#Rugby – Nationale / A.Castant (Albi) : «Une victoire qui montre un bel état d’esprit jaune et noir!»

Arthur Castant, le talon du Sporting Club Albigeois est revenu à chaud sur la victoire des tarnais (13-10) face au RC Massy Essonne lors de la seconde journée de Nationale .

Ce fut une victoire dans l’adversité et qu’il a fallu aller se chercher aux tripes, c’est l’ADN d’Albi ?

 

Exactement. Comme tu le dis, c’est une victoire très difficile à acquérir mais une victoire quand même et une victoire qui, je pense, montre un bel état d’esprit jaune et noir.

 

On a vu un Albi un peu chahuté en mêlée en fin de première période. Où était le problème et comment avez-vous réussi à reprendre un peu l’ascendant ? 

 

Je pense que ce sont des réglages, on le travaille bien la semaine. On était bien en début de match puis arrivent deux mêlées où on l’est un peu moins mais on est sûr de nos forces et on savait qu’on allait régler le problème, ce qui a été fait par la suite. On s’est un peu embêté vers la fin mais il y a eu des poussées un peu vers le haut, c’était compliqué techniquement mais on va régler ces problèmes et on va bosser là-dessus. 

A propos de la touche, on sait que vous avez changé de fonctionnement par rapport à l’ère précédente. Vous arrivez maintenant à être à peu près coordonnés et à avoir les bons réglages ? 

 

Oui, je pense que la touche est plutôt en place, on a fait un gros travail cet été mais c’est vrai que tout a changé à l’intersaison. On a des joueurs en touche qui sont intelligents, qui s’adaptent relativement vite et c’est ce qui fait que l’on peut être performant dans ce secteur. 

 

A 10 à 3 et avec un Massy qui était survolté, vous n’avez pas perdu le fil du match. Comment avez-vous réussi à endiguer cette marée massicoise ? 

 

Comme je te l’ai dit, on a un gros esprit de famille dans cette équipe et ça a été un gros travail de présaison pour le construire. A 10 à 3, et même au-delà du score, nous, ce que l’on veut, c’est tout donner, ne jamais rien lâcher et rester soudé quoi qu’il arrive. On sait qu’au bout, on ne sera pas loin de la victoire si on respecte ces fondamentaux-là et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui. 

 

On va te poser la question piège : entre un grand Stadium avec 2 000 personnes ou un petit Mazicou avec 1 000, tu préfères quoi ? 

 

Je vais te dire peu importe. On est partout chez nous à Albi, on peut être sur un autre terrain ou à la Guitardié, ce sera pareil tant que le public est avec nous. Là, les tribunes étaient pleines, c’était vraiment très appréciable de jouer devant autant de monde. Dans les moments compliqués, quand on était à 14 et qu’il faisait chaud, le 16e homme a été derrière nous et c’était très important. 

La discipline est depuis quelques saisons l’une des plaies du Sporting Club Albigeois. Est-ce que tu penses que c’est un point qui va pouvoir s’améliorer cette année ? 

 

Je pense que c’est comme tout, que ce sont des secteurs sur lesquels il faut travailler. Il faut être un peu plus complet partout et la discipline en fait partie donc on va travailler pour régler ça et on sera au point prochainement. 

 

On peut dire honnêtement que cette équipe de Massy n’est pas à sa place. Certes, elle compte deux défaites mais elle mérite et peut envisager bien mieux ? 

 

Bien sûr. On savait que la défaite de la semaine dernière à la maison ne reflétait pas du tout leur niveau. C’est une très belle équipe qui, je pense, va largement prétendre au Top 6. C’était notre premier gros challenge de recevoir un gros et d’essayer de valider la victoire de la semaine dernière donc c’est chose faite et on en est très satisfait. 

Il doit te tarder que Venter, l’ami d’Afrique du Sud, arrive car tu viens de faire 80 minutes dans le match. Tu vas bientôt être sur les rotules ? 

 

On est très bien préparé avec un staff de préparation physique qui a fait un gros boulot cet été. Physiquement, on est prêt, moi, je suis très content d’avoir pu jouer aujourd’hui. J’ai pris beaucoup de plaisir même si ça a été très dur, il y a la victoire au bout et je suis très satisfait. 

 

Tu vas bien dormir ce soir ? 

 

Exactement, ce soir, lundi, mardi … Je vais bien dormir toute la semaine.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s