#Rugby – Nationale 2 / Florian Gimbergues (Graulhet) : «On va à Dijon pour faire un gros match!»

Le co-entraîneur du SC Graulhet en charge de la défense, Florian Gimbergues, à passé aux cribles la défaite à domicile (20-26) face à La Seyne lors de la journée inaugurale de Nationale. Alors que les mégissiers montent en bourgogne dans un périple qui va les voir affronter d’ex pensionnaires de Nationale 1, le petit Poucet budgétaire de la division (600 000 euros de budget) ne compte pas faire de complexe face a des dijonnais 100% professionnels (entre 2,2 et 2,4 millions de Budget). «Coach Gimbergues» a prévenu ses hommes a l’issue du match du week-end dernier, la grinta séculaire graulhetoise ne suffira pas face a l’armada bourguignonne, et les rouges et noirs devront sortir une prestation aboutie, pour espérer rentrer dans la capitale du cuir avec un ou des points dans l’escarcelle. En clair un vrai test à balles réelles pour des centres-tarnais qui découvrent l’exigence de cette division semi professionnelle.

Dijon Vs Graulhet une rencontre à suivre en direct web radio via Le #MagSport, samedi dès 18h20.

Crédit photo / Le #MagSport – Impact Évents

Du côté des Graulhetois, on a senti un match qui pouvait basculer dans l’autre sens car vous avez mis les ingrédients pour essayer de faire déjouer cette équipe seynoise qui, sur le papier, était favorite. Vous avez montré qu’ici, à Graulhet, il va falloir s’employer pour venir gagner ?

 

Oui, il va falloir s’employer pour venir y gagner mais sur un match comme ça, on ne peut pas juste s’accrocher. On ne peut pas juste être vaillant et s’envoyer, ça ne suffit pas en Nationale 2 et contre la Seyne, on s’est envoyé, c’est tout ce qu’on a fait. On n’a pas un ballon de conquête, on n’est pas propre dans notre jeu offensivement, on n’a pas respecté ce qu’on s’était dit, on s’est juste envoyé et ça ne suffit pas. Le fait de juste s’envoyer nous coûte encore une quinzaine de pénalités et pour le moment, on a fait trop de choses hors cadre. Il va falloir qu’on règle ça et qu’on soit plus dans ce qu’on se dit, il faut dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit et ne pas sortir du cadre trop souvent.

On a vu aussi qu’il y avait un peu de tension sur les bancs. Le délégué a eu du travail ? 

 

Ça, c’est la reprise, c’est normal. C’est la rentrée pour tout le monde donc on a tous beaucoup de testostérone et c’est normal. 

Selon toi, quels sont les points positifs de cette rencontre ? 

 

Déjà, on ne repart pas avec zéro point, on en marque au moins un et je pense qu’il y a beaucoup d’enseignements à tirer. C’est ce que je disais tout à l’heure, il ne suffira pas juste d’être vaillant à domicile et penser que ça suffira comme ça pouvait être le cas en Fédérale 1. Il y a pas mal d’enseignements, que ce soit positif ou négatif, on a tirer ça au clair à la vidéo et au cours de la semaine plutôt qu’à chaud. A chaud, on peut se laisser emporter par des actions qu’on dira  » coups d’éclat significatifs  » plutôt que par le factuel et le global donc, on a tiré plutôt ça au clair en début de semaine.

Prochain objectif, le déplacement à Dijon ? 

 

C’est ça et on y va pour gagner, on vient de perdre à domicile. On a démarré comme ça l’année dernière en perdant à domicile contre Nîmes et derrière, on se refait la cerise à l’extérieur. S’il faut redémarrer comme ça cette année, on redémarrera comme ça donc on va aller à Dijon pour faire un gros match.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s