#Rugby – Nationale / M.Billou (UCS) : «C’est un match qu’on a vraiment coché!»

Le demi de mêlée de l’Union Cognac / Saint Jean d’Angely, Matthieu Billou, nous a livré son état d’esprit conquérant avant d’accueillir Albi, pour le compte de la 5ème journée en retard de Nationale. Vainqueurs en mars sur les terres tarnaises, les unionistes fort de la confiance emmagasinée au Stadium Municipal d’Albi, espèrent rééditer leur performance dans l’antre angerienne. Pour celui qui croise souvent le fer avec les jaunes et noirs depuis les catégories jeunes, ce match sans pression mais a fort aspect symbolique, est une des cerises sur le gâteau de cette fin de saison. Rencontre avec un ex membre de la team rouennaise ayant joué des tours au SCA, lors de l’homérique demi finale d’accession 2019, qui doit secrètement espérer dans un coin de sa tête, être le chat noir de la bande à Méla.

Mathieu Billou capitaine UCS / Crédit photo UCS Officiel .

On est avec le capitaine de l’Union Cognac Saint Jean d’Angély avant ce match rattrapé de la 5e journée, qui devait normalement se jouer au mois d’Octobre et qui, finalement, a lieu au mois de Mai. Comment peut-on appréhender un match qui a vraiment tardé à se jouer dans cette saison et a été reporté maintes fois ?

 

C’est un match qu’on avait vraiment coché sur la phase aller et qu’on n’avait pas pu jouer. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et aujourd’hui, on est sur une équipe d’Albi qui va chercher sa demi et sa qualification et nous qui n’avons rien à jouer, si ce n’est montrer une autre image que celle que nous avons montré la semaine dernière.

https://www.aristow.com/fr/

Pour Cognac, on peut dire qu’il y a eu deux visages : un radieux face à Bourgoin et un peu plus compliqué face à Bourg-en-Bresse. Que s’est-il passé entre ces deux matchs ? 

 

C’est un petit peu à l’image de la saison, c’est à dire que nous avons alterné les bonnes performances avec des contenus satisfaisants et les déconvenues. Nous avons fait un match un peu référence dans tous les domaines contre Bourgoin où nous avons été très bons dans la conquête, constamment dans l’avancée et derrière, on a mis notre jeu en place. A l’inverse, la semaine d’après, on n’a pas mis les ingrédients d’entrée contre une grosse équipe de Bourg-en-Bresse et on s’est trouvé sur le reculoir dès le début et, quand on est sur le reculoir, on se met à faire des fautes. On a perdu nos collisions, on a fait des fautes, on n’a pas été précis et forcément, face à une équipe rodée comme Bourg-en-Bresse, l’addition est salée à la fin. 

 

Face à Albi, lors du match retour qui s’est joué avant le match aller, paradoxe de ce championnat un peu marqué par l’empreinte du Covid, vous aviez fait chuter le SCA au Stadium Municipal pour la première fois depuis deux ans ce qui était quand même l’un des gros coups de cette saison. Il va y avoir des ingrédients à garder de ce match aller, qui était en fait un match retour, face à Albi ? 

 

Bien sûr. Nous avions abordé ce match sans complexe et je pense qu’aujourd’hui, il faudra faire de même puisque, de toute façon, il n’y a pas de descente pour nous donc l’objectif sera de finir de la meilleure des manières et de montrer un beau visage. Je me rappelle qu’à l’aller, nous avions été présents au niveau de l’engagement ce qui fait que l’équipe d’Albi, qui est quand même dense, n’avait pas été dans l’avancée dès le début du match. Nous, a contrario, nous avions réussi à jouer juste, sans complexe, à faire nos lancements, nous n’avions pas été timides et nous avions pris le score d’entrée. Donc, ça sera forcément des ingrédients à garder pour le match de ce dimanche. 

https://www.debardautomobiles.com

Cognac est bien sûr maintenu comme tout le monde mais, de plus, est maintenu sportivement sur le papier. Vous êtes un peu l’arbitre de ces play-offs pour déterminer qui se qualifiera ? 

 

C’est ça. On devait jouer Nice, ce qui ne s’est pas fait, là, on reçoit Albi avant de recevoir Dax la semaine prochaine, ce ne sont que des clubs qui visent les 4 premières places de la poule. Donc, ça va forcément impacter sur ce qui se passera en haut mais pour nous, sur le plan du club, ce n’est pas quelque chose que nous allons prendre en compte. Peu importe que ce soit l’un ou l’autre qui se qualifie, l’important pour nous est de finir nos matchs de la meilleure des manières, de valider un maintien pour montrer qu’on aurait été maintenu même s’il n’y avait pas eu ce Covid et pouvoir commencer à travailler pour la saison prochaine puisqu’il ne reste maintenant que trois matchs. 

 

Pour toi qui as beaucoup participé à l’aventure rouennaise de la montée en Pro D2, Albi est quand même un club particulier ? 

 

C’est un club que je connais et que je joue maintenant depuis un moment, même quand j’étais en jeune. Je sais que ce sont toujours de gros matchs, il y a un bon paquet devant, j’ai des amis qui jouent à Albi et que je connais de longue date. Donc, ce sont forcément toujours des matchs particuliers et des matchs de haut niveau à chaque fois, c’est toujours intéressant de les jouer. Que ce soit en Fédérale 1 ou en Nationale, ils sont toujours là pour toquer aux portes des phases finales et donc, ce sont bien sûr des matchs à gros niveau et qu’on aspire à jouer, surtout dans cette nouvelle poule. 

https://www.debardautomobiles.com

C’est l’un des derniers matchs sans public, un public qui va revenir petit à petit dans les stades pour les dernières journées. Ça va aussi être une bouffée d’oxygène, le vrai rugby qui reprend ? 

 

Ça va faire du bien de retrouver un petit peu le public, l’ambiance. Que ce soit à domicile ou à l’extérieur, c’est vrai que ce sont des facteurs extérieurs qui jouent, dans le bon sens comme dans le mauvais, mais on a hâte de retrouver ça, on joue aussi pour ça. La semaine dernière, pour le match face à Bourg-en-Bresse, ça aurait été tellement mieux s’il y avait eu du public, ce sont des clubs qui font de grosses affluences et qui ont de grosses ambiances. J’espère vraiment que, dès l’année prochaine, on pourra faire une saison pleine avec les stades pleins et qu’on retrouve un petit peu toute cette ferveur, cet engouement mais également avec tout ce qui se passe en-dehors du terrain.

Une question décalée pour terminer : vous n’avez pas voulu gagner à Bourg-en-Bresse pour que Fabrice Landreau ne refasse pas Benny B ? 

C’est ça. Il y a eu beaucoup de partages sur Facebook, beaucoup de visibilité et nous, à l’UCS, on aime bien bosser dans l’ombre. Donc, on s’est dit qu’on n’allait pas trop se mettre sur le devant de la scène, on reste dans notre coin, on va travailler et on laissera la lumière aux autres.

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/x3xGKGhwtYw
https://youtu.be/x3xGKGhwtYw

Retrouvez l’émission WebTV « Le #MagSport by H2G », du 23 avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s