#Rugby – Nationale / Julien Maréchal (Massy): «On a un vrai projet Pro D2 mais la route est encore longue!»

Quelques heures avant la victoire 21-18 face à Bourgoin (J17), et pour aussi faire le debrief du choc de la 16e journée contre Soyaux-Angoulême, nous sommes aller faire un tour du côté de Massy avec Julien Maréchal, où le coach du RCME nous a accordé un entretien grand format. L’ex manager d’Orsay et de Ris-Orangis nous a dressé un bilan de ce début des phases retours qui a vu les franciliens affronter deux concurrents directs aux playoffs (Albi et Soyaux). Celui qui forme un duo complémentaire avec Jean Baptiste Di Martino sous la férule du président Guionnet, nous a dévoilé une partie des ambitions Massicoises et quelques contours du projet ProD2 des Essonniens.

 

Crédit photo Audrey Killarney / RCME Officiel

 

Pour Massy, c’était l’enchaînement des chocs : après avoir affronté Albi, le 3e, vous êtes allés vous frotter à votre dauphin Soyaux-Angoulême avec un peu moins de réussite que face à Albi ? 

 

Oui, en effet, c’était un très gros match, disputé, avec beaucoup d’engagement. On a fait une très bonne entame et on a pris la tête petit à petit avec trois points puis un essai mais on a commis de petites erreurs qui nous ont fait basculer à la mi-temps puisqu’ils sont repassés à 12-8. Ils sont passés devant juste à la pause et je pense que ça les a bien remis en confiance sachant qu’en plus, on a eu de la casse. On a cassé Benjamin Prier, le N°9 et le N°10, Massimo Ortolan, en tout début de match donc il y a eu beaucoup de changements et peut-être un peu de fébrilité sur la fin de 1ère mi-temps puis, en seconde période, il y a une interception qui nous coûte cher. Un match comme ça se joue sur des détails et on a perdu sur ces petits détails-là mais c’était quand même un match de très, très haut niveau des deux côtés et on est globalement satisfait de la prestation des joueurs même si on aurait aimé gagner. Mais il y a une marge de progression, on connaît nos axes de travail, on travaille dessus et on va se concentrer sur Bourgoin qui arrive. 

 

Pour parler de ces deux matchs face à Albi et à Soyaux-Angoulême, quand on a vu l’intensité et le volume de jeu qu’il y avait face à Albi, on tend vraiment vers des canons de Pro D2 ? 

 

La Nationale est vraiment l’antichambre de la Pro D2. A l’époque de la Fédérale 1, la marche était très, très haute entre la Fédérale 1 et la Pro D2 mais là, on sent qu’il n’y a pas grand-chose. Si on prend Soyaux-Angoulême, ou même Albi il y a plus longtemps, ce sont des équipes qui ont joué en Pro D2 comme Massy et qui ont su garder ce professionnalisme, ces infrastructures, ce niveau de jeu et ces ambitions de jeu. On sait très bien aujourd’hui que pour jouer en Pro D2 et pour prétendre à la montée, il faut être capable de faire un gros volume de jeu, on ne peut pas simplement jouer chez nous et taper des chandelles, ça ne suffit pas. A Massy, on a un ADN de jeu de mouvement dans l’ensemble et on sait que pour pouvoir déborder et marquer des essais contre une équipe comme Soyaux-Angoulême ou Albi, il faut vraiment faire un gros volume de jeu. 

http://debardautomobiles.com

On avait vu que VRDR, qui avait fait une très, très belle série en début de saison, vous avait un peu passé le relais. Est-ce que Massy n’aurait pas fait la même chose avec Soyaux-Angoulême qui marche sur l’eau est et actuellement l’équipe la plus performante ? 

 

C’est vrai, on peut dire ça. Mais je pense qu’on a perdu à Soyaux-Angoulême, qui est une équipe qui a aussi de l’ambition, alors qu’on était sur une suite de 13 victoires et pour nous, l’objectif maintenant est de relancer une nouvelle série le plus vite possible. Peut-être que cette défaite à Soyaux-Angoulême a montré des carences et était sûrement la petite fessée, le petit coup de pied au cul qu’il nous fallait pour se remotiver parce qu’il y a toujours un petit relâchement, une petite suffisance quand on est dans la victoire. On a beau, nous entraîneurs, tirer la sonnette d’alarme à l’entraînement, quand ça gagne le week-end, on ne retient souvent que la victoire et pas les petites erreurs. On se construit toujours dans la défaite et là, on a pris une petite leçon, ce sera à nous de la retenir et pourquoi pas, ce qu’on se disait à la fin du match, espérer se retrouver bien plus haut sur la fin de championnat voire une finale. Ce serait la belle car nous avons une victoire à Massy et eux, une victoire à Angoulême. 

