#InfoMagSport – Rugby / Bientôt des jokers médicaux et des arbitres sonorisés en Nationale?

Les présidents de Nationale vont se rencontrer en visio-conférence ce mardi 16 novembre 2021 autour de Serge Simon (President délégué FFR) et Patrick Buisson (Vice Pdt en charge du monde amateur). Deux sujets vont alimenter les discussions et ouvrir les champs à des ajustements et des évolutions dans la récente 3eme division semi Pro du rugby français .

Crédit photo Stade Niçois Officiel

Joker médicaux ou open bar ?

L’objet de cette réunion sera d’évoquer les problématiques liées à la hausse d’intensité de l’antichambre de la Pro D2, qui voit chaque week-end le nombre de blessés s’accentuer de journée en journée. Face à ce constat qui démontre l’évolution grand V du niveau de jeu et la qualité des effectifs des teams de Nationale, certains clubs souhaitent voir les réglementations de la LNR (Top 14 / Pro D2) s’imposer en Nationale, et notamment celle des Jokers médicaux. Car contrairement à une croyance populaire et médiatique, les jokers médicaux n’existent pas dans les échelons fédéraux (Nationale, Fed 1 , Fed 2 etc).

https://www.debardautomobiles.com

En effet les clubs de ces divisions sont actuellement obligés de demander des dérogations, au gré des aléas de leurs infirmeries respectives et des carences sur certains postes clés. Porté entre autres par Benoît August (Président US Dax) et Pascal Papé (Directeur sportif CSBJ), ce sujet de fond sur l’évolution des pratiques et les modes de fonctionnement des mutations durant la saison, risque d’engendrer un joli débat d’idée au sein de la Nationale. En effet certains clubs se positionnent déjà sur le sujet en acquiesçant l’idée des jokers médicaux, mais en s’opposant vivement à« l’open bar permanent » en terme de mutation. Car la saison passée, alors que la FFR avait offert le droit de recruter sans limite entre janvier et juin pour cause de Covid 19 et d’arrêt des compétitions dans les divisions inférieures, certains présidents s’étaient interrogés sur la possibilité d’un dumping sportif de la part des grosses écuries. En clair pour beaucoup cette évolution est nécessaire mais doit être encadrée avec vigilance et parcimonie pour ne pas déréguler l’équité sportive.

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Des arbitres sonorisés ?

L’autre sujet principal de cette visio-conférence, sera la volonté (menée par Benoît Trey président de Blagnac) d’appareiller les arbitres et le délégué fédéral d’un système audio leur permettant d’échanger entre eux. Le but étant simple, fluidifier les choix arbitraux et les débats entre le directeur du jeu et ses assesseurs tout en harmonisant les pratique usitées en Top 14 et Pro D2 à l’instar des jokers médicaux . Le coût de cet agrément non négligeable pour professionnaliser l’arbitrage en Nationale ne serait pas non plus rédhibitoire, s’élevant en deçà de 700 euros par club . Quid du payeur ? La fédération, les clubs ? Une variable qui devrait animer les débat .

https://www.debardautomobiles.com

En tout état de cause, ces deux sujets démontrent invariablement que cette division nationale mute à grand pas et tend à se rapprocher des canons de la Pro D2 et des préceptes de la LNR. Affaire à suivre .

Article rédigé par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

https://www.eurinvest.fr/wave-park
https://www.roux-carrosserie.fr
http://les-freres-lecointre.fr
https://www.debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s