#Rugby – Nationale / A.Conduché (Dijon) : «On va bosser dur!»

Retrouvez la réaction d’Alban Conduché suite à la défaite du Stade Dijonnais face au Sporting Club Albigeois (17-28), lors de la première journée de Nationale. Après ce revers dans leur antre, les bourguignons vont se déplacer chez les ex pensionnaires de Pro D2 : Soyaux Angoulême. Le 3/4 centre des Stadistes qui a buté face au Tarnais, s’attend à un gros défi face à des charentais, eux aussi, défait sur terres bigourdanes du Stado Tarbes. Pour l’ex joueur d’Agen, les stadistes devront redoubler d’efforts cette semaine pour appréhender ce défi dans les meilleures conditions.

On est avec Alban Conduché après cette défaite du Stade Dijonnais 17 à 28 mais il y avait peut-être autre chose à faire dans ce match car vous avez tenu le rythme en 1ère mi-temps ?

 

Ça a été partagé 20 / 20 car on a réussi à tenir le ballon 20 minutes, on va chez eux, on met des points. 20 minutes après, tu n’as pas le ballon, tu subis, tu prends la pression avec le pied, tu déjoues, tu fais des fautes. Ça a été 20 minutes chacun et en 2e mi-temps, ils nous ont mis sous pression quasiment pendant toute la mi-temps, on n’a eu aucun ballon en ne faisant qu’enchaîner les fautes. Ça a été très frustrant parce qu’au final, ils ne nous ont pas proposé grand-chose mais on fait des fautes, que ce soit offensivement avec des pertes de balles, que ce soit les rucks, les en-avants, pertes de balle au contact. C’est surtout dans ce secteur-là que l’on a été déficient car, plutôt que de faire la passe de trop, il vaut peut-être mieux garder et faire un temps de plus. Donc, au final, c’est frustrant car ils ne nous ont pas proposé grand-chose mais ce qu’ils ont fait, ils l’ont bien fait et nous, on a manqué de détails sur tenir le ballon. 

 

Pour toi, personnellement, ce match était particulier, tu avais la responsabilité de buter en l’absence de Mieres et de Fuertes. Ça n’a pas été un gros poids sur tes épaules ? 

 

Non même si au début, on se dit que ça met forcément la pression mais, au final, quand il y a du monde comme ça, c’est plus une fierté de prendre ce poids. Un peu déçu parce-que je rate 5 points et on aurait pu accrocher le point défensif donc, c’est un peu frustrant mais j’espère que j’ai permis à l’équipe de tenir le rythme jusqu’à la fin. S’il faut continuer à buter, je le ferai, je serai toujours au service de l’équipe et si les coachs me le demandent, je continuerai. 

Tu nous as parlé du négatif mais il y a quand même du positif dans ce match. Pour toi, quel est-il ? 

 

Le positif par rapport aux matchs de prépa que l’on a fait, c’est que je trouve qu’on s’est prouvé à nous-mêmes qu’on avait le niveau pour être dans cette poule, surtout face à une grosse équipe qu’est Albi. Donc je pense qu’il faut continuer à bosser et maintenant, on a un véritable axe de travail avec un véritable choc, faut que l’on continue comme ça, que l’on se soude. Maintenant, on va se reposer car la semaine prochaine, on va à Angoulême, je ne vais pas dire qu’on va aller chercher des points mais on va quand même aller chercher des certitudes. On va essayer de prendre beaucoup de plaisir car on sait que c’est une équipe qui descend de Pro D2 donc on va bosser dur, on va essayer de les faire déjouer chez eux avec beaucoup de plaisir et de combat, ce que l’on sait mettre, et rectifier ce qui n’a pas été bon sur ce match.

 

L’objectif sera de regagner à Bourillot car là, le rendez-vous est un peu raté avec les supporters ? Cela fait longtemps qu’ils vous attendaient, ils étaient 2 000 autour du terrain pour pousser et ils auraient aimé que vous leur offriez une victoire ? 

 

Bien sûr. On est déçu car on aurait aimé offrir une victoire à toutes ces personnes qui nous ont soutenus, ça fait vraiment chaud au cœur depuis le Covid. Aujourd’hui, le score n’y est pas mais nous, on a l’expérience de l’année dernière où on avait eu un premier bloc difficile donc, on va se recentrer sur nous-mêmes. On espère qu’ils reviendront nombreux pour Bourgoin et que ce sera un jour de fête pour ce match. 

Comme d’habitude, la question décalée : Enzo Marzocca est maintenant en jaune et noir du côté d’Albi mais tu as tellement d’automatismes avec lui que tu ne t’es pas trompé pendant le match ? 

 

Non (rires). Je suis content pour Enzo qui a eu l’occasion de revenir chez lui et de jouer ce match. On le connaît, on sait qu’il a un gros crochet intérieur et donc, on a essayé de le museler de l’intérieur, ce qu’on a réussi à faire, je pense. Je lui souhaite en tous cas de continuer à enchaîner avec Albi et que tout le début de saison se passe bien pour lui et pour l’équipe. 

 

On te donne maintenant rendez-vous pour la première victoire du Stade Dijonnais, même jour, même heure et on espère que tu auras la banane avec une analyse plus enjouée

On va bosser dur pour.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s