#Rugby – Nationale / P.Buisson (FFR) : «Il faut qu’on s’habitue à voir de nouveaux territoires et de nouvelles équipes émerger!»

Lors du plateau d’après match « Le #MagSport – Studios H2G Spécial 1/2 finale Nationale USBPA – SCA », Patrick Buisson, le vice-président de la Fédération Française de Rugby en charge du rugby amateur nous a accordé un entretien. Le lieutenant de Bernard Laporte nous a évoqué sa joie et sa fierté de voir cette nouvelle compétition prendre son envol, tout en amenant une piste de réflexion sur l’évolution peut-être souhaitable des phases finales. Heureux de voir de la ferveur et un retour partiel des spectateurs, l’ancien président du comité Provence nous a ,aussi, fait un point sur l’évolution sociologique de cette compétition qui voit de nouveau territoire se structurer et émerger dans cette division intermédiaire entre Pro D2 et Fédérale 1. Impressionné par la qualité des installations Bressanes, et l’ambiance autour de ce match, Patrick Buisson donne rendez vous à Pierre Rajon, pour l’épilogue de cette première année de Nationale et l’attribution du bouclier de champion de France.

Patrick Buisson Vice Pdt FFR en charge Rugby Amateur / Crédit photo: Le #MagSport – Studios H2G

Ce match avec du public, de la ferveur et de l’ambiance, malgré la jauge restreinte, fait quand même beaucoup de bien et fait plaisir ?

Effectivement, ça fait vraiment du bien de revoir du public autour du stade mais je suis quand même vraiment partagé sur des matchs comme ça, où tu joues toute ta saison sur une rencontre pour l’accession en Pro D2. Certes, tout le monde le savait en début de saison mais malheureusement, ce soir, il va y avoir deux clubs malheureux contre deux clubs très heureux d’accéder à la Pro D2, bien plus que le titre qui va être disputé la semaine prochaine car je pense que les clubs visaient vraiment la montée en Pro D2. Avant de parler du match, j’aimerai d’abord féliciter tous les clubs qui ont participé à la compétition Nationale car ce n’était pas évident. Ce n’était quand même pas facile, ils ont fait des efforts énormes, les dirigeants, les entraîneurs, les joueurs se sont déplacés dans des stades vides. Ils ont réussi et nous ont permis de mettre en place ce championnat, de le jouer et je voudrai donc commencer par féliciter tous les clubs. Pour en revenir au match, on peut effectivement se poser la question de savoir si deux cartons jaunes, c’est un fait de jeu et les Albigeois se prennent deux essais. C’est difficile de s’exprimer sur le match mais ce que je souhaite, c’est qu’Albi rebondisse encore une fois, on dit souvent qu’ils se sont retrouvés 100 fois à la porte de la Pro D2. Je souhaite de manière très sincère que ce club retrouve un jour la Pro D2 car il le mérite vraiment. 

https://www.debardautomobiles.com

On va parler de la Nationale au sens large. Il y a eu beaucoup de détracteurs quand Maurice Buzy-Pucheu, votre prédécesseur, l’a lancée avec bien sûr Bernard Laporte au four et au moulin. Au bout d’un an, malgré l’adversité, malgré les huis-clos et la pandémie, c’est quand même une réussite ? 

 

Oui, c’est une réussite, personne ne peut le nier. C’est vrai qu’il y avait beaucoup de détracteurs mais nous sommes en train de travailler sur une pyramide de compétitions, il y a encore énormément de détracteurs chaque fois qu’on change des choses. Il y a des gens qui sont contre mais c’est peut-être l’esprit français. Là, c’est l’exemple, cette Nationale était décriée, elle était vouée à l’échec mais qu’est-ce qu’on regarde aujourd’hui ? Qu’il y a deux clubs exceptionnels qui ont joué une demi-finale. La compétition Nationale est quelque chose de très important, les deux clubs qui descendent de Pro D2 vont y participer et on espère sincèrement que, l’année prochaine, deux clubs de Fédérale 1 puissent accéder à cette division car on sait que c’est un championnat qui est énormément disputé et la preuve, c’est qu’on l’a encore vu cet après-midi. Donc, rien à dire sur ce championnat ou peut-être qu’une seule chose, c’est qu’il vive et qu’il vive encore très, très longtemps.

