#Rugby – Nationale / A.Méla (Albi) : «J’ai passé 4 ans de plaisir avec ce groupe!»

4 ans qu’Arnaud Méla, le manager du SC Albi a porté avec son fidèle et indéfectible lieutenant Jérémy Wanin, les destinées sportives des jaunes et noirs. L’ancienne légende Albigeo-Briviste, accompagné d’un staff soudé a tenté pendant 4 saisons, noué de joies, de peines, de franches réussites et d’amères désillusions, d’insuffler un esprit conquérant au club Tarnais. L’ex international français, est venu sur notre plateau « Le #MagSport – Studios H2G Spéciale demi finale Nationale », quelques secondes après l’ultime coup de sifflet. Abattu après cette 3 eme demi finale perdue en 4 exercices, objectif et lucide sur la supériorité de l’US Bressane, Arnaud Méla n’a pas manqué de souligner, malgré ce revers, l’indéfectible fierté, ainsi que son plaisir d’avoir évolué avec ce groupe. Une bande de copain qu’il avait façonné au gré du temps, et dont il espérait leur faire connaître l’ivresse d’une montée en Pro D2. Le berger bigourdan du SCA, nous a donc livré un interview pleine d’émotion totalement en adéquation avec ses valeurs humaines et où il tente à chaud d’apporter une analyse sur son passage dans la cité épiscopale.

Arnaud Mela Manager Sporting Club Albigeois / Crédit photo Le #MagSport – Studios H2G.

Arnaud, avant cette demi-finale, on pensait qu’il y aurait une autre issue. Tu as mis tous les ingrédients, tu as tout fait, tu as tenu une causerie qui a fait se dresser les poils et embuer les yeux de tout le monde mais, comme tu dirais dans ton jargon  » on avait la maragne » mais ça n’a pas voulu passer  » ? Albi est tombé sur plus fort aujourd’hui ?

 

On avait la maragne, oui. On avait fait la 1ère mi-temps qu’il fallait, c’est ce qu’on voulait faire mais après, dans la stratégie, on n’a pas réussi à se sortir de ces sorties de camps qu’ils ont faites en hauteur alors qu’on les avait travaillées. Ils ont réussi à faire ce qu’ils voulaient c’est à dire prendre le ballon derrière notre ligne défensive et faire des temps de jeu rapides. Ils nous ont mis à la faute et ensuite, on a pris ces deux cartons jaunes, on est à 16-9, on a quand même une possession mais deux joueurs dehors, on rend un ballon au pied alors qu’on aurait dû patienter et ça leur tombe dans les bras. Je pense qu’ils font un 5 contre 2,5 sur la moitié du terrain et celui-là nous a séchés. C’est comme ça, c’est le sport, on est un peu noir, je n’ai pas eu un pété en 4 ans et là, j’ai mes 4 / 5 3e ligne qui sont pétés, tous mes 3es lignes qui sont au garage étaient de potentiels titulaires aujourd’hui, plus Alfi. Cette année, on a eu de casse alors qu’on était passé au travers les autres années et au tout cumulé, on ne s’en est pas sorti. Mais les regrets ne sont pas là.

 

Du coup, où sont tes regrets ? 

 

Ce sont les points laissés à Blagnac après une 1ère mi-temps où on avait tout dominé, à Suresnes, le match de Cognac. On aurait dû finir second, dans les 3 premiers mais au moins second et ce match-là, on aurait dû le jouer chez nous et on l’aurait gagné. A l’extérieur, c’est toujours compliqué pour tout le monde même pour l’arbitre. Je n’ai pas vu, les fautes sont sûrement là mais à un moment, tu n’es pas chez toi. 

 

Pour toi, pour ce groupe, c’est peut-être la fin d’une histoire et d’un chapitre. On sent un peu d’usure ? 

 

Oui, ça fait 4 ans et on joue deux fois la montée en 4 ans, c’est comme ça. Je suis fatigué, on a un capitaine extraordinaire, Matthieu André, un grand monsieur et j’aurai aimé qu’il vive ce que j’ai déjà vécu mais il faut que le club amène un nouveau discours. Les joueurs ont aussi besoin d’avoir une autre tronche le matin mais j’ai passé 4 ans de plaisir avec ce groupe. C’est moi qui l’ai créé de A à Z et je vous le dis, ce ne sont que des bons mecs. Il nous a manqué un peu de constance dans les matchs où on aurait pu gagner pour faire cette demie chez nous mais je suis très content d’avoir fréquenté ces gens-là.

Donc, si on comprend tes propos, ton histoire avec le Sporting Club Albigeois s’arrête là, sur cette déception. J’imagine que tu garderas quand même de beaux souvenirs car tu le dis  » ce sont des bons mecs, c’est un beau groupe, c’est un beau club, un beau public « . Tu dois avoir plein d’histoires dans la tête et plein de belles images ? 

 

Bien sûr, c’est ce que je leur ai dit ce matin. Quand je suis arrivé, il y a 4 joueurs d’Albi que j’ai adopté direct, Matthieu, Keke, la Sic et Bastien, qui est devant la télé j’imagine. Après, ce ne sont que des joueurs que j’ai fait venir, des gens que j’aime. Ce sont de bons mecs, ils ont donné, je suis vraiment déçu pour le club, pour tous ces gens qui sont autour de nous, ce sont toujours des moments difficiles. Mais c’est comme ça, c’est le sport, il faut toujours qu’il y ait un gagnant dans les confrontations comme ça et on n’aura toujours pas la joie de faire un trajet dans la bonne humeur. J’ai toujours en travers de la gorge le match à Rouen parce qu’aujourd’hui, c’est nous qui devrions y être, on aurait renforcé le club, tout était prévu pour. On a galéré comme des trimards et aujourd’hui, on se retrouve là, encore à pleurer mais par contre, c’est le meilleur qui a gagné. 

