#Foot – R.Testas (La Capricorne) « La Réunion est en train de se structurer »

Expatrié il y a un an sur l’île de La Réunion, l’ancien coach de l’US Castres, Romain Testas, n’en garde pas moins sa ferveur pour le ballon rond. Ayant trouvé un nouveau club où exercer, à La Capricorne, l’ancien Tarnais nous dévoile les ressorts du football loin de l’hexagone.

Le départ sur l’Ile de la Réunion n’a bien sûr pas empêché la passion du football j’imagine. Vous avez pu faire perdurer votre ferveur pour le ballon rond loin de l’Hexagone ?

Ici la saison footballistique est décalée de six mois. Elle finit au mois de décembre et la trêve « estivale » qu’il y a en France, ici elle est en décembre-janvier-février. On est sûr l’hémisphère sud donc l’été c’est l’hiver et l’hiver l’été. Quand je suis arrivé, on était déjà sur la seconde partie du championnat. Je n’ai donc pas repris le foot de suite. Comme mon fils a 9 ans, je l’ai inscrit dans un club. Notre avantage en arrivant en juin c’est que la saison était encore en court et ça jouait. Il y avait le covid mais ça jouait avec des matchs à huit clos, même pour les petits. Pour les petits il y avant encore des entraînements et des plateaux en comités restreins. Ça a été bien jusqu’au mois d’octobre 2020 et le durcissement avec le deuxième confinement. Ils ont fini la saison sur le fil. A partir de décembre, nous sommes rentrés dans une nouvelle saison. Moi entretemps, j’ai déménagé dans le sud de l’île pour mon travail. Nouvelle année footballistique, j’ai changé mon fils de club et j’ai glissé mon CV à La Capricorne. De fil en aiguille, ça s’est bien goupillé. C’est un des cinq meilleurs clubs sur l’île de la Réunion qui évolue en Régional 1 et tourne super bien.

C’est donc vous qui coachez l’équipe senior là-bas ?

Non du tout car je n’ai pas les diplômes. Ils m’ont donné l’équipe U15 en R1. Ils ont toutes les équipes au plus haut niveau. Ici il n’y a pas de championnats Nationaux. J’étais en discussions avec les dirigeants pour prendre les U15 ou la Promo. En discutant avec les coachs en place, nous avons convenu que l’entraîneur des U15 prenait la Promo et moi les U15. Ça me change un peu car j’ai fais des U19 et des seniors. Ici avec le covid, on pouvait reprendre les entraînements mais nous étions un peu dans le flou. Le président de la Ligue de l’île de la Réunion a été réélu en janvier-février mais c’était un peu compliqué donc ils n’ont pas communiqué les dates de reprise des championnats. On a repris les entraînements mi-février, sans savoir quand nous allions reprendre, et puis nous avons été coupés par le covid. J’ai fais connaissance de mon nouveau groupe et mon nouveau club durant ces trois semaines en attendant de savoir quand reprendre. Nous sommes encore en début de championnat donc ce n’est pas trop faussé.

L’équipe a donc eu de bons résultats la saison dernière en terminant première !

Oui après c’était l’effectif de la saison dernière. Mais il y a la moitié de l’effectif U14 qui évoluait en U15. J’ai donc encore cette partie d’effectif avec moi cette année. Ils ont une bonne expérience du niveau. Après ici, nous avons un pôle espoir comme à Castelmaurou même si on sort moins de joueurs pros. J’ai un joueur de mon équipe qui y évolue. Ça montre la qualité dans le club et sur l’île. Mon gardien s’entraîne déjà avec la R1 et il est pré-sélectionné pour les interligues qui étaient prévues à Clairefontaine. J’ai quand même de la qualité même si je n’ai trop pu le voir sur des matchs.

Au niveau des pratiques foot, est-ce qu’il y a des différences avec la métropole ?

Oui c’est complètement différent. Le foot ici est beaucoup plus physique avec beaucoup plus de duels par rapport à l’ancien Midi-Pyrénées. Je sais que l’ancien Languedoc-Roussillon, ça mettait plus d’impacts. Mais ici, c’est beaucoup basé sur l’impact. Le jeu est vachement haché. Il y a beaucoup de séquences « trois, quatre cinq passes, une faute. » C’est comme ça dés le plus jeune âge. Il y a aussi beaucoup de rigueur mais un peu de déchets sur l’aspect un peu tactique. L’excès d’engagement créé des petites défaillances tactiques. Ça dézonne beaucoup sur excès d’engagement. C’est différent mais après ça cherche à jouer au ballon. Les gens ici sont beaucoup à l’écoute et ils percutent vite. Il y a une réelle marge de progression. La Réunion est en train de se structurer en terme de pôle. Ici le BMF a été mis en place depuis maximum trois-quatre ans. Ça fait très peu de formations BMF sachant que ça a été faussé avec le covid. Ici, les métropolitains sont appelés les « oreilles » et nous sommes beaucoup. C’est assez prisé sur l’île où les coachs sont reconnus par l’expérience. Nous avons cet avantage de la formation que les Réunionnais n’ont pas encore et ont un petit temps de retard. Mais ce retard est en train de se combler.

L’expérience acquise notamment à l’US Castres c’est un réel plus du coup pour votre nouvelle équipe…

Oui je pense. C’est pour ça que le président a retenu mon CV. L’expérience en tant que joueur et en tant qu’entraîneur. Ils étaient à la recherche d’un entraîneur et il m’a dit qu’ils ne pouvaient pas laisser passer ça.

Malgré la distance, vous avez conservé un œil sur ce qui s’est passé dans votre ancienne Ligue ?

Oui bien sûr j’ai gardé un œil. Quand je suis parti de l’US Castres, mon papa était dirigeant au club et il est passé vice-président du club. Je suis au téléphone avec lui toutes les semaines et ça parle foot. Bien sûr j’ai gardé un œil sur le club dans lequel j’ai été cinq saisons. Le football reste une passion. Je garde aussi contact avec mes joueurs et d’anciens collègues de Lavaur. J’ai suivi leur épopée en Coupe de France grâce aux réseaux sociaux. Je ne me coupe pas du football métropolitain et encore moins du football Occitan.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s