#Rugby – Nationale / Théo Duprat (Dax) : «On est dans une spirale positive!»

Théo Duprat, l’arrière de l’US Dacquoise, en amont de la 8e journée de Nationale qui va voir les Dacquois se déplacer dans le Tarn face au Sporting Club Albigeois nous a accordé un entretien pour fixer le contexte de cette rencontre entre prétendants aux playoffs . Les dacquois actuellement dauphin du championnat vont avoir fort à faire face à des tarnais qui voudront garder leur invincibilité au Stadium Municipal d’Albi.

Albi Vs Dax (J8 – Nationale) une rencontre à suivre dès 18h15 via Le #MagSport et LFM81

Crédit photo Anais RMR

 

A Dax, pour le moment, on peut dire que vous vivez un début de championnat merveilleux et même quasiment le début de saison parfait ? 

 

C’est vrai que, pour l’instant, on peut dire qu’on réalise un très bon début de saison. On est très content des matchs que l’on fait mais on est surtout content de la manière dont on joue et ça se transforme par des victoires donc c’est vrai qu’on est vraiment très content de ce début de saison. 

Durant l’intersaison, on a vu qu’un recrutement de qualité avait été fait ainsi qu’un nouveau staff autour de Jeff Dubois mais vous étiez quand même l’outsider de cette Nationale où personne ne vous avait trop vu arriver ? 

 

On était l’outsider mais un staff est arrivé, un très bon staff ainsi que beaucoup de jeunes joueurs mais qui ont beaucoup de qualités. On a fait une belle intersaison avec une très bonne préparation physique et on a de suite réussi à prendre confiance pendant nos matchs amicaux. Après, on est rentré dans une spirale positive, on a gagné des matchs ce qui a fait qu’on s’est bien senti par la suite et qu’on a eu des victoires.

Être managé par Jeff Dubois, qui est quand même un entraîneur renommé avec une carrière internationale, doit être un honneur. Quelle est la patte Jeff Dubois ? 

 

Sa patte, c’est beaucoup de jeu et c’est ce qu’on essaye de retranscrire depuis le début de la saison à savoir ne pas se fermer, mettre beaucoup de jeu, tenter des choses tout en ayant un cadre et respecter les consignes tout en pouvant tenter des choses. 

Quand on t’écoute, on a un peu l’impression que c’est  » la balle à l’aile, la vie est belle  » à Dax mais quand on écoute vos adversaires, tous parlent aussi de votre défense de fer ? 

 

C’est vrai qu’on parle beaucoup de notre jeu mais on se nourrit beaucoup de nos ballons de récupération grâce à notre grosse défense. On n’a pas encaissé beaucoup d’essais, il y en a eu quelques-uns mais pas tant que ça et  » la balle à l’aile, la vie est belle  » est surtout grâce à notre défense qui fait qu’après, on arrive de suite sur des ballons de turn-over à les jouer et à mettre du jeu. 

Quand ça marche bien dans une saison et qu’il y a le bon karma, il faut toujours des matchs où la pièce retombe du bon côté et on peut dire que le match à Nice est un peu ce match-là où vous êtes passés entre le mur et la tapisserie. Si Nice n’avait pas pris le carton rouge, peut-être que le match aurait été autre ? 

 

Oui, tout à fait, ça fait partie des aléas d’un match et là, c’est tombé sur Nice avec ce carton. On a quand même essayé de construire ce match à Nice, on essaye de toujours rester confiant dans notre jeu et de gagner les matchs. C’est ce que je dis depuis le début, on est dans une spirale positive ce qui fait qu’on est confiant et qu’on est bien.

On va parler un peu de toi. Tu es un pur produit de la formation dacquoise mais tu as commis  » l’irréparable  » en partant chez les voisins et rivaux montois ? 

 

Je suis parti pendant deux saisons chez les rivaux montois pour le niveau espoir qui était un petit peu plus élevé que celui de Dax. Ça m’a fait du bien de partir chez les rivaux espoirs, j’ai un peu pris quelques pièces en partant mais ça s’est bien passé. 

Et puis, ça t’a permis de matcher un petit peu avec la Pro D2 ? 

 

Oui, ça m’a permis de matcher un petit peu, de goûter à ce niveau-là, de m’entraîner beaucoup avec eux et de voir ce qu’il faut faire pour jouer à ce niveau-là. 

Au Stade Montois, tu as dû croiser l’un de tes futurs adversaires d’Albi, Baptiste Couchinave ? 

 

J’ai joué avec Baptiste, on a fait 2 / 3 matchs ensemble. C’est un très bon joueur avec qui je m’entendais bien quand on était à Mont-de-Marsan. 

Parlons maintenant de ce match face à Albi qui, on le sait, a perdu tout juste face à Suresnes avec, quand on écoute les coaches d’Albi, un petit sentiment de vol par rapport à l’arbitrage. On va dire que vous arrivez à Albi face à une équipe qui est un peu une bête blessée et vexée ? 

 

Albi est une très belle équipe, une équipe très costaud, très forte sur les fondamentaux que ce soit la mêlée, la touche ou la conquête, avec une très bonne défense. C’est une bête blessée qui, contre de grosses équipes, arrive à faire de très, très gros matchs et nous, on arrive avec notre équipe pour essayer de mettre notre jeu en place et on verra ensuite ce qui se passera. En tous cas oui, Albi est une très bonne équipe qui est un peu une bête blessée à cause du match de la semaine dernière.

On peut dire qu’entre le jeu d’Albi et le jeu de Dax, c’est une opposition de style ? 

 

Albi propose un jeu assez dominateur au niveau des avants, très puissant et très dans le jeu d’une passe et nous, on essaye de faire vivre la balle. Il va falloir que l’on réponde présent sur la conquête pour pouvoir rivaliser avec cette équipe d’Albi.

Qu’est-ce que vous redoutez le plus de cette équipe du SCA ? La mêlée ? 

 

C’est quand même une équipe complète et qui, quand elle est dans l’avancée avec ses avants, sait mettre son jeu en place. Il va falloir que l’on arrive à les contrer, que ce soit devant ou avec notre défense et après, jouer nos ballons. Je pense que la conquête va être déterminante pour le match. 

Quel est le mot d’ordre pour ce déplacement à Albi et même pour la fin du bloc ? 

 

Continuer la dynamique et continuer à rester positif et à se sentir bien. Après, c’est prendre les matchs les uns après les autres et on verra bien ce qu’il se passera à Albi chez une grosse équipe mais oui, c’est continuer la dynamique. 

Quand on t’entend, on a quand même l’impression que Dax est plus qu’une équipe de rugby, que c’est une équipe de copains ? 

 

Franchement, c’est une équipe où on s’entend tous vraiment très, très bien. Il n’y a pas de groupes, on fait beaucoup de choses ensemble et on vit beaucoup de choses ensemble. C’est aussi ce que l’on essaye de retranscrire sur le terrain, c’est une vraie bande de copains. 

On te remercie et on te souhaite un bon match face au Sporting Club Albigeois ce samedi au Stadium Municipal

Merci beaucoup.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s