 

Parlons de ce club de Bourg-en-Bresse. Beaucoup de détracteurs d’Albi ont dit après le match de Rouen que le SCA était mauvais perdant et se trouvait des excuses mais là, pour ce club de Bourg, c’est respect car ils ont gagné sur le terrain en bonhommes ? 

 

Bien sûr. On les a martyrisés en 1ère mi-temps, même en défense. On avait fait un jeu assez serré, proche les uns des autres pour pouvoir conserver le ballon et essayer de les mettre un peu à mal chez eux et on les a quand même mâchés. Ils ont sorti des joueurs importants, on sait que physiquement, ce n’est pas une équipe qui est très dense mais en seconde mi-temps, comme quand on a perdu contre Cognac, on a eu du mal avec le vent. On a du mal à gérer ça et on ne s’en est pas sorti mais il faut revenir sur la prestation de Bourg et une chose est sûre, c’est que quand ils arrivent à sortir des ballons rapides, c’est une équipe qui, derrière, envoie beaucoup de jeu et c’est ce qu’ils ont réussi à faire en seconde mi-temps. Ils n’ont pas réussi à le faire une fois en première période mais, à la mi-temps, mes gros étaient déjà dans le dur physiquement et c’était très éprouvant pour eux. On a fait le maximum pour gagner, on n’a pas réussi dans ce qu’on avait mis en place avant. Je remercie Alain, Mme le Maire, Philippe Ginestet, tous les gens qui nous ont aidés, qui ont aidé le club à être dans un confort maximum. Il ne faut pas que les gens à qui j’aurais aimé passer un message si on avait gagné continuent à écrire des choses négatives. Les joueurs sont à fond jaune et noir avec les couleurs dans le sang et Albi remontera en Pro D2, c’est sûr. 

On va parler de toi personnellement. On sait que quand tu as arrêté ta carrière de joueur, tu as basculé de suite en tant que coach pendant 4 ans à Albi. Tu viens de nous annoncer que tu arrêtais l’aventure, tu vas prendre une année sabbatique ou replonger dans un nouveau challenge ? 

 

Je vais voir, pour le moment, je n’ai rien. Mais en tous cas, j’ai besoin de passer quelques jours avec ma famille car, en 4 ans, ça va vite, ça grandit vite et ça va me faire du bien de souffler. Après, on verra, on discutera, on a le temps de parler de tout ça mais ce qui est sûr, c’est que j’ai besoin de récupérer. J’ai envie de passer du bon temps une dernière fois avec mes joueurs parce qu’ils sont quand même sortis touchés. C’est le problème quand tu parles beaucoup d’affectif et quand ça perd, ça secoue. Je les vois tous abattus et j’ai envie d’aller les voir.

 

On va juste te dire un mot avec le #MagSport et Studio H2G, ça a été un plaisir et un luxe de travailler à tes côtés, d’échanger avec toi pendant quatre ans, sportivement mais surtout humainement. Quoi qu’il arrive, tu resteras dans nos cœurs jaune et noir et, qui sait, peut-être que le destin du Sporting Club Albigeois et le tien se recroiseront. Ça sera toujours un plaisir de t’avoir à notre antenne car tu es un chic type et un grand bonhomme

 

Moi aussi, j’ai pris beaucoup de plaisir avec vous. Je me rappelle qu’on s’était entrepris d’entrée le premier mois, on a réglé les compteurs et après, tout allait bien, j’ai passé de bons moments avec vous. J’ai une pensée pour « Saint-Ju », vers Limoges, les gens se reconnaîtront, ils sont venus nous voir et je voulais aussi amener un peu de joie là-bas et justement pas de tristesse. Mais c’est comme ça, c’est le sport, on ne peut pas toujours gagner.

 

Merci d’être venu réagir à chaud et on te souhaite le meilleur pour la suite, que ce soit ailleurs ou dans ton année sabbatique si tu la prends. Mais on te souhaite le meilleur pour la suite car tu le mérites grandement

 

Merci à vous.

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://www.facebook.com/SportingClubAlbigeoisRugby/videos/828925854382873/
https://www.facebook.com/SportingClubAlbigeoisRugby/videos/828925854382873/

Retrouvez en replay « L’émission d’après match et les réactions de la 1/2 finale de Nationale »

Un commentaire sur “#Rugby – Nationale / A.Méla (Albi) : «J’ai passé 4 ans de plaisir avec ce groupe!»

  1. Que dire deux jours aprés cette claque reçue et cette seconde mi-temps désastreuse qui nous a glacée sur nos bancs, dans un stade qui chavirait pour les siens …Joie/déception , rigolade/larmes,excitation/abattement, quoi une vie normale et ordinaire avec notre équipe tout au long de l’année.
    Que de regrets en refaisant les comptes, mais aussi quelle malchance avec tous ces joueurs titulaires blessés, quelle hécatombe pour notre équipe…Les meilleurs à l’instant T ont gagné, c’est çà le sport , avec sa terrible incertitude, il faut savoir accepter la défaite pour mieux rebondir et repartir d’un bon pied, eux l’ont fait, nous aussi on peut , on va le faire l’année prochaine, l’année suivante, peu importe, on le fera nous aussi et la victoire sera belle.
    Merci Arnaud pour tes 4 années passées avec nous, ta grande silouhette au bord des pelouses va nous manquer, je suis content de t’avoir laissé un petit souvenir albigeois, bonne route à tous ceux qui nous quittent , on gardera que les bons moments passés avec vous, MERCI , une page est tournée mais il en reste encore beaucoup beaucoup à écrire.

    J'aime

Répondre à Jean Raymond GARCIA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s