#Rugby – Nationale / Gregory Le Corvec (Hyeres) : «C’est le derby de la Méditerranée donc on a toujours eu des matchs qui étaient tendus!»

Les promus Varois du RC Hyères-Carqueiranne La Crau et leur manager Grégory Le Corvec vont terminer la phase aller de Nationale non relégable, une première étape dans leur quête de maintien. Après un défaite sur le fil devant leur public face aux audois et ex pensionnaires de Pro D2 du RC Narbonne. Pour clôturer cette première moitié de championnat, le RCHCC (12eme) va retrouver des vieilles connaissances : le Stade Niçois (9eme). Pour ce bouillant derby de la Méditerranée, les hommes de Patrick Pezery vont pouvoir s’étalonner avec un des plus gros budgets de la division et avoir un bon révélateur de leur niveau actuel . L’international français Gregory Le Corvec nous a donc dressé un bilan de mi saison, a quelques heures d’un match qui va électriser les deux clubs méditerranéens.

 

Crédit photo RCHCC

 

Pour Hyères-Carqueiranne La Crau, c’est une première saison en Nationale qui, pour l’instant, est plutôt réussie puisque vous êtes toujours au-dessus de la ligne de flottaison. A quasiment mi-parcours, on peut dire que l’objectif est atteint ? 

 

Pour l’instant oui, on va dire qu’on est dans les clous mais on est capable de mieux faire. On est sur quelques matchs qui ne sont pas assez aboutis, on vient de perdre à domicile contre Narbonne d’un point, on perd à Rennes d’un point ou deux donc on laisse des points en route et on a encore beaucoup de travail. 

Quand, comme vous, on monte de division, surtout que vous en avez monté deux en passant de Fédérale 1 à Nationale, il y a un temps d’adaptation. Quelles ont été les adaptations à faire, qu’a-t-il fallu faire évoluer au club ? 

 

Il y a beaucoup de choses, notamment déjà le niveau sur le terrain où on a montré dès les premiers matchs qu’on était capable de rivaliser avec les équipes qu’on rencontrait. On a fait Albi, Tarbes, Chambéry, on a su batailler un peu partout donc physiquement, tactiquement et mentalement, on est au niveau. Quand on rencontre des clubs comme Valence-Romans ou Bourg-en-Bresse qui ont déjà une expérience du très haut niveau depuis quelques années, on voit qu’on a encore beaucoup de travail à effectuer au niveau de nos structures, sur les partenaires, sur le public. On est un club qui évolue depuis maintenant un certain nombre d’années, depuis la Fédérale 2, on a à chaque fois fait des saisons qui étaient plutôt abouties mais maintenant, on se doit de viser à moyen terme des clubs qui sont des exemples comme Valence-Romans et Bourg-en-Bresse au niveau des structures. 

Sur ce début de saison, il y a bien sûr des matchs qui te laissent des regrets ? 

 

Oui, il y a un certain nombre de matchs qui me laissent des regrets parce qu’on voit qu’on n’est pas loin et là, depuis 3 ou 4 matchs, on n’arrive pas à se récompenser au niveau comptable. On perd contre Narbonne d’un point, on perd à Rennes de deux points, on était aussi pas loin à Suresnes où on a été en avance pendant un petit moment avant un trou d’air d’un quart d’heure qu’on a payé cash, sur le premier match contre Bourgoin, on fait aussi de belles choses mais on prend un essai qui nous crucifie en fin de match. C’est le dur apprentissage de cette division-là parce qu’on se rapproche du très haut niveau et qu’on paye cash toutes les erreurs que l’on commet. Il faut donc travailler sur ça, sur l’indiscipline et être plus réaliste. 

Ce week-end s’annonce le derby face à Nice, le plus court déplacement de la saison pour Hyères-Carqueiranne La Crau. Il y a deux ou trois ans de cela, quand on voyait que Nice était quasiment aux portes de la Pro D2 et le RCHCC en Fédérale 1, est-ce que tu aurais cru que vous joueriez maintenant dans la même cour en étant quasiment au coude à coude au classement ? 

 

Je ne vais pas dire qu’on a une évolution similaire à Nice mais on s’est joué en Fédérale 2 et on a très souvent gagné, en Fédérale 1 aussi sur les premières années. Ensuite, il y a eu le Covid et Nice est monté parce qu’ils étaient 4es de poule et nous, on a terminé 6es, c’est l’année où ils ont fait la nouvelle division et nous n’étions pas dans les clous au niveau comptable donc Nice est monté. C’est la 3e ou 4e ville française donc il y a aussi un gros projet qui s’y fait, ils ont perdu la montée face à Narbonne et nous, on a continué notre petit bonhomme de chemin en voulant accéder à la Nationale et on y est arrivé. Nos deux clubs se connaissent bien depuis des années, c’est le derby de la Méditerranée donc on a toujours eu des matchs qui étaient tendus. Là, on se déplace, on sait que c’est une grosse équipe qui a l’ambition d’être dans le Top 6 et nous, on a besoin de points au niveau comptable pour s’éloigner de la zone rouge.

