#Football – Regional 1 / Florian Ruiz (Albi – Marssac TFA) : «Ce sera soit eux, soit nous!»

Florian Ruiz, le capitaine d’Albi Marssac Tarn Foot ASPTT avait un sentiment mitigé après le score de parité (3-3) face au Lourdes FC. Les tarnais menés 2-0 au bout d’une demi heure de jeu, ont su revenir dans la rencontre (2-2) en début de second acte, et même s’offrir une occasion de passer devant au score au cœur de la seconde période (penalty de Voirin arrêté par le portier bigourdan). Pour le défenseur central de l’AMTFA, cette situation, tout comme le troisième but encaissé à 15 minutes du terme de la rencontre sont caractéristiques d’un flottement que la hargne et l’état d’esprit des Albigeo-Marssacois ont réussi à compenser a l’image de l’égalisation de Brandon Marianella dans le money time. Un match nul qui ne fait ni les affaires des Lourdais dans leur course à l’accession ni de l’AMTFA dans sa lutte au maintien. Pour Florian Ruiz ce résultat s’apparente a 2 points de perdus et le capitaine du club récemment fusionné se projette déjà avec détermination sur les deux matchs face à des concurrents au maintien (Salies Mane et le Girou), qui seront des juges de paix de cette poule 3 de Régional 1.

Crédit photo Axelle Puechberty – AMTFA

A l’AMTFA, on aime quand même bien se faire peur car après un début un peu diesel où vous étiez menés 2-0, vous êtes comme d’habitude revenus au courage en ayant même l’occasion de tuer le match avec ce pénalty loupé ?

 

Ça n’a pas été décousu mais on a mis un peu de temps à rentrer avec quand même quelques occases en début de match. Même si on était prévenu, on se fait prendre dans le dos et après, comme d’habitude, on a su revenir dans le match à l’abnégation et au courage. Après, c’est une histoire de pénalty, c’est la loterie et c’est comme ça (rires). 

 

A 2-2 avec ce pénalty que vous loupez, vous prenez un 3e but quelques minutes après. Il n’y a pas eu à un moment un sentiment d’abattement ? 

 

Je vais être honnête, sur le moment, si mais quand on sait qu’on joue pour Albi Marssac, qui est une fusion extraordinaire, on ne pouvait pas se permettre de baisser les bras. Donc, on y est allé au courage, on s’est remobilisé, on a eu un petit moment de flottement mais on montre aussi notre caractère. 

Cette équipe de Lourdes jouait ses derniers atouts pour essayer de monter. Est-ce qu’on peut parler de deux points de perdus ou d’un point de gagné ? 

 

Au vue de la physionomie du match, je dirai qu’on a perdu deux points parce qu’on avait quand même de grosses occasions et eux en ont aussi mais un peu moins que nous sur l’ensemble du match, enfin, je pense. Il y a de très, très bons joueurs devant, il faut aussi le souligner, ce sont des tueurs tandis que nous, on n’a pas su tuer le match dans les moments importants et on a perdu deux points. C’est comme ça, c’est le foot.

 

Il vous reste encore 5 points à prendre pour vous maintenir officiellement avec deux matchs face à des prétendants à la survie. Ça va être des matchs à couteaux tirés, surtout à l’extérieur ? 

 

De toute façon, ce sont des matchs un peu  » traquenards  » car c’est là-bas, qu’on sait qu’ils vont nous attendre, que ça va mettre des coups et que ça va être rugueux. Ils jouent le maintien comme nous on le joue donc ce sont des matchs un peu sous tension mais ça reste du foot. Tout est possible et j’espère qu’on va pouvoir y arriver. 

Si on fait l’analogie avec les belles épopées de Marssac, il vous reste trois matchs de Coupe de France à gagner ? 

 

(rires). On va les prendre comme ça. De toute façon, maintenant, on est au pied du mur donc on va se dire que ce sont trois matchs de Coupe de France et qu’il faut absolument les passer. Ce sera soit eux, soit nous, ceux qui auront le plus d’envie et au mental et on fera les comptes à la fin.

 

On vous fait confiance car du mental, à Marssac, vous en avez ? 

 

Un petit peu, on a encore quelques ressources (rires).

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s