#Rugby – Fed1 / J.Demai-Hamecher (Auch) : «J’avais à cœur de revenir au club!»

On va faire un tour dans la terre bénie du rugby, le Gers, au Auch Rugby Club avec Johan Demai-Hamecher qui pour son retour dans son club formateur vit un début de saison enthousiasmant dans la poule 4 de fédérale1. Après 2 saisons avec Massy , l’ex joueur de Tarbes et Massy s’épanouit dans le projet de reconstruction du club gersois. Quelques heures avant le choc face à Tyrosse au stade Fouroux (Victoire 27-6), cet international à 7, vit pratique sa seconde passion avec Monaco nous a accordé un entretien pour nous parler de son rapport viscéral avec le gers .

 

Nouveau projet et nouvelle aventure pour toi après une autre en terre francilienne et massicoise. Tu es revenu dans le Gers, dans le terre-terre du rugby ? 

 

C’est ça, un retour aux sources dans le club qui m’a formé de cadets à espoirs. Je suis très content de revenir ici, avec un nouveau projet et de rejouer avec mes copains.

 

Ce RC Auch est un bastion du rugby, un club qui a fait rêver des générations et des générations. J’imagine que ça doit te faire plaisir d’amener ta pierre à l’édifice pour essayer de faire remonter Auch là où ils auraient toujours dû rester ?

 

En effet. Depuis que le club est descendu en honneur, ils remontent chaque année et chaque année, il y a des retours au club. Moi, j’avais à cœur de revenir ici pour amener ma pierre à l’édifice et rendre un peu ce qu’ils m’avaient donné en me formant. J’ai beaucoup d’attaches dans le Gers et sur Auch et j’avais à cœur de revenir au club.

https://debardautomobiles.com

Quel est l’objectif pour Auch cette saison ? Monter en Nationale 2 ou aller chercher directement la Nationale ? 

 

L’objectif prioritaire était le maintien car il ne faut pas oublier que ça monte de Fédérale 2 il n’y a pas longtemps. Il y a eu une année Covid avec peu de matchs donc il fallait s’évaluer. Actuellement, ça va être de monter en Nationale 2 sur cette nouvelle division et continuer d’avoir de bons résultats pour essayer de rester en tête de la poule. 

 

On va parler de ce début de saison à Auch qui est quand même top puisque vous êtes leader de la poule 4, la poule basquo-landaise-gersoise et béarnaise, voire un peu pyrénéenne. Dans cette poule, il y a des derbys un peu tous les week-ends, ça frotte à toutes les entournures mais on a quand même l’impression qu’Auch arrive à tirer son épingle du jeu ?

 

Oui, ce sont des matchs accrochés, difficiles et assez âpres tous les week-ends et c’est vrai que, pour l’instant, ça nous sourit. On a réussi à gagner presque tous nos matchs et à aller faire un bon résultat à l’extérieur à Fleurance avec un match nul en début de saison. Donc, pour le moment, ça nous sourit dans cette poule qui est accrochée et où, chaque week-end, il y a des résultats qui ne sont pas forcément attendus. Ce n’est pas n’importe quoi mais c’est une poule vraiment très homogène où chacun peut battre toutes les autres équipes à n’importe quel moment. On ne peut pas trop faire de pronostics. 

Parlons de ce derby du Gers à Fleurance. Ça a dû être un moment qui t’a un peu mis la chair de poule ? 

 

C’est clair, c’était un super moment. C’est arrivé tôt dans la saison, on y a fait un bon résultat mais on l’avait quand même préparé depuis un petit moment. En plus, j’ai ma belle-famille qui est là-bas et mon beauf qui joue à Fleurance donc oui, c’était un gros moment de la saison (rires). Ça c’est bien passé vu qu’on fait un match nul là-bas, je pense que ça va être compliqué d’aller gagner à Fleurance au cours de la saison donc c’était un super résultat pour nous. 

 

Ce week-end, il y avait l’affiche de la poule 4 avec le dauphin landais de l’US Tyrosse qui arrivait en terre gersoise à Auch. C’est un premier carrefour de votre saison ? 

