#Rugby – Nationale / M.Bonello (Albi) : «Si on ramène un point, ça sera déjà bien,c’est un gros morceau!»

Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse du Sporting Club Albigeois, a quelques heures du déplacement à l’US Dax Rugby landes lors de la 5 eme journée de nationale . Mathieu Bonello, Gaetan Bertrand et Alexandre Alibert ont fixé les tenants et les aboutissants de cette rencontre.

Comment tu te sens depuis ce début de saison ?

 

Alexandre Alibert : Très bien, très content d’avoir continué l’aventure albigeoise. L’aventure avec Mathieu se passe bien pour l’instant et depuis début Juillet, j’ai eu un petit pépin physique mais maintenant, ça va beaucoup mieux. J’ai pu matcher 3 fois, ce dont je suis très content, et ce week-end, même si je ne suis pas dans le groupe, on va rester derrière lui pour voir le résultat à Dax.

 

Qu’est-ce que la première au Stadium a fait ? 

 

Alexandre Alibert : Très particulier comme sensation. Un peu de stress mais, quand on a une équipe comme celle-là, avec des cadres comme Mathieu et comme Gaët au centre, on ne peut que bien jouer.

 

Tu es passé 2e ligne alors que tu as plutôt une formation de 3e ligne. Ça a été facile pour toi de franchir le cap en équipe première ? 

 

Alexandre Alibert : En espoirs, j’ai toujours joué 2e ligne mais mon poste de prédilection, c’est 3e ligne centre. Je peux dépanner en 2e ligne et ça m’a permis de matcher le week-end dernier et j’en suis très content.

 

Gaetan, Cette saison est la saison du renouveau ?

 

Gaetan Bertrand : Oui, c’est une nouvelle aventure. On est reparti sur un nouveau projet de jeu, un nouveau staff, tout est nouveau donc, on repart tout à zéro et c’est très bien comme ça.

https://debardautomobiles.com

On a l’impression que tu vis une seconde jeunesse, que tu retrouves un peu tes jambes de 20 ans ? 

 

Gaetan Bertrand : Je sortais d’une saison un peu difficile physiquement. J’avais pris 2 ou 3 carreaux qui m’avaient un peu mis dedans, j’avais une vie extra rugby un peu compliquée à gérer. Cette année, j’essaie de me consacrer un max sur le rugby et de tout donner pour l’équipe.

 

Tu nous parles un peu du projet de jeu ? 

 

Gaetan Bertrand : C’est un projet de jeu auquel j’adhère, on est là pour jouer au rugby et on s’y met à fond. Le projet de jeu est très bien, on a encore du boulot pour le mettre en place correctement mais il est très bon.

 

On connaît tes valeurs de travail et de labeur. Cette équipe qui est valeureuse et travailleuse, c’est quelque chose qui te tient à cœur ? 

 

Gaetan Bertrand : Ça a été instauré dès le début de saison. On a essayé de créer quelque chose par les stages, par la cohésion, par tout ce qu’on a fait sur et en-dehors du terrain. C’est quelque chose que l’on a créé qu’il faut maintenir. Pour moi, c’est très important d’avoir ça comme par exemple pour des matchs compliqués à l’extérieur comme ce week-end.

 

Pourquoi compliqué ? 

 

Gaetan Bertrand : Parce-que Dax est une très belle équipe et que c’est toujours compliqué d’aller s’imposer à l’extérieur. Aujourd’hui, si tu vas à l’extérieur et que tu n’as pas de cohésion, que le match est dur et que chacun est de son côté, ce n’est pas possible. Donc, il faut avoir une âme et une cohésion pour obtenir des points à l’extérieur, même si ce n’est qu’un point.

 

Ce déplacement à Dax a tout du guet-apens : une équipe qui n’a qu’une victoire et qui va être obligée d’être solide chez elle ? 