 

On sait quand même que Massy a un pied et demi en play-off voire même les deux, même si on ne parle pas de demi-finale. Quel va être le plan de bataille ? Faire tourner un peu dans le groupe pour garder du jus pour la fin de championnat ou commencer à resserrer l’effectif ? 

 

Pour ceux qui nous suivent de près, en fait, la force de Massy cette année, c’est qu’on a un groupe de 42 joueurs mais sur ces 42, on va dire qu’on en a 30 / 35 de très bon niveau et on fait des rotations perpétuelles. Pour le match contre Soyaux-Angoulême, il n’y avait que 7 titulaires du match précédent et globalement, il y a toujours la moitié de l’effectif qui est renouvelée à chaque match ce qui permet de garder une fraîcheur dans ces blocs de 4 rencontres. Donc, on va continuer là-dessus et on peut se le permettre car on a des joueurs qui sont sains mentalement ce qui permet d’avoir une concurrence saine dans le groupe. Il y a un bon travail. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Avec un groupe qui, on a pu le voir, vit quand même très, très bien ? 

 

Bien sûr, même dans la défaite et les moments durs. Le week-end dernier, quand on prend un essai et que Soyaux-Angoulême repasse devant, ça se parle tranquillement dans le vestiaire et ça remet la marche avant. On espérait le point de bonus défensif, le ballon a tapé sur la barre sur la transformation de Clouté on ne l’a pas eu mais ça ne s’est pas joué à grand-chose. Je pense que Bourgoin a préparé ce match et a mis une croix sur le match de Massy car ça fait 15 jours qu’ils le préparent à cause du Covid mais j’espère réellement qu’on va avoir un résultat contre Bourgoin qui va être synonyme de réussite sur ce bloc. Si on fait 3 sur 4 sur ce bloc en perdant à Soyaux-Angoulême, ça sera un très bon bloc. 

 

On parle souvent des équipes béarnaises ou basques qui ont un vrai ADN local mais c’est la même pour Massy. Vous n’avez pas à rougir, quand on voit que du 9 au 14, ce sont des purs produits de la formation massicoise, c’est quand même une fierté pour vous ? 

 

Evidemment. La formation massicoise avec un vivier de joueurs issus d’Ile-de-France est vraiment notre fer de lance et à Massy, on n’hésite pas à faire jouer des jeunes, des jeunes issus de la formation et même des jeunes que l’on recrute. Par exemple, si on prend cette année Robin Poipy qui arrive de Clermont, il est encore en âge d’être espoir mais c’est un titulaire indiscutable au poste de pilier. On n’hésite pas et il n’y a pas de hiérarchie établie c’est à dire que si le joueur est bon, il joue et c’est ça notre ADN. 

http://roux-carrosserie.fr

On va parler de ce match face à Bourgoin. Là-aussi, quand on voit l’affiche Massy / Bourgoin, c’était un match de Pro D2 il y a quelques saisons et ça fleure bon la Pro D2. Même si, pour l’instant, Bourgoin est en difficulté sportivement, il faut grandement se méfier de cette équipe qui a de la ressource mais aussi une âme, comme on dit ? 

 

De un, ils ont une âme et de deux, je pense qu’ils ont énormément d’individualités. Je pense qu’ils ont des joueurs comme le 4 sud-africain, leur N°8 ou encore Hansell-Pune derrière, ils ont des facteurs X dans leur équipe comme on dit et je crois qu’il faut se méfier. Si on laisse avancer ces joueurs-là, on va se rendre le match difficile. Je pense qu’il ne faut pas se fier au classement et quand on va regarder l’affiche, ça va être un match très disputé avec une belle équipe de Bourgoin qui, depuis le 1er Janvier, s’est à mon avis retrouvée, avec des objectifs qui sont peut-être bien plus simples avec la course au maintien. Mais je pense qu’ils sont repartis sur une nouvelle dynamique et il faut se méfier, ils ont eu 15 jours pour le préparer alors que nous, nous sortons de Soyaux-Angoulême donc attention. 