 

Il y a deux semaines, on a déjà reçu Saint-Jean de Luz qui fait aussi de supers performances et qui était second à ce moment-là. C’était aussi notre retour au stade Jacques Fouroux donc, justement sur les équipes du moment qui sont en forme, on a à cœur de performer et de s’évaluer par rapport à elles. Là, on recevait Tyrosse qui a fait une grosse performance à Lannemezan le week-end dernier et qui, depuis le début de la saison, est en constante progression. C’était le gros choc, on s’est préparé pour et on avait hâte de les recevoir à Fouroux. 

Auch et Tyrosse sont deux clubs qui se ressemblent un peu, c’est ce qu’on peut appeler des bastions immortels du rugby ? 

 

C’est ça, ce sont deux clubs avec de grosses histoires, un gros vécu et ces deux clubs ont beaucoup de caractère dus à leur histoire. Ça a été un match intéressant, le premier contre le second à la maison de façon à voir ce qu’il en était. On le préparait pour faire un bon match et ça a payé puisqu’il y a eu victoire au bout. 

 

Ce sont aussi deux clubs qui investissent beaucoup sur la formation et le vivier qu’il y a dans ces territoires, que ce soient les Landes ou le Gers où le rugby est le sport roi ? 

 

Il y a le Sud-Ouest dans son ensemble mais ces deux territoires font sortir pas mal de jeunes et pas mal de bons joueurs. Ce sont deux clubs qui sont sur la même politique, une politique de formation pour pouvoir alimenter l’équipe première mais aussi le rugby français au plus haut-niveau comme on peut le voir. Donc oui, ce sont deux clubs qui sont assez similaires. 

 

Il y a le rugby à 15 mais aussi le rugby à 7, ta seconde passion. On va dire que tu es le plus monégasque des Gersois ? 

 

C’est ça (rires). Depuis cet été, je joue avec Monaco et le MR7 sur les terrains de Super Seven et ça se passe super bien et effectivement, je pense que des Monégasques Gersois, il ne doit pas y en avoir beaucoup (rires). En tous cas, c’est cool, on a eu de bons résultats cet été et le nouveau format du championnat Super Seven permet maintenant de faire du 7 en saison, chose qu’il n’y avait pas avant, ou en prépa de saison et c’est vraiment bien. 

On a vraiment l’impression que pour toi, le 7 est une soupape de décompression et que ça te permet aussi de voir autre chose et de pratiquer le rugby autrement ? 

 

Pour moi, le 15 et le 7 sont hyper complémentaires et le 7 est un rugby que j’apprécie particulièrement. C’est un rugby qui est hyper complet et qui, pour moi, est super important dans l’évolution d’un joueur que ce soit physiquement, au niveau de la technique, de la technique individuelle, des choix, de la prise de décisions. C’est vachement complémentaire avec le 15 à tous niveaux et je suis content de pouvoir faire les deux en même temps et que Auch me laisse partir avec le MR7 pour le Super Seven. Tout se goupille bien et c’est cool. 

 

Les premières fois que nous t’avions eu en interview, tu avais eu une très, très grave blessure au rein contre Chambéry avec Massy, une blessure qui t’avait quand même laissé en dehors des terrains pendant de longs, longs mois. Ces soucis au rein sont désormais une page totalement tournée ?

 

Oui, c’est une page qui est tournée, je ne sens plus rien, de toute façon, je ne sentais rien depuis la reprise (rires). C’est surtout que ce n’est plus présent dans ma tête et bientôt dans tout donc, page tournée et maintenant, je suis concentré sur la saison à venir avec Auch et le MR7 si je rejoue avec eux cet été voire pour de nouvelles opportunités. Oui, page tournée ! 

Tu sais que nous sommes un média qui parle de toute la Fédérale et de toute la Nationale mais, à la base, un média plutôt tarnais et albigeois. Il y a un certain Mathieu Bonello qui a débarqué au Sporting Albigeois comme manager et j’imagine que tu dois regarder avec attention ce que fait ton ancien coach de Massy ? 

 

Bien sûr que je regarde ce que fait Mathieu avec Albi et comme je suis très copain avec Gilen Queheille, j’ai encore un 2e œil sur Albi. Ils font de plutôt bons résultats depuis le début de la saison et j’espère que ça va gazer et qu’ils vont continuer pour les phases finales puis pour la suite pour prétendre à la montée en Pro D2. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s