 

Mathieu Bonello: C’est une grosse équipe de la poule, il n’y aura pas de match facile en Nationale cette année. Tu vas chez un gros, on ne regarde pas ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait, je sais une chose, c’est qu’ils ont tapé le plus gros de la poule qui est Valence-Romans et ça, ça veut tout dire. On y va pour faire un match de rugby, on sait que ça va être difficile, compliqué et dur mais on doit aussi passer par des voyages à l’extérieur. J’ai envie de dire que les voyages forment la jeunesse, on a une jeune et nouvelle équipe et il faut que l’on en passe par de dures batailles à l’extérieur qui vont nous renforcer pour la suite.

https://www.aristow.com/fr/

Malgré tout, Albi a toujours cette étiquette de gros, même si vous ne le dîtes pas aujourd’hui. C’est une grosse équipe de Nationale à battre car elle a tout le temps affiché sa volonté de monter ? 

 

Mathieu Bonello : C’était vrai par le passé. Aujourd’hui, on va faire les choses un peu dans l’ordre et on n’annonce rien car, avec Alex, on n’a pas assez de visibilité sur l’ensemble des joueurs. On prend chaque match, qu’on nous considère petit, gros ou moyen, je ne sais pas et ça ne me regarde pas. Moi, je sais en tous cas qu’on est en train de bâtir une équipe et que les joueurs se donnent les moyens là-dedans pour bien gazer. Je suis très fier d’eux et très content du travail qu’ils font.

 

Quelles sont les forces en présence de Dax ? 

 

Mathieu Bonello : Je ne sais pas, je n’ai pas encore regardé les vidéos.

 

Ce sera la surprise ? 

 

Mathieu Bonello : On fait ça en fin de semaine. C’est franchement une belle équipe, il y a des joueurs que je connais qui font beaucoup de choses. Honnêtement, elle n’a pas trop changé de son jeu de l’année dernière donc, c’est une équipe dangereuse qui sera très, très difficile à manœuvrer.

 

Tu te déplaces à Dax avec déjà dans un coin de la tête la réception de Chambéry, le leader ? Ce sera là-aussi un carrefour de la saison ? 

 

Mathieu Bonello : Non, on se déplace à Dax pour aller jouer Dax, on ne regarde pas dimanche prochain. On prend les matchs les uns après les autres comme, je crois, le disait Guy Roux. Je le dis et je le redis, il n’y a eu que 4 matchs et on pourra faire des plans sur la comète quand il y en aura eu 7 ou 8. Aujourd’hui, on va d’abord aller à Dax, on va essayer de bien y figurer et on regardera après ce que ça va donner.

 

Pour toi, la Nationale n’est pas encore décantée ? 

 

Mathieu Bonello : Non, pour moi, elle n’est pas lancée et elle le sera à la fin du bloc, c’est là qu’on aura vraiment de vraies orientations, même si on sait qu’il vaut mieux démarrer convenablement que l’inverse. Selon moi, on y verra plus clair à la fin de ce bloc.

https://debardautomobiles.com

Pour parler des recrues, elles sont toutes arrivées ou il y en a qu’il faut encore attendre ? 

 

Mathieu Bonello : Il nous reste l’Argentin qui, je pense, va arriver d’ici une semaine. Les recrues font aussi partie de la vie du groupe, le turn-over, c’est bien et avec Alex, on est très content d’entraîner de nouveaux joueurs. Il y a besoin de fraîcheur mais je suis très content des joueurs que j’avais déjà ici, on en a l’exemple avec la jeunesse, Alib, et l’expérience avec Gaëtan, car Gaëtan est tout sauf un vieux, il a le bon âge pour jouer au rugby. Je crois que tous ensemble, ils forment une équipe et sont en train de créer une vraie équipe en termes de solidarité, d’amitié et ça, c’est bien. C’est bien représenté par ces deux joueurs-là qui sont à fond pour le club et pour l’amour du maillot et en tous cas, c’est ce que nous on aime avec Alex.

