#Foot – L.Laborde (AS Hersoise) « On gagne des licenciés parce que nous n’avons pas arrêté »

L’arrêt des compétitions sportives aura été très compliqué pour de nombreux clubs, mais pas pour l’AS Hersoise. Le club Toulousain, par la parole de son responsable sportif Lucas Laborde, a su inaugurer pendant ces longues semaines proposant notamment de nouvelles activités aux jeunes et faisant salle comble.

Cette saison blanche est sans conteste particulière. Comment ça se passe en terme d’organisation à l’AS Hersoise ?

C’est une saison particulière en effet et il a fallu s’adapter. Ça a été compliqué au départ parce qu’il a fallu réorganiser tous les plannings d’entraînements comme nous avions voulu les préparer en amont pour la saison. Avec les consignes successives et notamment les couvres-feu variants, nous avons du réadapter les horaires, les avancer, les réduire pour que toutes les équipes du club puissent pratiquer le football. Ça a été très dur et il a notamment fallu énormément s’adapter.

Comment les joueurs vivent cette soif de ballons et de compétition non étanchée ?

La grosse problématique est sur le foot à 11 et les catégories de jeunes adultes. Avec les éducateurs, nous avons essayé de proposer des choses différentes, mais nous avons moins de monde à l’entraînement car il acceptent moins les consignes de distance, qu’il n’y ai pas de jeu et nos propositions malgré l’investissement en matériel pour pouvoir leur proposer des choses ludiques. Chez les plus petits, ça passe car nous avons toujours possibilité de proposer des choses ludiques sans contact.

De votre côté vous avez été embauché à l’AS Hersoise pour permettre le développement sportif du club. Cette situation ne met-elle pas un gros coup de frein à l’évolution du club ?

Je vais vous dire que non. Nous en avons beaucoup discuté avec les dirigeants et je pense que l’on s’en sort bien, voir très bien. Cette situation exceptionnelle nous a permis de proposer des choses diversifiées. Nous avons investis dans du matériel pour du foot-golf, du tennis-ballon, du fit-foot. C’est une opportunité pour proposer des choses différentes aux licenciés et aux potentiels futurs licenciés que des jeux purement football. Ça nous a permis de vraiment nous diversifier. Je pense que dans une telle situation, c’est très important de proposer des choses différentes de ce que l’on peut connaître en temps normal dans un club lambda. La situation n’est pas du tout critique, au contraire nous avons gagné des licenciés. Nous n’avons pas arrêté nos activités et proposons beaucoup plus de choses que lors d’une année normale. Nous accueillons les jeunes et les moins jeunes au moins deux fois par semaine : mercredi, samedi et dimanche. Au final, nous avons un super retour de la part des parents pour les plus petits et des licenciés un peu plus âgés. C’est peut-être un mal pour un bien. Les licenciés et les gens autour du club ont pu voir que l’on s’investissaient beaucoup plus.

La plupart des clubs annoncent perdre des licenciés, vous au contraire vous en gagnez… C’est une très bonne nouvelle pour vous !

C’est une très bonne nouvelle car d’une chose tous les clubs n’ont pas l’opportunité de mettre tout cela en place. Si ce sont des bénévoles qui le font, ils n’ont pas forcément le temps. On a des dirigeants qui nous suivent depuis que l’on a mis en place pas mal de choses et qui rentrent dans nos projets. Ça nous permet de nous diversifier. Le foot-golf, nous y pensions déjà l’année dernière mais c’était compliqué à mettre en place, tout comme le foot en marchant. Au niveau du tennis-ballon nous allons essayer de rentrer dans quelque chose de plus sérieux et pareil pour le fit-foot. On gagne des licenciés parce qu’en fait on ne s’est pas arrêtés. De part ma position de joueur de foot dans un autre club, je connais d’autres joueurs qui sont éducateurs dans d’autres clubs, ils ont été limités dans leurs propositions d’entraînements. Nous de notre côté, nous avons eu beaucoup d’appels de parents dont les enfants sont licenciés dans d’autres clubs. Ils sont au courant que l’on propose beaucoup de choses, que nous ne nous sommes pas arrêtés. Ça s’est su et ça a été bien perçu. En temps normal, chez les touts petits, ils ne jouent pas tous les week-ends. Là, nos éducateurs sont bien plus présents.

Est-ce que ça vous inspire pour continuer sur cette lancée la saison prochaine ou davantage vous recentrer sur du foot pur et dur ?

Ça nous a inspiré. Je suis arrivé il y a deux ans et demi. Nous avons un projet et nous savons que ça prendra du temps. Mais justement, le fait d’avoir pu avoir cette période. Ça nous a permis de pouvoir envisager différentes formes de pratiques au sein même de notre club. On va pouvoir maintenant proposer du loisirs pour les enfants et les licenciés qui sont plus portés vers le loisirs et de la compétition et du perfectionnement pour les enfants davantage portés vers ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s