De nos jours, on parle très souvent voire même hâtivement de derby, c’est plus de la cosmétique qu’une réalité mais là, dans ce que tu dis, on a l’impression que c’est vrai derby entre Nice et Hyères-Carqueiranne La Crau, avec tout ce qui va avec ? 

 

Le derby du Var, c’est bien sûr La Seyne. Là, on se déplace dans les Alpes Maritimes à Nice, on se connait depuis maintenant 7 ou 8 ans, on joue très régulièrement l’un contre l’autre. Souvent, dans le rugby moderne, on dit que les derbys ne sont plus comme avant mais nous, on est content de faire un derby car on joue aussi pour ça, les joueurs travaillent pour faire des matchs qui sortent un peu de l’ordinaire. Nice, c’est une belle affiche donc à nous de répondre présent samedi soir. 

Si vous voulez passer Noël au chaud, vous êtes un peu obligés d’aller faire un coup à l’extérieur ? 

 

Le dernier match de la phase aller se joue à Nice et la phase retour commence la semaine prochaine à Bourgoin donc on a deux déplacements contre de grosses écuries. On sait que, dans ce championnat, tous les points comptent et on est prêt à faire une belle prestation ce samedi pour prendre au moins un bonus défensif. 

On sait que, dans cette Nationale, on peut recruter jusqu’à 4 joueurs supplémentaires au cours de l’année. Est-ce qu’au pied du sapin, Grégory Le Corvec et son ami Patrick Pezery auront des cadeaux ? 

 

Pour l’instant, l’effectif donne satisfaction. On a un peu de casse et on est proche du RCT notamment pour des prêts de joueur, on a malheureusement un joueur qui s’est fait les croisés dernièrement et on est en train de voir si, avec les accords qu’on a avec le RCT, on peut avoir un prêt pour la reprise des phases retour. 

Tu parles des blessés et on voit que ça tape très, très fort dans cette Nationale. On a vu ce qui était arrivé à Mickaël Hygonnet à Cognac-Saint Jean d’Angély, est-ce que tu as une réflexion par rapport à ça ? En Nationale, il n’y a pas tout l’encadrement qu’il y a en professionnel mais on voit que les collisions sont quasiment aussi intenses qu’au plus haut niveau

 

Tu sais que c’est un sport qui est aussi de plus en plus costaud physiquement. Il est bien sûr très important de se structurer au niveau médical et préparation physique pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Nous, on est passé cette année sur une organisation professionnelle également au niveau médical avec notre médecin qui est là en début de semaine, on a tout ce qui est échographie et IRM très, très rapidement, il y a 6 kinés qui se relayent et on en a à chaque fois 2 sur les entraînements. Il faut mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils puissent être bien pris en charge quand ils sont blessés, les mettre dans les meilleures dispositions pour qu’ils puissent récupérer. C’est primordial, c’est un niveau qui est maintenant professionnel et il faut mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils puissent être à 100% de leurs moyens physiques. 

Si d’aventure, vous acquériez le maintien le maintien assez tôt, est-ce que l’appétit pourrait venir en mangeant pour Hyères-Carqueiranne La Crau ? 

 

On va faire les choses pierre après pierre. On sait qui on est, d’où on vient, on a laissé des points en route à mon goût qui nous frustrent un peu car on est capable de faire de belles choses. Maintenant, on sait que chaque point est important et notre objectif est de s’éloigner rapidement de la zone rouge et ce sera déjà une belle saison mais pour l’instant, on prendra match après match avec l’intention de prendre des points partout. 

On va finir avec la question décalée : on sait que dans le Var, vous passez quasiment toute l’année en bermuda et en tongs avec la chaleur mais est-ce que tu as quand même l’intention d’acheter quelques plaids ? Parce qu’à Bourgoin, il risque de faire un peu froid en plein mois de Décembre en Isère

 

Je te rassure, il commence aussi à faire un peu frais à Toulon. Ce ne sont pas les températures de Bourgoin ou de l’Isère mais il commence à faire frais et le temps est également maussade sur Toulon. On se prépare aussi au froid à Bourgoin. 

Merci, on te souhaite une belle fin d’année 2022 et de repartir lancé comme un frelon avec Hyères-Carqueiranne La Crau en 2023

 

Merci beaucoup.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s