https://www.debardautomobiles.com

Une autre demi-finale s’est jouée, celle entre Nice et Narbonne, Narbonne, un bastion de l’ovalie qui rencontre une équipe en restructuration. On voit ces nouveaux territoires comme Nice qui montent en puissance , une nouveauté dans le rugby français que ces grandes métropoles qui sont en train de monter petit à petit ?

 

Effectivement, même si Nice a joué une finale de championnat de France en 1983 avec tous les Toulonnais qui s’étaient expatriés dans ce club, on ne peut pas comparer l’histoire du club de Narbonne avec celle du club de Nice. Il y a en effet aujourd’hui des territoires qui essaient de se développer dans ce monde du rugby, je pense que c’est une bonne chose. Ils rencontrent des clubs historiques comme Narbonne et aujourd’hui, nous avions deux clubs historiques, que ce soit Albi ou Bourg. Cette poule Nationale pourra peut-être offrir à certains clubs la possibilité de se développer, que la Fédération gagne de nouveaux territoires pour peut-être amener comme aujourd’hui Vannes qui est à la porte du Top 14, ce qu’on n’aurait jamais imaginé il y a 10 ans. Il faut que nous, les anciens rugbymen, on s’habitue à voir de nouveaux territoires et de nouvelles équipes émerger et sincèrement, ça n’est que du plaisir.

 

On va aussi parler d’une actualité qui a un peu défrayé la chronique. Lorsqu’il y avait des finales, beaucoup de supporters étaient habitués à ce que la Fédération choisisse des terrains neutres, à mi-chemin entre les deux équipes. Pour la finale de Nationale, il a été décidé bien en amont que ce serait la ville de Bourgoin, est-ce que tu peux nous expliquer le processus qui a amené à ce choix ? 

 

Le problème est qu’il est très difficile pour la Fédération de définir un terrain pour une finale qui se déroule 8 jours après une demi-finale. Pour toutes les finales, les terrains sont généralement désignés bien avant les demi-finales et il se trouve que le club de Bourgoin avait postulé la saison passée pour organiser la finale de championnat de France de Fédérale 1. Je ne vais pas vous réexpliquer ce qu’il s’est passé la saison dernière, on le sait tous donc, nous avions proposé à Bourgoin de repostuler pour l’organisation de cette finale. On estimait que c’était légitime dans la mesure où ils avaient répondu présents l’année passée et c’est pour cela que l’on sait depuis plus d’un mois que cette finale va se dérouler à Bourgoin. C’est vrai que Narbonne va dire que Bourg est favorisé par la jauge, puisqu’il s’agit encore d’une finale imposée à 1 000 personnes, mais c’est un choix que l’on a fait, il est ce qu’il est. Mais je pense sincèrement que la finale n’a pas le goût des demi-finales, pourquoi ? Parce-que ces dernières ouvrent la porte à la Pro D2 même si derrière, ce sera le premier bouclier de la compétition Nationale qui sera décerné par Bernard Laporte à Pierre Rajon. 

https://www.aristow.com/fr/

Merci, on va souhaiter le meilleur et longue vie à cette Nationale ? 

 

Merci et, encore une fois, vraiment désolé pour l’issue du match mais il faut un vainqueur et un vaincu. Je souhaite qu’Albi rebondisse très rapidement et je te remercie pour tout ce que tu fais pour le rugby.

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://www.facebook.com/lemagsportwebradiotv/videos/828931771048948/
https://www.facebook.com/lemagsportwebradiotv/videos/828931771048948/

Retrouvez le replay de l’émission spéciale 1/2 finale Nationale USBPA Vs SCA By Le #MagSport – Studios H2G.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s