#Cyclisme / Les occitans en haut de l’affiche !

Avec l’arrivée des beaux jours, la saison cycliste bât son plein, malgré, encore, et toujours la présence du Covid-19. Les organisations de courses sont perturbées, la Ronde de l’Isard est reportée en septembre. D’autres se préparent, avec l’expérience acquise au fil du temps, comme la Route d’Occitanie- La Dépêche du Midi. ou bien encore avec l’enthousiasme et la jeunesse pour cette nouvelle épreuve juniors nationale du Tour Cycliste du Carmausin-Ségala, qui aura pour sa première édition une connotation internationale.

Bruno Armirail (crédit photo Groupama-Fdj)

Côtés coureurs, les armes s’affutent à l’approche des grands rendez-vous comme le Tour de France ou les Jeux Olympiques.Les occitans sont dans la bonne échappée à l’approche des ces deux épreuves.

Les Jeux olympiques pour Victor Koretsky !

(crédit photo Midi libre)

Le biterrois collectionne des titres depuis son plus jeune âge. En tant que crossman ou vététiste, il cumule les récompenses, nationales,européennes, mondiales, individuellement ou par équipes.Dans une discipline où les français, sont au firmament de l’élite, depuis de nombreuses saisons, Victor Koretsky entre dans le gotha des coureurs qui représentent la France aux JO. De nombreux titres olympiques hommes ou dames sont venus concrétiser cette supériorité tricolore avec Miguel Martinez (2000), Julien Absalon (2004-2008), Julie Bresset (2012).
Victor Koretsky professionnel dans le Team Suntour- KMC Ekoï Orbea depuis 2018, a obtenu le 9 mai dernier une magnifique victoire en coupe du Monde à Albstadt (Allemagne) dans un final haletant, digne d’une arrivée d’un Tour des Flandres ou un Paris Roubaix.

https://www.debardautomobiles.com


Il est remonté en quelques dizaines de mètres grâce à son pilotage et sa puissance sur le suisse Nino Shurter Champion d’Europe en titre , Champion Olympique en 2016 et octuple champion du Monde de la discipline.
Au terme d’un sprint à deux, l’héraultais mettait à la raison son adversaire.
Autant dire que battre la référence du moment, c’était s’assurer un billet pour le pays du soleil levant.Rendez-vous le 26 juillet, pour un podium, et ainsi continuer à faire briller la couleur jaune de la croix occitane dans cette discipline qui a vu passer des prédécesseurs prestigieux comme Gilles Sanders, Jérôme Chiotti, Cyrille Bonnand ou le regretté Christophe Dupouey.

Route d’Occitanie- La Dépêche du Midi : Clément Braz-Afonso sur ses terres.

Le CC Etupes est un club référent dans le paysage du cyclisme amateur.Warren Barguil, Kenny Elissonde, Hugo Hofstetter,Alexis Vuillermoz, Thibault Pinot entre autres ont été formés ou façonnés sous le maillot couleur tango du club doubiste.
Deux occitans sont actuellement dans la formation qui est associée avec l’équipe belge Wanty-Groupe Gobert- Intermarché de son emblématique manager Hilaire Van der Schueren.Erwan Soulié transfuge cet hiver de l’OCF et un jeune lotois, Clément Braz-Afonso depuis 2020.
Ce dernier, formé à l’EV Bretenoux-Biars, a roulé sa bosse dans différentes écuries élite au sein du Team Macadam’s Cowboys ou de l’UV Aube-Club Champagne Charlott.

https://www.aristow.com/fr/

Tout récent 8ème du Tour du Gévaudan Occitanie, il est sélectionné avec l’équipe de France espoirs pour participer à la Route d’Occitanie-La Dépêche du Midi qui se déroulera du jeudi 10 au dimanche 13 juin 2021.Sur des routes connues, il ne sera pas esseulé puisqu’il connaîtra sa sélection avec son camarade de club Axel Zingle qui est actuellement le meilleur coureur national, vainqueur à 5 reprises depuis le début de la saison.
Le lotois aura à cœur de se faire remarquer et pourquoi pas viser l’étage supérieur dans un proche avenir. Ainsi il rejoindrait dans les rangs professionnels ces illustres anciens, tels Georges Gay, Laurent Roux David Moncoutié, Vénancio Téran, Sylvain Bollay ou Philippe Louviot.

Tour de France : Bruno Armirail et Anthony Pérez en bons capitaines.

Anthony Pérez (crédit photo DDM)

La première édition du Mercan Tour-Classic Alpes Maritimes a eu lieu le lundi 24 mai sur les hauteurs de Valberg. Les formations ambitieuses affûtent leurs armes, et les automatismes collectifs avant d’aborder la Grande Boucle.Côté français, deux coureurs seront à surveiller : Guillaume Martin et David Gaudu.
Guillaume Martin pour la Cofidis, auteur d’un excellent Tour 2020 ( 11ème au général) puis sacré meilleur grimpeur de la Vuelta. En 2021, il termine 6ème de Paris-Nice en début de saison, il vient de remporter le MercanTour. Cette victoire fut acquise de haute lutte contre Aurélien Paret-Peintre, (vainqueur du Grand Prix la Marseillaise), avec l’aide précieuse du toulousain Anthony Pérez.
Dans une course d’équipe remarquable, les « Nordistes » de la Cofidis ont joué collectif, et les sacrifices d’Anthony Pérez ont porté Guillaume Martin vers le succès.L’ancien coureur d’Albi VS et GSC Blagnac termine au pied du podium.
Un podium complété par un ancien membre de l’OCF.

https://www.debardautomobiles.com


En effet, le bigourdan Bruno Armirail, semblait avoir carte blanche sur cette course. Il a montré toute la force qui fait de lui un rouleau compresseur lorsqu’il s’agit de « mettre en route ».La victoire lui échappe malgré des efforts considérables pour revenir sur la tête de la course. Mais la surreprésentation des écuries AG2R-Citroën (avec Paret-Peintre et Mathias Frank) et du Team Cofidis (avec Guillaume Martin et Anthony Pérez) ont mis le rouleur occitan à la raison.La performance individuelle de Bruno Armirail déjà très en vue l’an passé sur les routes de la Vuelta pour accompagner David Gaudu vers les sommets (vainqueur de la 11ème et 17ème étape) laisse à penser qu’il va occuper une place de choix dans l’écurie de Madiot dans le prochain Tour.


En effet, en l’absence plus que probable de Thibaut Pinot, leader historique mais toujours ennuyé par son dos, le jeune et prometteur David Gaudu endossera sûrement le rôle de leader.A l’image dans le passé d’un Jérémy Roy ou d’un Anthony Roux, auprès de Thibaut Pinot, Bruno Armirail sera l’homme de confiance et le poisson pilote du finistérien.
Et quelque chose nous dit, qu’en l’absence de Julian Alaphilippe aux prochains JO de Tokyo, Thomas Voeckler le sélectionneur national pourrait faire appel aux deux occitans pour intégrer l’équipe de France dans l’épreuve route, voire pour le CLM pour Bruno Armirail, actuellement un des meilleurs spécialistes de la discipline avec l’auvergnat Rémi Cavagna et le tarnais Benjamin Thomas.
Le Borgne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s