 

Concernant ce nouveau seconde ligne, on sait qu’à la base, tu cherchais plutôt un profil de 2e ligne massif, ce qui n’est pas vraiment le cas. Tu as changé ton fusil d’épaule ? 

 

Mathieu Bonello : C’est un profil 4 / 5, ni un vrai 4, ni un vrai 5. A cette époque de la saison, ça a été compliqué de prendre un vrai 5 mais je suis content de cette recrue.

 

Il n’y aura pas de pilier droit ? 

 

Mathieu Bonello sa : Non, il n’y en aura pas, pas pour l’instant.

 

Il faut attendre Noël et le sapin ? 

 

Mathieu Bonello : Oui, j’espère mais il faudra qu’il soit costaud si je rentre un pilier droit (rires). Pour l’instant, il n’y aura pas de recrue.

https://www.eurinvest.fr

Il y a à nouveau des blessés ? 

 

Mathieu Bonello : Non, à part les blessés longue durée. Il n’y a pas eu de casse ce week-end donc, au niveau blessures, on est très, très bien. Ça fluctue, on en avait beaucoup à un moment, là, on en a moins mais ça peut vite dégringoler d’un week-end à l’autre car on sait que les matchs sont durs. A part les longues indisponibilités, on a tout le monde sur le pont. Venter est arrivé ainsi que Sean Robinson.

 

Venter est dans quel état ? 

 

Mathieu Bonello : Physiquement, ça va. Il y a peut-être Sean à remettre un peu en forme parce qu’il n’avait pas joué depuis quelques mois. On verra dans les semaines qui arrivent, il est sûr qu’ils vont intégrer le groupe parce qu’il faut qu’il y ait de l’émulation et de la concurrence. C’est la concurrence qui fait avancer l’équipe et rend les joueurs meilleurs, ce n’est pas le discours du coach. La concurrence te fait avancer et te fait devenir meilleur.

 

Backhouse va avoir un peu plus de temps de jeu ? 

 

Mathieu Bonello : Bien sûr mais encore une fois, comme je l’ai déjà dit, ces joueurs-là sont arrivés plus tard. Il ne peut pas être dans la concurrence comme les autres pour l’instant, même s’il est dans le groupe ce week-end, parce qu’il est arrivé tardivement. Il faut qu’il assimile tout en 3 semaines et nous, on ne veut pas le jeter comme ça dans les matchs. On sait que c’est un gros potentiel, que c’est un bon joueur mais il faut lui laisser le temps d’emmagasiner ça et sur ça, nous sommes patients et dès ce week-end, il est déjà dans le groupe. On l’avait vite fait rentrer et on l’a un peu ressorti car il y avait beaucoup, beaucoup d’infos et que, pour lui, ça faisait beaucoup. Il faut juste être patient.

 

J’imagine qu’à l’entraînement, il doit y avoir pas mal de mêlées ? 

 

Mathieu Bonello : D’une mêlée à l’autre, c’est déjà différent, je suis bien placé pour le savoir puisque j’étais au milieu. C’est pareil pour le travail de la mêlée, c’est quelque chose qui se fera sur du long terme. Ce n’est pas que la faute des piliers, c’est le 8 de devant ensemble et, avec mon passé, je dirai que le travail en mêlée prend à peu près 6 mois, c’est là où tu vois les bénéfices. Quand tu as eu une mauvaise mêlée le dimanche et qu’à l’entraînement, tu fais une semaine terrible de mêlées, c’est rare que tu retrouves les mecs le dimanche d’après. Donc, il faut être patient, on a aussi changé pas mal de choses et on a également besoin de se trouver ensemble, de trouver de la cohésion. Ça n’est pas que les piliers puisqu’on a fait 25 bonnes minutes avant de subir sur une mêlée et c’est là qu’on a été un peu en difficulté. C’est comme pour les fautes, il faut qu’on soit capable de maîtrise car on n’était pas dans l’urgence et il faut que l’on arrive à se créer de la confiance dans ce domaine-là, se dire que chaque mêlée est différente et qu’on ne pourra pas faire que de bonnes mêlées. Les 2 premiers matchs étaient très convenables, là, on a été un peu en difficulté, on verra dimanche, ce sera un secteur où il est sûr qu’on mettra des forces.

