#Rugby – Nationale / A.Albouy (Albi) : «L’important est d’avancer tranquillement!»

Alors que le Sporting Club Albigeois s’est imposé 6-14 en terre Blagnacaise lors de la 9ème journée de Nationale, l’entraîneur adjoint de Mathieu Bonello, a livré ses sentiments à chaud quelques secondes après la fin de la rencontre. Pour Alexandre Albouy, dans ce match hivernal sur terrain gras, le travail de l’ombre de ses hommes est a noté, tout comme la nouvelle étape franchie à Ernest Argeles dans la construction du nouveau projet SCA. Une chose est sure, dans cette rencontre de « Ping-Pong Rugby » les jaunes et noirs ont su mettre l’état d’esprit et la résilience nécessaire au service d’une victoire qui était loin d’être dessinée à la mi-temps (6-3). Albi qui conserve sa 4eme place au championnat continue son petit bonhomme de chemin dans cette division, dont l’homogénéité et l’intensité physique ne sont plus à démontrer.

Il y a des victoires qui, parfois, ne sont pas très, très belles dans le jeu mais qui, derrière, peuvent être fondatrices dans l’état d’esprit. On peut parler de ça aujourd’hui ?


Oui. On sortait d’un match où il n’y avait rien à dire sur la générosité, il y a eu énormément de déchets la semaine dernière et aujourd’hui, on s’est retrouvé sur une rencontre avec un terrain boueux et humide où je pense qu’il n’y avait pas 10 000 stratégies, que ce soit la nôtre ou celle de Blagnac. Il y a eu beaucoup d’échanges de jeu au pied, la conquête a évidemment eu son importance et ça a tourné en notre faveur.

Quels ont été les mots à la mi-temps pour remobiliser les troupes car, en première période, vous étiez quand même un peu dans le dur ?

Juste se faire confiance, garder la stratégie, que chaque ballon serait important et que si on y mettait le cœur, ça tournerait en notre faveur.

https://www.debardautomobiles.com

Pour toi qui es entraîneur des lignes arrières, avec un match d’hiver comme ça et à l’ancienne, tu n’as pas eu grand-chose à te mettre sous la dent ?

Ah si, il y a du boulot sur le 3e rideau ! Les centres qui contrôlent le milieu du terrain, les ailiers qui ont eu beaucoup de travail au niveau du 3e rideau, beaucoup de travail à vide, arrière et 10, beaucoup de jeu au pied, idem pour le 9. C’est un jeu différent, c’est moins de passes mais il y a aussi beaucoup de travail à faire.

Maintenant, il va falloir réinvestir le Stadium face à Aubenas et remettre la dynamique positive à la maison ?

Pour moi, ce ne sont même pas des dynamiques mais c’est juste, comme on le dit tout le temps, qu’on construit. On construit petit à petit, le groupe se construit, les joueurs se construisent, nous, on se construit avec eux et on avance tranquillement. On regarde chaque fois nos erreurs, on essaye de les corriger tout en accentuant ce qui va bien comme, je pense, toutes les équipes. L’important est d’avancer tranquillement.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

https://www.eurinvest.fr/wave-park
https://www.roux-carrosserie.fr
https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://les-freres-lecointre.fr
https://www.debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s