#Rugby – Nationale / M.Escur (Albi) : «L’an dernier est fini et je ne veux plus en entendre parler!»

Le pilier Gauche du Sporting Club Albigeois nous a livré son sentiment sur la rencontre contre Suresnes ce dimanche à 15h, pour le compte de la 7eme journée de Nationale.

Parlons un peu des souvenirs de l’année dernière qui avaient été très bons à domicile et très mauvais à l’extérieur. En plus, juste avant le 2e confinement du rugby, c’est une défaite qui avait fait un peu mal au moral ?

 

ME : C’est vrai que ça avait été compliqué mais pour moi, l’an dernier est fini et je ne veux plus en entendre parler. On est très bien avec ce groupe-là, on avance les uns avec les autres, on gagne, on gagne, on ne gagne pas et bien, on ne gagne pas. Du moment que l’on fait le boulot, c’est en fait tout ce que je veux moi donc je ne préfère pas parler de l’an dernier parce-que je l’ai encore en travers (rires). Ce n’est pas la même envie de l’équipe, je pense que, maintenant, nous sommes une nouvelle équipe donc il faut oublier ça.

 

Par rapport à N’Diaye et à quelques forces en présence du pack, on parle d’une équipe qui envoie souvent du jeu derrière mais devant, ils ne laissent pas leur part au chien ?

 

ME : C’est une très bonne équipe. Ils me font un peu penser à une équipe un peu basque, ils ont beaucoup d’individualités, ça joue dans tous les sens et ça va un peu partout. Il va falloir faire très, très attention car on a vu les vidéos et on voit très bien comment ça joue. Il va falloir rester concentrés, faire le taf et ne pas péter un câble, ne pas prendre de carton ni de pénalité et rester dans notre camp. 

Au niveau des mêlées sur terrain synthétique, est-ce que ça change beaucoup ou pas ? 

 

ME : Je ne l’ai jamais fait donc on verra bien (rires). Ce sont des dernières générations donc, normalement, il n’y a pas trop, trop de différences à part peut-être sur les reprises d’appuis mais on verra bien. 

 

J’imagine que vous vous êtes entraînés sur synthétique cette semaine ? 

 

ME : Cette semaine non car on ne peut pas faire de mêlée sur celui que l’on a donc c’est un peu compliqué. On sera prêt quand même, il n’y a pas de raison, on n’était pas très, très bien en mêlée et je trouve qu’on est de mieux en mieux et on continue à bosser. 

 

Pour revenir sur Chambéry, tu as fait une grosse prestation avec la mêlée. Tu as été partie prenante avec Thomas mais c’est une grosse prestation collective qui a dû émaner d’un gros travail fait en amont à l’entraînement ? 

 

ME : On bosse dessus depuis le début, depuis que l’on a repris la saison. On bosse très, très dur dessus et ça commence à porter ses fruits donc, que ça continue. Il ne faut surtout pas relâcher car sinon, après, ce sont 4 mois de boulot qui tombent à l’eau parce-que tu peux gagner les mêlées sur 3 matchs mais il suffit que tu passes à côté sur un seul d’entre eux pour que le travail retombe à zéro et qu’il faille repartir du début. On va rester sur du boulot et continuer comme ça.

Ce n’est pas le match parfait dans le contenu qui crée un groupe mais un match émotionnellement fort. Avec Chambéry, est-ce qu’on peut vraiment parler de match émotionnel qui donne une dynamique, une vie de groupe et un élan ? 

 

ME : C’est certain et ça s’est vu cette semaine. Je pense que c’est ce qui nous manquait, on sait comment on est, on sait l’équipe que l’on est et si on commence à se mettre le doute, on doute tous. On l’a vu contre Chambéry, moi le premier, sur le terrain, j’avais zéro doute, même si on faisait ces fautes dans les 20 / 30 premières minutes, je sentais que ça allait passer je ne voyais pas comment on ne pouvait pas gagner ce match. Après, ça s’est déroulé tout seul parce-que le taf a été fait et dès qu’on est en confiance et ensemble … Ca a toujours été comme ça, là, cette victoire nous a fait du bien, on a fait une très bonne semaine de travail, il restera à valider contre Suresnes et ensuite, on verra ce que ça donne. On va d’abord bien jouer et après, on verra.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s