#Foot – Coupe de France / F.Vignau (Lavaur) « Physiquement, nous ne tiendrons pas 90 minutes »

A 13h, les Tarnais recevront St Clément Montferrier pour jouer à fond leur chance pour un septième tour de Coupe de France. Pour le capitaine de Lavaur Flavien Vignau, cette rencontre pourrait bien être le symbole du renouveau de son équipe montant en puissance ces dernières saisons.

D’ici quelques heures vous retrouvez la compétition. Qu’est-ce que ça vous fait de pouvoir rechausser les crampons pour cette affiche de Coupe de France ?

Ça fait du bien de pouvoir déjà s’entraîner avec un objectif de compétition. S’entraîner pour rien, c’est un peu compliqué si on veut tirer le groupe vers le haut. Après, nous sommes contrastés parce qu’avec le covid c’est un peu compliqué. Nous n’aurons pas le public pour nous pousser et profiter de cette fête qu’est un sixième tour de Coupe de France, auquel Lavaur n’avait pas participé depuis un petit moment. C’est un peu compliqué, mais tout le monde est content de faire ce match. Cette année nous avions fait un recrutement de qualité. Nous sommes venus renforcés notre club de coeur avec l’apport d’autres connaissances. Nous avons sur le papier une très bonne équipe. Sur le papier nous avons eu une coupure importante donc physiquement nous serons loins d’être à 100%.

Symboliquement cette Coupe de France est-elle importante pour montrer le renouveau de Lavaur depuis ces dernières années ?

Ça l’était depuis le début de la saison. Nous nous interdisions de perdre contre une équipe inférieure ou égale à la notre. Cette promesse est d’autant plus importante aujourd’hui sachant que nous n’avons que cette compétition à jouer. La reprise du championnat devient de plus en plus compliquée à prévoir et plus les mois avancent, plus ça devient compliqué d’imaginer la suite. C’est donc le seul moyen de faire parler du club et de redorer un peu le place du Lavaur FC.

D’autant que si les bonnes cartes sont tirées cet après-midi vous pourriez avoir un derby à jouer contre Marssac au tour suivant…

Aujourd’hui nous avons la chance de connaître notre adversaire en cas de victoire contre St Clément et ça serait un tirage abordable. Sans manquer de respect à Marssac bien sûr, mais jouer une équipe de R1 pour l’accession au huitième tour est plus aisé qu’une équipe de N2 ou N3. En plus pour la petite histoire, j’ai fais un huitième tour avec Marssac contre une équipe de Ligue 2, ça serait donc sympa de retrouver mes anciens coéquipiers pour un duel Tarnais. Pour l’instant, il y a d’abord une grosse équipe à affronter aujourd’hui.

Pour cette rencontre, la préparation tronquée entraînera sûrement un manque de rythme et des déchets techniques. Quels seront les facteurs d’un succès dans un tel contexte ?

Nous avons connu un changement d’entraîneur qui a été important avec nous. Avec lui, nous avons beaucoup travaillé sur l’aspect tactique. Au jour d’aujourd’hui, c’est la seule chance que nous ayons : jouer au football avec les joueurs que nous avons et d’être tactiquement en place. Physiquement, nous ne tiendrons pas 90 minutes, nous le savons tous. Si nous arrivons à tenir 60 minutes en défendant et tactiquement en gagnant 1-0 nous tiendrons la baraque. Les conditions de préparation n’ont pas été idéales, mais après, beaucoup de personnes aimeraient jouer un sixième tour de Coupe de France. Il ne faut donc pas noircir le tableau mais ça n’a pas le goût d’un sixième tour. Sans public ni folie de la Coupe de France, ça risque d’être un peu compliqué.

Avec votre expérience propre, vous allez donc avoir un rôle important en tant que capitaine pour montrer la voix aux plus jeunes de l’équipe…

Oui bien sûr. Il y a beaucoup de jeunes. J’ai fais deux huitièmes tours, Romain Viviès à fait deux 64èmes de finale. Avec la nouvelle édition cette année, il n’y a pas de prolongations donc avec le contexte, tout le monde peut éliminer tout le monde. Si on arrive à faire un exploit ce week-end et faire un gros match contre Marssac, derrière nous n’aurions plus qu’un match avant le rêve absolu pour tout footballeur amateur.

Après vous dites Marssac, mais ça peut également être Paulhan Pézenas aussi …

Honnêtement je ne vois pas Marssac perdre. Avec le groupe et l’état d’esprit qu’ils ont, je vois vraiment mal l’équipe ne pas se qualifier. Ça risque d’être plus facile que prévu pour Marssac, après le match n’est pas joué d’avance.

Vous-même comment vous sentez-vous avant d’aborder cette rencontre ?

Je suis impatient de jouer. Physiquement, je ne suis pas à 100%. Je me dis qu’au mental, si nous arrivons à bien prendre le match en main et à mener au score. Sur un match il faut tout donner et le mentale est une de mes forces donc ça ne me pose pas de problème. Après j’ai un peu peur de l’état du terrain avec le temps, de l’état physique de mes coéquipiers. Nous sommes impatients, mais nous ne savons pas comment va se dérouler cette rencontre. Il faudra l’attaquer très fort pour avoir un espoir de les faire douter rapidement.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s