#Rugby – Nationale / F.Landreau (UCS) : «A nous de grandir et de bien apprendre de cette saison!»

A l’issue du match entre Cognac/Saint Jean d’Angely et Albi, Fabrice Landreau, le manager de l’UCS, est revenu à notre micro sur cette rencontre en retard de la 5ème journée. L’analyse de l’ex international français, était teintée tant de la fierté d’avoir fait douter les Tarnais, que d’un brin de déception quant à la prestation fournie par ses gars durant le 1er acte. Mais le technicien charentais se projette déjà sur la prochaine saison de Nationale, avec l’ambition de s’ancrer dans l’antichambre de la Pro D2. Entretien avec Fabrice Landreau, un coach ayant affronté quasiment tous les cadors du championnat lors de cet exercice tronqué de 6 matches, et qui a été impressionné par le nouveau visage du SC Albi.

Fabrice Landreau Manager UCS / Crédit photo UCS Officiel

Fabrice, c’est passé à un cheveu de refaire un exploit face à cette équipe d’Albi ?

 

On a manqué notre première partie de première mi-temps. C’est dommage parce qu’on a encaissé trop de points mais à la fin, on a quand même réussi à faire douter les Albigeois et on était à deux doigts de créer l’exploit. Ça a été très dur pour nous aujourd’hui parce qu’on a toujours été menés, toujours menés, toujours menés mais on n’a pas lâché, 4 essais pour Albi, 4 essais pour nous. Ça s’est joué à quelques transformations, quelques pénalités et des fautes un peu bêtes de notre part où on a encaissé des essais trop facilement. 

 

Souvent, quand des équipes en rencontrent d’autres dites  » plus haut  » ou  » plus calibrées pour la Pro D2 « , elles ont tendance à renier leur jeu. Ça n’a pas été votre cas, vous avez continué avec votre philosophie en mettant beaucoup de volume de jeu ? 

 

C’est marrant parce-que la stratégie était plutôt l’occupation. On a vu que, depuis que nous avions gagné à Albi, le SCA avait changé de visage et c’est maintenant une autre formation qui se déplace chaque week-end. Donc, on avait justement essayé de fermer un petit peu plus le jeu car on avait peur de leur densité et de leur défense et finalement, c’est l’inverse qui s’est fait puisque nous avons été beaucoup plus dangereux quand on a vraiment joué les coups. On les a déplacés, on s’est créé des brèches et on a quand même réussi à mettre le doute dans cette équipe qui a tremblé jusqu’à la fin. 

A chaque fois que vous avez breaké la ligne d’avantage, on a vu que ça a quasiment fait mouche à chaque coup. Peut-être y a-t-il un remord par rapport au fait de ne pas l’avoir fait plus ? 

 

Plus, ça aurait été compliqué parce-que nous n’avons quand même pas été dominateurs avec nos avants. On a toujours été en difficulté en touche, on n’a pas pu donner de bonnes munitions à nos 3/4, pareil en mêlée. Ça s’est équilibré mais, d’une manière générale, ils ont quand même été plus dominateurs et, justement, on n’a pas pu mettre en place nos lancements qui nous permettent de bien gagner la ligne d’avantage et de lancer notre jeu après. Donc, s’il y a quelque chose à améliorer, c’est bien ça mais il faut quand même reconnaître que cette équipe d’Albi, c’est quelque chose dans ce championnat de Nationale. C’est à mon sens, en tous cas pour moi, l’équipe la mieux armée pour pouvoir monter en Pro D2 aujourd’hui, ils sont vraiment complets et c’est une équipe qui est très, très dure à bouger. 

 

A la mi-temps, on vous a vu un peu chagriné et rentrer aux vestiaires en râlant. Qu’est-ce qui vous embêtait ? 

 

Je n’ai pas le droit de le dire sinon je vais être suspendu (rires). Bien sûr, je n’ai rien contre le corps arbitral mais la semaine dernière, nous avions un arbitre qui avait une perception complètement différente et aujourd’hui, j’ai trouvé que c’était un petit peu juste et même un peu dangereux pour les joueurs. Donc, je trouve qu’il a été très, très laxiste sur toutes les zones de rucks, que ce soit pour Albi ou que ce soit pour nous. Aujourd’hui, il y a quand même des blessés graves sur le terrain et je pense qu’il aurait dû mieux gérer et maîtriser ça. Il a encore besoin d’expérience et c’est pour ça que je râle un petit peu. 

Quel est maintenant le plan de marche de Cognac pour cette fin de saison ? 

 

On va encore recevoir une grosse équipe qui est Dax la semaine prochaine ensuite, on va jouer l’équipe nationale belge et on finira à Aubenas. L’idée était de savoir où était vraiment notre niveau cette saison qui a été amputée de 6 matchs et on a eu la chance de jouer quasiment les meilleurs, enfin les plus grosses équipes, en fin de saison. Donc, l’idée est de se dire  » où est-ce qu’on se positionne vraiment ?  » pour la saison prochaine et de savoir si on est capable de tenir le bras de fer. Aujourd’hui, ça aurait pu le faire mais pas trop, la semaine prochaine est un autre défi contre Dax et l’idée est d’être le plus proche possible et éventuellement d’avoir une victoire contre ces grosses équipes pour donner de la confiance et mieux démarrer la saison prochaine. 

On a déjà un pied dans la saison prochaine puisque celle-ci est quasiment finie. L’enjeu pour la suivante est de gagner en régularité car, on le voit, vous n’avez pas grand-chose à envier à certaines grosses équipes ? 

 

Non mais on est toujours perdant de quelques points. Ça a été ça cette année, il y a toujours cette petite déception, cette frustration, on vient mourir à 2 / 3 points, 4 aujourd’hui. Il n’y a pas vraiment de victoire significative où on arrive à maîtriser du début jusqu’à la fin. Ça a d’ailleurs été compliqué contre toutes les équipes, ça montre le bon niveau de cette Nationale mais maintenant, si on veut le maintien la saison prochaine, il faudrait être beaucoup plus régulier que ce qu’on a fait cette année. A nous de grandir, de bien apprendre de cette saison et d’essayer de progresser toute l’intersaison pour vraiment défendre nos chances l’année prochaine pour rester en Nationale car on veut vraiment rester dans cette compétition.

 

La meilleure des choses que l’on puisse vous souhaiter pour cette fin de championnat, c’est un petit Benny B face à Dax, histoire de dire que vous aurez gagné pour la dernière à la piaule ? 

 

Ça serait super et je fais le 2e couplet. (Rires)

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/x3xGKGhwtYw
https://youtu.be/x3xGKGhwtYw

Retrouvez le replay de l’émission web tv « Le #MagSport by H2G » du 23 avril 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s