https://www.eurinvest.fr

Dans le registre des choses à parfaire, on a vu Téo Dospital, l’arrière de Cognac, mettre 2 / 3 courants d’air dont un essai. Est-ce qu’il a trouvé la clé d’une faille dans la défense albigeoise ou est-ce vraiment le talent du bonhomme qui était au-dessus du lot samedi ? 

 

Mathieu Bonello : Je crois qu’ils ont le droit d’être bons en face, il a été très bon, il a vu l’espace qu’il y avait, il l’a pris (rire). Bien sûr que si on disait que la défense était parfaite, il n’y aurait pas de trou, le terrain est large et parfois, il y a des moments où on monte un peu moins bien et lui l’a lu donc bravo à lui. C’est lui qui a été bon.

 

La nouvelle règle des 50 / 22 est pour l’instant toujours très peu utilisée ? 

 

Mathieu Bonello : C’est vrai, très, très peu utilisée mais, ce que j’avais dit en début de saison, c’est qu’il faudrait la qualité technique pour le faire et plus on descend de niveau, moins on a de qualité technique. Il faut avoir de la qualité technique dans le jeu au pied, je sentais que cette règle n’allait pas non plus révolutionner la chose, une fois par match, ce serait déjà bien. Je trouve que c’est la règle des renvois qui fait mal et je pense qu’on aura plus affaire à celle-là qu’à celle des 50 / 22.

 

On va rentrer dans la période hivernale, on peut s’attendre à une mutation du jeu du Sporting ? 

 

Mathieu Bonello : Non, pas du tout, on ne peut pas tout leur changer. On a amené un nouveau projet qui, pour l’instant, a deux mois de vie donc, on ne peut pas leur changer et, au contraire, il faut que l’on joue et qu’on s’entraîne sur ce projet-là. Par contre, dans notre jeu, il faudra s’adapter aux conditions mais les joueurs ont la qualité technique pour passer l’hiver. Ce n’est pas parce-que c’est l’hiver qu’il faut tout fermer, ne faire qu’une passe, des ballons portés et du jeu au pied, ce n’est pas trop notre philosophie avec Alex. Donc, ça se prépare pour qu’on puisse jouer dans les différents paramètres des conditions météorologiques.

https://www.les-freres-lecointre.fr/

L’objectif pour ce déplacement à Dax

Mathieu Bonello : Si on ramène un point, ça sera déjà bien parce-que c’est un gros morceau. A l’extérieur, tout est très dur, vous le voyez partout.

 

Tu citais Guy Roux en disant prendre les matchs les uns après les autres. Pour toi, avec combien de points le bloc sera-t-il réussi ? 

 

Mathieu Bonello : Je ne peux pas le dire à l’avance. Si on perd les 3 matchs mais que les joueurs se sont envoyés et que les équipes en face ont été meilleures que nous, je ne vais pas dire que le bloc aura été un échec. Il l’aura été sur un plan comptable mais sur la prestation, si les joueurs se sont envoyés comme des fous et qu’on ne ramène pas de point … Je ne le verrai qu’à la fin s’il a été réussi ou pas, je ne peux pas le dire à l’avance ni dire  » il faut 1, 2, 3 ou 4 victoires « .

https://www.roux-carrosserie.fr

Tu préfères le contenu au contenant ? 

 

Mathieu Bonello : Aujourd’hui, oui. On construit le contenu, on travaille pour le contenu mais souvent, quand tu fais ça, tu as quand même besoin de temps.

 

Le mot d’ordre pour samedi même si je sais que tu n’aimes pas trop ça ? 

 

Mathieu Bonello: Je le dis souvent mais je le redis, encore plus à l’extérieur : plaisir et concentration.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s