#Rugby – Nationale / L.Guillaume (Albi) : «Il faut savoir faire bloc dans la défaite!»

A l’instar de Jérémy Russel, Lucas Guillaume, le capitaine de l’équipe d’Espagne, est venu courageusement réagir au micro du «Le #MagSport – Studios H2G» malgré la défaite (36-16) et la désillusion des jaunes et noirs en terre bressane. Ayant débarqué sur les bords du Tarn à l’été 2019, le 3eme ligne polyvalent Albigeois n’a pas connu l’intégralité de l’ère Arnaud Méla, mais sa frustration était à l’échelle de ce groupe qui se battait depuis 4 ans pour accrocher la Pro D2. L’ex joueur de Narbonne et Provence Rugby a tenté de poser des mots sur des maux qui viennent clôturer un cycle pour le Sporting Club Albigeois.

Lucas Guillaume 3eme ligne SC Albi / Crédit photo Le #MagSport – Studios H2G.

On le sait, ça fait deux ans que tu te bats avec le Sporting Club Albigeois pour aller chercher ça, pour le peuple, pour le groupe. J’imagine que pour toi, ça doit être un déchirement ?

 

Oui, c’est dur, c’est dur parce-que, si pour moi cela fait deux ans que je suis là, il y a des mecs pour qui ce projet dure depuis 4 ans. C’est un groupe que les coachs ont façonné à leur image, un groupe qui adhère complètement au projet depuis 4 ans, on a rajouté 2 ou 3 joueurs par-ci, par-là, j’en fais partie, et c’est terrible parce qu’on sait ce qui s’est passé il y a deux ans et aujourd’hui encore, ça n’a pas souri. Je ne sais pas quoi dire, on est tombé sur une équipe qui était peut-être plus préparée que nous et, en tous cas, on ne s’est pas donné la chance de lutter à armes égales jusqu’au bout. On a pris trop de cartons, on a été trop pénalisés et Bourg est une belle équipe, bien en place. Ils ont largement mérité leur victoire aujourd’hui mais on aurait aimé voir ce que ça pouvait donner avec un match un peu plus équilibré, notamment dans la discipline.

https://www.debardautomobiles.com

Quand vous rentrez à 6 – 9 aux vestiaires, quels ont été les mots des coachs et d’Arnaud Méla ?  » On tient le bon bout  » ? 

 

A 6-9, on tient le bon bout mais on sait que le chemin est encore très long. On sait qu’on avait fait 40 minutes de qualité avec le vent contre nous et malgré cela, on avait réussi à les bloquer chez eux pendant une grande partie de la première mi-temps, les impacts étaient forts. Oui, à ce moment-là, on se dit que tout est possible mais après, le match bascule en 5 / 6 minutes avec deux cartons, deux essais, le break est fait, on se retrouve à 13 et la suite, on la connaît. C’est compliqué à ce niveau-là, dans des conditions pareilles, avec un terrain rapide et une équipe en face qui, je le redis une fois de plus, sait jouer. Ils n’ont vraiment pas volé leur victoire, ils ont très bien su exploiter nos erreurs et les cadeaux qu’on a pu leur faire aujourd’hui. 

 

A 13 contre 15, c’est aussi là que vous avez commencé à piocher mentalement car c’était dur de rebondir derrière ces deux essais. On a vu qu’il y avait eu une très grosse intensité dans ce match et c’est quelque chose qui a quand même dû vous couper les jambes ? 

 

Ça ne pardonne pas ! Deux joueurs de moins sur un terrain rapide face à une équipe joueuse dans des conditions de rêve pour jouer au rugby, ça ne pardonne pas. S’il y avait eu de la boue et de la pluie, peut-être que les niveaux auraient été équilibrés mais là, avec ces conditions-là, on leur a un peu offert sur un plateau la 2e mi-temps. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes, c’est ce qui fait râler, on ne peut pas s’en prendre ni à l’arbitre ni à l’équipe d’en face. On est tombé sur une équipe plus forte que nous et ce qui fait râler, c’est qu’on n’a pas pu lutter à armes égales.

https://www.debardautomobiles.com

On va un peu parler de cette équipe de Bourg, honneur aux vainqueurs, qui est quand même une magnifique équipe qui pratique un très beau rugby. Au niveau de l’intensité de ce match, on n’était pas loin de la Pro D2 ? 

