fait ? 

 

La chansonnette a déjà été poussée, on va la pousser encore ce soir et demain aussi pendant la finale de la Coupe du Monde. On a un joli week-end en perspective.

Propos recueillis par Stéphanie Maufoux

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s