#Rugby – Nationale / Maxime Escur (Albi) : «Le public à Aubenas, c’est quelque chose donc il ne va pas falloir y aller en balade!»

Maxime Escur connaît bien l’Ardèche et Aubenas, où il a évolué durant la saison 2012-2013 et c’est pourquoi il a tenu à prévenir l’auditoire lors de la conférence de presse hebdomadaire du SC Albi, du gros combat qui attend les tarnais à Dugradus. Le pilier gauche qui vient de re-signer pour une année supplémentaire dans le club de la cité épiscopale appréhende cette rencontre avec une grande humilité, face à une équipe qui joue une partie de son maintien ce dimanche. Pour le Sporting Club Albigeois actuellement second du championnat de Nationale , ce déplacement revêt une importance certaine pour conserver l’accessit direct aux demi-finales. L’expérience ardéchoise de Maxime Escur ne sera pas de trop pour les Jaunes et noirs qui vont affronter Aubenas et son ADN rugby terroir.

Aubenas Vs Albi, #J23 #Nationale une rencontre à suivre en direct dès 14h45 sur Le #MagSport by LFM Radio .

Crédit photo Pierre Bras

A quoi est-ce que vous vous attendez pour le match à Aubenas ?

 

Ça va être un match dur, de toute façon, ils vont tout faire pour se sauver. J’ai joué un an là-bas et je le sais, c’est  » copains « , ils vont être très serrés et ils vont tout faire pour gagner le match. 

 

Ça va être la guerre ?

 

Oui, ça va être ça, c’est sûr. Ils ont le public et là-bas, c’est quelque chose donc il ne va pas falloir y aller en balade.

https://www.eurinvest.fr/wave-park

C’est un club avec un fort ADN et un public chaud bouillant. Il faut avoir le cuir un peu tanné pour supporter cette pression ?

 

Bien sûr. On sait que, quand on rentre sur le terrain, les supporters sont là et c’est aussi ça qui les porte donc je pense qu’ils vont tout faire. Je crois que c’est leur dernier match à la maison donc ils voudront finir du mieux possible. 

 

Pour toi personnellement, c’est l’une des saisons où tu as le plus de temps de jeu. Tu as l’air de te régaler ?

 

Oui, je me régale et je suis content donc, que ça continue. Je n’ai pas de pépin et tant mieux. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

On sait que tu arrives bientôt en fin de contrat. Est-ce qu’on te verra encore arborer un maillot jaune et noir dans les années à venir ? (Interview réalisé 3 jours avant l’officialisation de sa re-signature)

 

Je ne sais pas encore, on verra. Je ne sais pas encore si j’arrête, si je continue, si je reste aussi, franchement, je ne sais pas. 

 

La reconversion te trotte dans la tête avec déjà des idées ?

 

Oui, c’est bon, j’ai déjà des idées (rires). 

https://tradastra.com/religionrugby-albi

Pour revenir sur le match, selon toi, quels sont le point fort et le point faible d’Aubenas ?

 

Le point fort, ça va être leur solidarité, c’est certain. Pour leurs points faibles, il n’y en a pas forcément, ça dépend vraiment du match. On ne peut pas dire  » cette équipe a un point faible là et on va appuyer dessus « , pour moi, ils ne vont de toute façon rien lâcher et donc, il n’y a pas de point faible. 

 

Ces matchs contre des équipes qui jouent leur survie sont vraiment des matchs traquenards et un peu casse-gueule ? Ça rappelle un peu Nafarroa, Saint-Sulpice sur Lèze et d’autres à l’époque

 

C’est ça, ce sont des matchs piège. Mais comme on le dit et qu’on le fait depuis le début de la saison, on prend match après match et on ne se prend pas la tête à se dire  » il faut qu’on gagne là, il faut qu’on fasse ci, il faut qu’on fasse ça « . On fait notre jeu, on joue libéré et après, il se passe ce qu’il se passe et puis voilà. La preuve, c’est que c’est toi qui m’as appris qu’on était qualifié, je ne le savais même pas (rires). On fait match après match et on voit comment ça se passe. 

http://groupepeyrot.com

Face à Blagnac, on a ressenti que vous étiez libérés dans le jeu et, pour la première fois à domicile, on a vraiment vu une vraie sérénité. Quel est pour toi le match déclic ? La victoire à VRDR ou l’ensemble du bloc où vous êtes monté en puissance ?

 

Je ne sais pas, c’est aussi à l’entraînement où ça bosse de plus en plus et que c’est de plus en plus sérieux. On sait qu’on se rapproche donc tout le monde est un peu plus focus et les entraînements sont beaucoup plus sérieux. Tout le monde veut gratter pour jouer et donc, tout le monde est concentré. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://roux-carrosserie.fr
http://les-freres-lecointre.fr
http://umanis.com
http://footpy.fr
http://bipbip-pizza-marssac.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s