 

Oui, je pense clairement qu’on y était, ça a tapé très fort et Bourg joue très bien au rugby. Ils n’ont pas forcément des individualités qui sortent du commun mais ils ont un collectif et ils l’ont encore démontré aujourd’hui. C’est sûr que si on est que 13 en face, face à une équipe qui joue aussi bien au rugby, on ne peut pas lutter. 

 

Une des inquiétudes des supporters et des suiveurs des jaunes et noirs était que ce groupe explose en cas de défaite, que ce soit la fin d’une page et d’un chapitre. Ça va quand même être dur de se relever ? 

 

Comme pour toute désillusion, c’est vrai que là, on avait tout mis dedans. On ne va pas parler du passé mais ça fait 4 ans que ce groupe grandit, mûrit, essaye d’y arriver et à chaque fois, ça ne sourit pas pour diverses raisons. C’est vrai que là, c’est compliqué mais je pense que ce n’est pas encore le moment de réfléchir à ça, je vous avoue que je ne sais pas trop quoi dire, je ne sais pas trop vers où l’on va. Je vais aller retrouver les copains, nous dire qu’il y avait des jeunes qui jouaient aujourd’hui, il y avait des mecs de 20 ans côté albigeois. Eux seront dans les prochaines aventures, c’est certain mais le reste, je ne sais pas. 

https://www.debardautomobiles.com

Lors de la causerie, Arnaud Méla vous avait demandé de tout donner pour vos familles, pour vos enfants et pour ceux qui vous aiment. On ne vous fera pas de reproche car, on l’a vu en 1ère mi-temps, vous avez tout donné et vous avez posé les tripes sur la table ? 

 

Oui, je pense qu’on n’a pas triché. Une fois de plus, les fautes qui sont sifflées et les mecs qui ont pris des cartons ne l’ont pas fait exprès, ils n’ont pas voulu saborder le club. Ce sont des faits de jeu, il y en a eu pendant la saison, et on ne va pas du tout leur jeter la pierre. Aujourd’hui, tout le monde était dans le même sens, il faut aussi faire bloc dans la défaite et pas un mec qui portait le maillot jaune et noir n’a triché. Les 250 supporters qui étaient là n’ont pas triché non plus, on les a vus, on les a bien entendus et on a fait du mieux qu’on a pu. Il y a peut-être des choses que l’on a mal faites mais on a essayé de tout donner.

 

Si tu avais un mot à dire à tous ces supporters qui vous ont soutenus tout au long de l’année, qui ont fait le déplacement à Verchère, quel serait-il ? Ce peuple jaune et noir râle et vous titille parfois mais ils sont quand même toujours là derrière vous ? 

 

C’est sûr. On ne les a pas vus beaucoup cette année, c’était compliqué, on ne les a eus que sur un match. On a essayé de garder le lien avec eux via les réseaux sociaux et aujourd’hui, on se retrouve à Bourg avec les 250 places que l’on avait occupées. Il y a 250 Albigeois qui sont venus et ça nous fait chaud au cœur mais qu’est-ce que je peux dire … on est tous triste et eux les premiers. Il y a un super public à Albi et j’espère que l’année prochaine, les conditions sanitaires permettront d’abord d’avoir du monde au Stadium et que l’on puisse se retrouver parce qu’on en a besoin. On a un super public qui, une fois de plus, ne nous a pas déçu, on sait qu’ils ont poussé avec nous toute la saison et on aurait aimé leur offrir autre chose aujourd’hui mais, de tout façon, ils le savent. On est les premiers touchés, nous ne sommes pas juste des joueurs, on a des familles, certains ont des enfants et cette défaite aujourd’hui, c’est plus que du sportif, ce sont des projets de vie et tout ce qu’il y a derrière. On ne s’en rend peut-être pas compte mais ça nous impacte personnellement et pas seulement sportivement donc, on est hyper triste.

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Retrouvez le replay de l’émission « Spéciale 1/2 finale» du «Le #MagSport – Studios H2G»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s