#Cyclisme / Anthony Pérez (Cofidis) : Au sommet !

Le toulousain de l’équipe nordiste s’affirme comme un des meilleurs coureurs français actuels. Il vient de remporter le classement distinctif de meilleur grimpeur de Paris-Nice devant un autre français Julien Bernard, et  Primoz Roglic.

2021, la saison qui va consacrer Anthony Pérez ?

En 2020, à pareille époque, Anthony Pérez avait terminé 14ème du classement général de l’Etoile de Bessèges, 15ème de la Royal Bernard Drôme Classic, et avait remporté la première étape du Tour des Alpes-Maritimes et du Var endossant  au passage le maillot de leader.
Mais comme pour tout coureur, les performances d’ Anthony Pérez furent stoppées nets par l’arrivée du Covid-19.
(crédit photo L’Equipe)
Lors du Dauphiné Libéré, on a vite compris que celui qui fut porteur des couleurs d’Albi Vélo Sports et du GSC Blagnac chez les amateurs, serait un équipier de luxe pour Guillaume Martin son leader dans la Grande Boucle. Lors du Tour de France 2020, lors de la 3ème étape qui amène les coureurs à Sisteron depuis Nice, le toulousain s’échappe, prend les points en haut des sommets … pour s’assurer le maillot à pois à l’arrivée. Mais une crevaison arrête la progression du coureur, et c’est en remontant la file des voitures que celui-ci percute une voiture à près de 80 km heure dans une descente .
La sentence est sans appel : dos déchiré, deux côtes fracturées et pneumothorax.  Il est transporté à l’hôpital de Dignes les Bains… puis direction Tournefeuille (31) pour suivre les performances des copains à la télé. 
Aussi en 2021, et après cinq mois sans compétition,  Anthony Pérez ne perd pas de temps. 18 ème du Grand Prix d’Ouverture La Marseillaise,  Il s’échappe par deux fois dans l’Etoile de Bessèges, il lui manque deux cent mètres pour claquer sa première victoire de la saison lors de la 4ème étape de l’épreuve gardoise remportée par l’extra-terrestre Filippo Ganna.
Aussi, lors de ce Paris-Nice qui mettait les coureurs à l’épreuve sur 8 étapes, Anthony Pérez qui excelle sur les parcours accidentés et la moyenne montagne, n’a pas laissé passer sa chance. Toujours à l’avant et dans les bons coups, il est un homme en forme de ce début de saison. C’est tout naturellement que son ambition se portera sur le classement de meilleur grimpeur, qu’il n’a pas manqué de remporter.
Sur les traces de Christophe Rinero et David Moncoutié !
 Christophe Rinero (crédit photo Le républicain Lorrain)
Le maillot de meilleur grimpeur dans les courses par étapes est une spécialité française. Au sein de la Cofidis, Anthony Pérez roule sur les traces du Tarn et Garonnais Christophe Rinero, et du  Lotois David Moncoutié.
Cette équipe fondée par François Migraine, alors patron de la compagnie de crédit et Cyrille Guimard en 1996 a vu passer de nombreux coureurs issus des rangs amateurs occitans. De Nicolas Jalabert (vainqueur de la Coupe de France en 1997)  à Stéphane Poulhiès en 2013/2014, sans oublier  Laurent Roux (vainqueur du Trophée des Grimpeurs 1999), deux coureurs ont marqué l’histoire du cyclisme de la formation nordiste avec le maillot à pois sur les épaules.
Christophe Rinero, qui a tout juste 25 ans, remporte le classement du meilleur grimpeur du Tour de France 1988. Au passage il échoue au pied du podium sur les Champs Elysées derrière Marco Pantani, Jan Ullrich et Bobby Jullich,  dans cette édition 98 très controversée et marquée par les affaires. 
La même année il sera sacré meilleur grimpeur du Tour de l’Avenir.
David Moncoutié sur la Vuelta (Crédit photo cyclisme info par Jean Paul Brouchon)
Plus récemment, David Moncoutié qui n’aura connu que la seule  équipe Cofidis durant sa longue carrière de 1997 à 2012, a remporté  2 étapes sur le Tour de France et 4 sur le Tour d’Espagne. Même si le maillot à pois sur la Grande Boucle fuira les épaules de David Moncoutié, sur la Vuelta,  il remportera à 4 reprises le maillot de mailleur grimpeur en 2008,2009, 2010 et 2011.
Anthony Pérez doit certainement avoir tout cela en tête, lui qui arrive dans la force de l’age (29 ans)  et dans une équipe qui semble avoir trouvé son équilibre. Cofidis présente un effectif cohérent entre les sprinters Christophe Laporte, Elia Viviani, Simone Consonni, Fabio Sabatini, les grimpeurs Nicolas Edet, Jésus Herrada, Victor Lafay, et des puncheurs comme Pierre-Luc Perrichon, Emmanuel Morin, Nathan Haas pour entourer l’élégant leader Guillaume Martin déjà en forme en ce début de saison avec sa 6 ème place à Paris-Nice.
Le Borgne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s