#Rugby – Nationale / Nicolas Cachet (Bourgoin) : «On apprend, d’ici quelques semaines, on ne refera plus ces erreurs!»

L’artificier des Berjalliens était encore dans un grand soir, samedi dernier lors de la victoire (28-26) des ciels et grenats face à une US Dacquoise accrocheuse et décomplexée. Malgré un léger relâchement en fin de rencontre et quelques scories qui ont remis en selle les landais, le CSBJ enchaîne une 4eme victoire de rang en autant de journées. Pour sa 3eme saison en Nationale, Bourgoin est en train de se positionner comme une des équipes en forme de la division et comme un sérieux prétendant à la montée. Après ce 1er bloc, la Berjallie est en ordre de match qui plus est avec son bouilllant public de Rajon qui frôlait encore les 6000 âmes.

Crédit photo ACP – Le #MagSport

Ce match a mis longtemps à se dessiner ?

 

Oui, il a été très dur mais, honnêtement, on savait avant le match que ça allait être très dur et que ça n’allait pas se faire comme ça. Ça a été un match serré, dur, âpre et un petit peu frustrant en 1ère mi-temps puisqu’on voit qu’on ne marque pas à 15 contre 13. On a des temps forts et, au final, ce sont eux qui marquent trois points et on se dit  » putain, ce n’est pas possible « . Et puis, on a eu du mal à mettre notre jeu en place, on voulait les contourner et aller chercher les 15 mètres sur les extérieurs mais on a eu beaucoup de mal à le faire. On n’a pas eu de ballons hyper propres donc, du coup, on s’est un peu enfermé dans un jeu hyper restreint. On sait qu’eux, en face, c’est une très bonne équipe, bonne défense, bien en place donc, au final, ça se joue un peu sur la discipline et tant mieux. 

Les entrants vous font aussi du bien ? 

 

Comme depuis le début de saison, on sait qu’on a un gros banc à chaque match. On savait que ça allait pouvoir faire la différence à partir de la 60e et c’est ce qu’il s’est passé, c’est pour ça qu’il y a un peu d’écart aux points à l’heure de jeu. 

Vous vous faîtes un peu peur sur la fin et c’est quand même un peu dommage parce-que vous aviez pris le large ? 

 

Oui, c’est dommage. A 28-12, on se dit  » ça y est, on va se lâcher, on va un peu aller chercher le public  » mais, au final, ce sont eux qui marquent deux essais et on se met le feu sur la dernière action. On apprend et je pense que, d’ici quelques semaines, on ne refera plus ces erreurs, c’est certain.

La fin de match un peu crispante est due à la fatigue ou à la déconcentration ? 

 

Fatigue, je ne sais pas car on est prêt physiquement. On a manqué de calme, on s’est un peu affolé un par un, on fait encore quelques petites erreurs et je pense que, si on gomme ces erreurs, il n’y a pas ces deux essais à la fin, on reste à 28-12 et on n’en parle plus, on peut même aggraver le score. 

Il y a encore du travail mais il y a quand même la satisfaction de 4 victoires en 4 matchs ? 

 

On ne peut pas se plaindre, on est sur 4 victoires. Si on nous avait dit avant Bourg qu’on allait enchaîner 4 victoires plus les matchs amicaux, on aurait signé de suite. Au bout de 4 matches, il est normal qu’il y ait des choses à revoir mais c’est bien, quand tu gagnes, c’est toujours mieux pour renchaîner derrière. 

Ça tranche vraiment avec la saison dernière car là, vous réalisez un début de saison parfait ? 

 

Quand tu gagnes,  tu as la confiance et je pense que c’est ce qui fait la différence. On est aussi plus prêt, on est clairement meilleur et ça paye pour le moment. 

A titre personnel, tu fais encore un 100% face aux perches. Qu’est-ce qui fait que tu es en réussite dans cet exercice ? 

 

Je me sens hyper bien, déjà, je suis bien physiquement donc c’est plus facile derrière. Je m’entraîne beaucoup, c’est une chose et puis, quand la confiance est là, tout rentre, je pense qu’aujourd’hui, même si je tapais jusqu’au bout de la nuit, tout rentrait. Il y a des choses comme ça dont il faut profiter. 

Est-ce que cette nouvelle tribune joue dans ta routine et tes repères ? 

 

C’est différent, il y a quelque chose derrière donc ça m’aide, ça me fait un repère.

Propos recueillis par Fred Charvet

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s