#Foot – R1 / N.Casano (AMTFA) – « Nous avons grillé quelques jokers »

Fort d’une belle première victoire le week-end dernier contre Onet, les Albigo-Marssacois auront à cœur de confirmer aujourd’hui en déplacement à Cazères. Le milieu de terrain Tarnais, Nicolas Casano revient sur les conditions d’un départ avec le frein à mains de son équipe, et les ingrédients qu’il faudra mettre dès ce samedi pour passer Noël au chaud.

Le week-end dernier à Rigaud vous avez glané votre premier succès 3 buts à 1 contre Onet. J’imagine que déjà aux entraînements cette semaine, ça devait aller un peu mieux dans les têtes…

Oui ça nous a fait du bien. Ça nous a pas mal rassuré par rapport au début de saison que nous avions réalisé. Nous étions un peu en phase de doute. Sans vraiment comprendre pourquoi dans le sens où nous n’avions pas changé grand chose par rapport à l’année dernière. On s’est remis en question. C’est vrai que la victoire sur Onet, en plus avec la forme, ça nous a fait beaucoup de bien.

D’autant que cette victoire vous la glanez contre une des équipes en forme de ce début de saison !

C’est ça. Ils n’avaient pas du tout la même dynamique que nous. On craignait ce match mais finalement il a eu plutôt l’effet inverse et nous a rassuré sur nos qualités et notamment nos capacités à gagner, à défendre aussi et à avoir un bon état d’esprit. Du coup nous allons aborder les matchs différemment. Nous avons notre match référence sur lequel on peut s’appuyer pour les prochaines rencontres.

Contre Onet, vous aviez l’avantage de jouer à domicile, ça permet d’avoir quelques forces supplémentaires avec l’appui du public. Ce soir, c’est un déplacement à Cazères qui vous attend. Ça ne sera pas une ambiance à votre crédit, mais j’imagine que vous irez avec la même envie, surtout contre un concurrent direct en bas de classement…

C’est ça. Le fait de jouer à domicile, même si Rigaud pour beaucoup, ce n’est pas forcément le terrain où nous avons l’habitude de jouer, c’est plutôt à Marssac. Mais il n’empêche qu’on avait quand même les supporters et ça reste à domicile. Ça nous a permis de nous rassurer au niveau des valeurs. On sait qu’on en est capable et même si c’est à l’extérieur ce week-end, on sait sur quoi s’appuyer. On sait que si on garde le même état d’esprit que le week-end dernier, et la même envie, ça devrait bien se passer.

D’autant que contre Cazères, lanterne rouge qui n’a pas encore pris de point cette saison, on peut dire défaite interdite si vous ne voulez pas les voir revenir sur vous !

C’est toujours des matchs pièges, de toute façon, on le sait. Eux ils ont la pression aussi. Ils doivent gagner. En même temps, ils n’ont pas grand chose à perdre. Nous, nous avons grillé quelques jokers aussi. Même si on ne joue pas forcément la montée, on veut rapidement se mettre au chaud et à l’abri. C’est un match très important.

Comment vous êtes-vous préparé pour pouvoir être à 100% pour cette rencontre ?

Déjà, on l’a vu dans le planning des entraînement, nous sommes retournés sur des terrains en herbe alors que d’habitude on s’entraîne sur du synthétique, pour justement se préparer aux conditions de ce match. Après, au-delà de ça, nous n’avons pas fait de préparation particulière. Nous préparons les rencontres de la même façon, le mieux possible.

Cazères, vous les avez déjà affrontés en R1 il y a deux ans. Que vous inspire cette formation qui est en R1 depuis une année de plus que vous ?

Avec les années tronquées, on ne les a pas joués l’année dernière. On les avait joués il y a deux ans. On les avait reçus. C’était une équipe difficile à jouer, une équipe Toulousaine de toute façon. On sait à quoi s’attendre. Sur le plan physique, c’était rugueux et assez difficile à bouger comme bloc. Il y avait pas mal de mecs d’expériences qui avaient beaucoup tourné sur le bloc Toulousain, soit au niveau supérieur, soit en R1. Jean Deneys, je l’ai connu à Muret, je connais ses valeurs. On s’attend à un combat. On sait qu’ils seront présent sur ce terrain-là.

