#Rugby – Nationale / P.Lafitte (SAXV) : «On a senti qu’Albi ne répondait pas aux coups de boutoir qu’on leur mettait!»

L’arrière/ailier, du SAXV est revenu à froid sur la victoire bonifiée des charentais face à Albi (10-30) et nous a fixé le ton de la réception du RC Aubenas pour le compte de la 12 eme journée de Nationale. Pour l’ex joueur de l’Avenir Valencien du CA Perigueux et de l’USA Limoges, les ex pensionnaires de Pro D2 doivent finir de valider le travail réalisé dans le Tarn lors des deux réceptions (Aubenas et Bourgoin) avant la trêve. Lucide sur le début de saison de Soyaux Angoulême, satisfait de la prestation aboutie face à Albi, celui qui entame sa 4eme saison en Charente reste focus sur les objectifs fixés par le Président Pitcho et Vincent Etcheto : la remontée en Pro D2.

Crédit photo : Mickaël Tavernier – SAXV Officiel

On va dire qu’il y a des semaines après certains matchs où on dort mieux et où on se réveille avec le sourire. J’imagine qu’après une victoire bonifiée face à Albi, un concurrent aux play-offs, une équipe qui était classée devant vous ça a dû mettre du baume au cœur à l’ensemble du groupe.


Oui, c’est toujours bien de gagner à l’extérieur, surtout de cette manière-là en bonifiant cette victoire. Après, on avait déjà enchaîné une bonne prestation à Valence. On continue à réitérer des matchs de qualité à l’extérieur. Ce qui nous fait du bien et nous met un capital confiance au beau fixe. C’est plutôt deux résultats très satisfaisants. On valide en plus à domicile. Ça nous fait rattraper les points qu’on a perdu sur le premier bloc, qui pour nous a été infructueux. C’est très bien sur le plan comptable et pour la dynamique de l’équipe.


En gagnant à Valence-Romans, puis lors du bloc d’après à Albi, vous avez quand même envoyé un gros message à l’ensemble de la Nationale ! On va dire Soyaux is back !Oui.

Après on a fait un début de saison catastrophique qui n’était pas du tout à la hauteur de notre statut. Il ne faut pas oublier que même si l’année dernière, on a vécu une saison douloureuse, on était quand même à l’étage supérieur. Il y a des joueurs de qualité dans le groupe. On va dire que sur le premier bloc, on n’était pas forcément très réveillés. On avait quelques bases qui n’étaient pas forcément bien assimilées et bien solides pour pouvoir être une équipe compétitive. On a fait le dos rond, on a travaillé et maintenant, on commence à récolter les fruits de notre travail. C’est plutôt très bien.

http://debardautomobiles.com

Pour revenir sur ce premier bloc, inconsciemment, peut-être qu’en descendant de Pro D2, vous n’aviez peut-être pas pris à la légère, mais un brin sous-évaluer cette Nationale ?

Sous-évaluer non. Après, je pense qu’on avait encore des stigmates de la saison précédente, à savoir un manque de confiance sur certains aspects. On perd deux matchs à dix minutes de la fin. Que ça soit celui de Tarbes où on perd sur un essai et la transformation qui leur permet de passer devant, et à Dijon, où on s’écroule et on prend deux essais en dix minutes. On était plutôt faibles mentalement et sur la stratégie pour pouvoir avoir des matchs de qualité et pouvoir faire de la gestion et conserver le score pour pouvoir s’imposer. Ça a été travaillé, ça a été gommé. Maintenant, on a une défense et une conquête solides, et un projet de jeu où on multiplie les temps de jeu et où on arrive à créer, à produire et à marquer des essais. Quand tous les compartiments du jeu sont plutôt corrects, on commence à être une équipe plutôt redoutable. Pourvu que ça dure.


A Albi, on vous a senti plutôt sereins, concentrés, bien au fait de votre projet de jeu, c’est vraiment peut-être le match de la saison où vous avez le plus de maturité tactique et technique ?

On a pas mal produit à Albi, même si on prend un essai casquette on va dire. La passe qu’on fait est interceptée, on a une erreur de transmission et ça profite aux Albigeois. Mais après ça nous a un petit peu piqué dans notre orgueil et tout de suite, on a rendu les coups avec ce premier essai de Marvin. Après, le capital confiance a commencé, l’équipe a commencé à produire et on a senti qu’Albi ne répondait pas forcément trop aux coups de boutoir qu’on leur mettait. On en a profité pour bonifier cette victoire.

https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf

On va parler aussi de la physionomie de ce match où pendant 50 minutes vous êtes en mode rouleau-compresseur et après avec Albi, ça a été pendant une demi-heure, une bataille de chiffonniers. Beaucoup de suiveurs auraient préféré, et auraient aimé voir jusqu’où vous pouviez aller en jouant quasiment 80 minutes à fond parce que la fin du match, c’était une bouillie de match on va dire.


Après la fin du match est hachée. Il y a pas mal…


…D’escarmouches

On peut dire ça . L’arbitre compense un petit peu alors même si le carton rouge y est. Mais nous, en étant à 14, forcément en ayant le score, ce n’est plus forcément à nous de faire le jeu et défensivement, on a réussi à contenir cette équipe d’Albi. Après, on a une occasion de marquer où on se fait intercepter et on ne conclut pas à la fin. On a laissé un petit peu le ballon à cette équipe d’Albi, et on l’a laissée produire en essayant de vouloir la contrer.