 

Quand on parle de Massy, on parle souvent du jeu des lignes arrières mais, on l’a vu contre Albi, vous avez cette année un pack redoutable qui ne laisse pas sa part au chien ? 

 

Oui, je pense qu’on a réussi à trouver un équilibre et qu’on arrive à fixer un peu plus les défenses devant avant de pouvoir écarter. C’est dans cette alternance que l’on est assez bon. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

On va aussi parler un peu de toi. Avant de devenir entraîneur de Massy, tu es allé te faire la main dans des clubs de région parisienne, certes un peu moins huppés mais qui t’ont permis d’acquérir de l’expérience ? 

 

Exactement. J’avais toujours fait les jeunes puisque j’avais entraîné les espoirs, les universitaires, j’avais fait pas mal de choses mais je n’avais jamais vraiment entraîné de seniors. Le fait de partir à Orsay, sur de la Fédérale 2 à côté où on gagne la montée mais qu’on la refuse pour après partir à Ris-Orangis sur un projet un peu plus reconstruction du club m’a permis de me faire la main sur les seniors et un peu sur le management. Je pense que oui, j’avais besoin de ça, avec Jean-Baptiste Di Martino, nous sommes deux entraîneurs jeunes, on a 35 ans et je crois que nous sommes l’un des staffs les plus jeunes de la poule mais on a bien appris et aujourd’hui, ça matche bien. Comme j’avais déjà entraîné avec lui sur les espoirs de Massy il y a 4 ans, on se connaît un petit peu et ça permet de mieux avancer et souvent de se dire les choses, on est beaucoup dans le dialogue tous les deux. 

 

Pour finir sur toi et JB Di Martino, c’est un peu le yin et le yang ? 

 

Oui, on peut dire ça (rires). Pour moi, c’est un équilibre c’est à dire qu’on se connaît, qu’on se parle et si on compare avec l’an dernier, il y avait peut-être parfois un petit problème d’osmose entre Mathieu (Bonello) et JB (Di Martino) sur le début d’année qu’il n’y avait pas après. Mais on arrive à se comprendre et JB arrive à comprendre certaines de mes demandes qui sont peut-être plus spécifiques au jeu de devant tout comme moi je suis capable de comprendre les siennes sur un jeu plus spécifique aux 3/4. Du coup, on arrive à trouver des compromis sans casser notre système de jeu et nos fondamentaux.

http://les-freres-lecointre.fr

On va aussi tirer un coup de chapeau au président Guionnet qui a eu le courage, car tous les dirigeants ne l’auraient pas fait, de laisser les clés du camion à deux entraîneurs de 35 ans ? 

 

Il est sûr qu’on peut lui tirer un coup de chapeau tout comme on peut le faire au staff général dans son ensemble. Je pense surtout que la dynamique nous le montre, que ce soit celle des résultats ou celle des re-signatures, on vient de resigner plus de 10 / 12 joueurs, ce qui va bientôt être communiqué dans la presse. C’est preuve que les joueurs sentent que le club se construit à tous les niveaux, on a une nouvelle salle de muscu, il y a évolution sur les infrastructures mais aussi sur le projet Pro D2 dans son ensemble où on montre qu’on a les reins solides financièrement et que, si on monte, on ne visera pas uniquement le maintien et l’avant avant dernière place mais vraiment le milieu de tableau. On a un vrai projet Pro D2 mais la route est encore longue. Oui, on est qualifié, il est sûr qu’on sera dans les 6, on espère être dans les deux et on va tout faire pour. Après, il faut gagner les phases finales, c’est aussi la beauté de ce sport mais en tous cas, on va s’y préparer au mieux.

 

Question subsidiaire : pour toi, quel peut être l’adversaire  » poil à gratter  » en phases finales ? 

 

Je pense que ce sera Valence-Romans ou Nice, ce sera un très gros match. On ne se sait pas, c’est encore très long, on en est à la 17e journée et il y en a 26 mais moi, je vois bien Massy / Valence-Romans. 

 

On verra si Julien Maréchal a vu le bon pronostic dans la boule de cristal 

 

(rires). En tous cas, merci à vous pour cette interview.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s