On va revenir sur le début de saison d’Albi-Marssac, mais également le votre personnellement. Comment jugez-vous votre propre début de saison et vos performances ?

J’ai mis du temps à revenir entre mes indisponibilités par rapport au boulot, du coup je m’entraînais un peu moins et quelques pépins physiques parce que le corps n’était pas forcément prêt. J’ai vraiment lancé mon début de saison depuis le week-end dernier. C’était un peu en dent de scie. J’ai fait le match contre Tarbes, mais je n’étais pas prêt physiquement. Là, je commence à me sentir un peu mieux, un peu plus à l’aise au niveau du cardio et des sensations. Ça va doucement. D’ici une ou deux semaines, ça devrait aller de mieux en mieux, mais c’était un peu compliqué.

Quand votre coach, Mika Bertrand, vous décrit comme un joueur majeur de cette équipe senior de l’AMTFA, quel est votre sentiment à ce sujet ?

Ça tient je pense de par mon expérience. Maintenant, j’ai toujours joué ou à ce niveau ou au niveau au-dessus. J’ai l’expérience de ces matchs que je peux amener aux jeunes. De par ma position sur le terrain aussi. En étant dans l’axe du jeu, forcément, on a une importance tant sur le plan défensif qu’offensif. Je pense qu’il m’attend dans un rôle de régulateur. A la fois réguler sur des phases de moins bien, rythmer quand on est sur des phases un peu mieux, c’est en ça, je pense, qu’il m’attend en tant que rôle majeur.

Après le match de Cazères, vous allez enchaîner plusieurs week-end d’affilé avant Noël. Ce déclic d’Onet peut-il inspirer une petite série pour s’éloigner d’une zone rouge trop présente depuis le début de saison ?

Carrément. De toute façon, ces derniers temps, on était plus habitués aux séries positives où on avait le petit plus qui souriait en notre faveur. On a envie d’aller retrouver cette spirale. Elle est beaucoup plus sympa à vivre au quotidien, aux entraînements et aux matchs. On a envie d’inverser la tendance et d’enchaîner sur la victoire d’Onet qui est passée. Maintenant, il faut avancer et qu’on puisse enchaîner les victoires.

Quand on refait une petite rétrospective sur ce début de saison de l’AMTFA, ça a plutôt bien commencé avec ce point pris à Auch. Comme disait votre coach, tout le monde ne viendra pas prendre des points en terre Gersoise, pour vous qu’est-ce qui vous a mis en difficulté sur les matchs suivants ?

Je pense que c’est plutôt au niveau de l’état d’esprit. Après, est-ce qu’on a indirectement accusé physiquement la prépa. C’était peut-être un peu tôt pour avoir le coup de mou. On ne mettait pas ce qu’il fallait dans les matchs. Est-ce qu’on s’est vus trop beau ? Est-ce qu’on avait indirectement perdu les valeurs qui faisaient notre force à Marssac, de combativité, de solidarité ? On ne le retrouvait pas de manière assez régulière sur toute la durée de nos matchs. C’était par intermittence et ça ne suffisait pas pour gagner. Ça manquait. C’est plus l’état d’esprit et l’implication dans la vie de groupe et sur le terrain. C’est ce qu’on essaye de retrouver petit à petit. Je dirais que c’est ça, mais ce n’est pas tellement techniquement ou tactiquement. C’était plutôt dans les têtes.

Dernière question, avec combien de points penseriez-vous qu’une trêve hivernale validerait une bonne première partie de saison ?

Ce n’est jamais évident. J’ai envie de dire le plus possible naturellement. Mais je dirais que si déjà on arrive à recoller un petit peu. On le voit, la poule est assez scindée. Un groupe va jouer les premiers rôles, un autre sera dans le ventre mou et un dernier le maintien. J’aimerais être à la frontière entre ceux qui vont jouer le haut du tableau, et ceux qui vont jouer le maintien, que début 2022 puisse déterminer ce que l’on va jouer réellement. Que l’on arrive à se donner de l’air par rapport au bas du classement et pourquoi pas commencer à réduire l’écart sur les cinq-six premiers.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s