Il y a eu aussi un match dans le match entre Lestremau et Caminati. On a vu quand même beaucoup de joueurs de Soyaux cibler Benjamin Caminati, qu’est-ce qu’il s’est passé dans ce match dans le match ? On a compris qu’ils ne partiront pas en vacances ensemble !

Match dans le match, ben voilà il y a une première échauffourée avec Ledua Mau, qui est un ex-Albigeois. Les deux équipes se frictionnent un petit peu autour de ces deux joueurs et après ça continue avec Marvin et toujours l’arrière Albigeois. Je pense que Marvin a voulu montrer qu’il avait du tempérament aussi. Sur ce coup-là, peut-être un peu trop, mais voilà après ça reste du rugby. Il ne faut pas oublier que c’est un sport de combat et qu’on a envie de prouver qu’on est une équipe avec du caractère.

https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf


Maintenant, on va parler de la suite du bloc avec cette réception d’Aubenas. Attention à cette équipe d’Aubenas, c’est une équipe qui a un gros courage et un gros cœur, ça a tout du match piège après votre prestation face à Albi !


Oui, après, nous sommes prévenus. Pour vraiment valider la victoire Albigeoise, il faut qu’on arrive à confirmer sur les deux réceptions qui nous attendent courant décembre et à commencer par celle d’Aubenas ce soir. On est prévenus. On espère, et on compte gagner. Alors après, il faudra voir quelles conditions climatiques s’offrent à nous et à savoir si on pourra développer du jeu. Mais dans tous les cas, c’est sûr qu’on pense aux quatre points primordiaux pour valider la victoire en terre Albigeoise.


Surtout qu’après s’annonce Bourgoin, une équipe qui là aussi, n’est pas facile à manœuvrer !


Oui. Bourgoin est en train de se refaire un petit peu la cerise. C’est sûr qu’on va avoir des équipes qui sont dans le milieu de tableau et qui en venant chez nous n’ont pas forcément grand-chose à perdre et tout à gagner. C’est à nous, pas de sortir du piège, mais de leur montrer que voilà à Chanzy, il n’y a pas la place. On a déjà fait un cadeau à l’équipe Dijonnaise, maintenant, ça ne se reproduira pas. On a assez donné des points pour le premier bloc à certaines équipes. Maintenant, Chanzy deviendra et ça doit être une forteresse imprenable malgré la désillusion Dijonnaise. Maintenant, il n’y a plus de places à l’erreur à domicile.

http://les-freres-lecointre.fr


Dernière question, la semaine dernière, on a eu le président Pitcho qui nous a dit que cette saison il aimerait ardemment remonter en Pro D2. On a eu ton capitaine Gauthier Gibouin qui nous a dit qu’avant la trêve il aimerait être dans le trio de tête. Ce sont des objectifs qui pour toi sont chevillés au corps du groupe et que vous sentez avoir dans les tripes ?


Oui bien sûr. Après l’objectif, bien entendu, on va dire à court terme et à moyen terme, c’est d’être dans les places qualifiables. Bien sûr, plus haut on est, mieux c’est. Dans un coin de la tête, on vise forcément un et deux pour pouvoir avoir plus de marge de manœuvre et de confort pour les phases finales. Mais c’est sûr qu’avec certains, et notamment ceux qui étaient là lors de plusieurs années et notamment l’année dernière en Pro D2. C’est sûr que nous le challenge nous a forcément été proposé en voulant faire l’ascenseur. C’est sûr qu’on a cet objectif dans un coin de la tête. On ne l’a pas affiché haut et fort. Pour l’instant, on va faire petit à petit en voulant rentrer dans ces places de demi-finalistes qui reçoivent à la maison. Pour nous le but, c’est de finir un ou deux. C’est toujours mieux d’être premiers et ça donne toujours un meilleur capital confiance. Ce sont les places qu’on vise. Après, les phases finales, quand on y sera, on se projettera sur la manière de faire. Mais, c’est sûr qu’on est ambitieux. Ça on ne se le cache pas. Beaucoup d’équipes le sont, mais nous, nous avons un statut à défendre et c’est celui de vouloir postuler pour une remontée.


Juste une question bonus, vous avez quasiment joué contre toutes les équipes. Quelle est l’équipe que vous craignez le plus, et qui vous a le plus fait impressionner sur cette phase aller ?


Honnêtement, le problème c’est qu’on a eu plusieurs vitesses. On a joué une équipe de Massy qui est actuellement première et je pense que nous, nous n’étions pas forcément à notre vitesse de croisière. Il y a des équipes qui sont difficiles comme Valence-Romans, comme Massy, comme Albi, même si on s’est imposé chez eux. Je sais qu’avec un temps un peu plus différent, ça serait un peu plus difficile à jouer. Il ne faut pas oublier Chambéry, chez lesquels on s’est inclinés. Il ne faut pas oublier Nice non plus. Il y a un groupe de cinq-six équipes qui vont se batailler pour les places de qualifiables. A nous de figurer au mieux pour avoir les meilleures chances pour les phases finales.

Propos recueillis par Loic Colombié

Article en partenariat avec ;

http://roux-carrosserie.fr
http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s