#Rugby – Nationale / A.Fuertes (Dijon) : «Le sérial buteur de Bourillot.»

L’ancien joueur de La Rochelle et d’Oyonnax qui fait maintenant les beaux jours du Stade Dijonnais, Anthony Fuertes, nous a accordé un entretien pour nous faire un point sur la saison des rouges et bleus. L’ouvreur stadistes, actuel meilleur réalisateur de nationale, nous dresse les enjeux du match face à Bourgoin, ce dimanche à 15 heure, dans la capitale des Ducs de Bourgogne. Focus sur un club qui cherchera indéniablement à pérenniser sa dynamique positive (2 succès d’affilés), lors de cette 14 eme journée.

Crédit photo Anais RMR

 

Pour Dijon, 2021 s’annonce sous de meilleurs auspices que la fin 2020 puisque vous commencez cette reprise de Nationale par une victoire qui a dû mettre du baume au cœur même si quelques gouttes de sueur froide ont dû couler dans les dernières secondes ? 

 

Oui, c’est clair. On peut dire qu’en 2020, nous avons pris la température du championnat. Malheureusement, on a très, très mal commencé, peut-être que c’était aussi l’apprentissage. Là, nous sommes revenus de ce second confinement avec toute une équipe prête à reprendre ce championnat et à en découdre, même si nous ne savions pas trop où on allait. Ça s’est vu face à Chambéry, ça fait du bien pour les têtes de tout le staff et de tous les joueurs parce qu’on bosse quand même dur depuis le début de la saison. D’être récompensés en ce début 2021, c’est très bon pour le moral. 

 

On peut chercher une analogie avec un autre match qui avait ressemblé à celui-là, la rencontre contre Cognac. A la fin, Cognac avait damé le pion au Stade Dijonnais à Bourillot mais ce coup-ci, vous ne vous êtes pas fait avoir. Qu’est-ce qui a changé pour que vous arriviez à avoir ce supplément d’âme pour garder cette victoire dans la poche ? 

 

Je pense que c’est déjà dans le mental. Contre Cognac, comme tu l’as dit, on ne fait pas le meilleur match de l’année, eux jouent parfaitement le coup à l’extérieur. Nous, on ne savait pas trop quoi faire, peut-être un manque dans le mental, de se surpasser pour aller chercher des victoires parce-que, chaque fois que l’on voit les résultats dans cette division, ils sont très serrés, et c’était d’autant plus compliqué dans les têtes de perdre un match à domicile. C’est peut-être ça avec évidemment aussi le travail. A l’arrivée, contre Chambéry, on le gagne à la 85e, on n’a rien lâché et je pense que nous avons franchi un palier dans des matchs qu’on ne gagnait pas forcément en début d’année. Maintenant, si on arrive à rentrer ceux-là, c’est bénéfique pour tout le groupe. 

 

Il y a eu un match en 2020 qui a été déclic, cette victoire à Bourillot contre Narbonne. Juste avant le reconfinement, c’est ce qui a permis de valoriser tout le travail qui a été fait avec Benjamin Noirot ? 

 

Oui, on a changé de coach fin 2020. Nous avions eu un peu de préparation avec Ben Noirot pour le match contre Suresnes où nous avions vu que nous étions une équipe capable de jouer, ce que nous n’avions pas forcément montré sur les quatre premières rencontres. Il y a eu validation derrière contre Narbonne où nous avions fait un match sérieux en jouant, en occupant et surtout en gagnant et en ne laissant même pas le bonus défensif à Narbonne. C’était quand même une belle performance pour nous dans notre objectif qui était d’abord le maintien puisque nous n’avions pas du tout gagné depuis le début. Et puis, comme je le dis depuis le début, pour valider et pour l’état d’esprit de l’équipe. 

 

On va maintenant se focaliser sur ce match face à Bourgoin, second match à domicile. Bourgoin est une équipe que vous aviez chatouillé en début de saison mais il manquait toujours ce petit détail. J’imagine que vous êtes dans les starting-blocks pour, cette fois-ci, ne rien laisser échapper ? 

 

Exactement. On veut s’assurer le maintien donc il est certain que ce match contre Bourgoin arrive peut-être au bon moment, également pour l’état d’esprit du groupe parce qu’on sait que Bourgoin est une équipe rugueuse. A l’aller, on n’était pas passé loin car on avait rivalisé dans le combat et on leur avait mis le plein de doutes mais il y avait toujours ce qui nous manquait en début de saison. On espère ce dimanche rivaliser et dans le combat et surtout remporter ce match qui nous ferait le plus grand bien comptablement parce qu’il est hyper important dans notre objectif du maintien. 

 

Tu nous parles du maintien mais, si vous arrivez à enchaîner une 2e victoire à domicile contre Bourgoin, cela ferait un 3e succès d’affilée et vous basculeriez quand même dans un autre horizon ? 

 

Ce qui est un peu bizarre dans ce championnat, c’est qu’avec le Covid, toutes les équipes ont quelques matchs en retard. Nous, nous ne voulons pas brûler les étapes, on parle déjà de maintien mais on regarde quand même devant car l’objectif est toujours de regarder devant. Mais, comme on dit, il faut quand même assurer ses arrières pour être plus sereins et travailler sereinement la semaine. 

 

Nous avons une grosse déception au #MagSport. On pensait titrer  » Fuertes / Cachet, le duel des serial buteurs  » mais, malheureusement, Nicolas Cachet ne sera pas là. Tu vas être orphelin ? 

 

C’est vrai qu’il y aurait pu y avoir une belle opposition mais, pour les buteurs, ça ne change pas énormément. Pour moi, le travail sera d’essayer de faire gagner l’équipe pendant 80 minutes en restant le plus propre possible dans les tentatives au but. Fuertes / Cachet, ça aurait été beau mais malheureusement, il faudra s’en passer pour ce match. 

 

Pizza Albi chez Pepone

Actuellement, tu es le meilleur réalisateur de Nationale. Comment vis-tu ce statut de  » serial buteur  » de la division ? 

 

Pour moi, c’est très bien d’entendre tout cela mais je pense avant tout à l’équipe parce-que sans le travail de cette dernière, il n’y aurait pas de tentative au but et je ne pourrai pas être premier réalisateur. C’est surtout avant tout pour aider l’équipe et ce sont eux qui me le rendent bien en me donnant à chaque fois l’opportunité de marquer des points. Comme on dit, c’est donnant / donnant. 

 

On va aussi parler du changement d’entraîneur la prise en main de l’équipe par Benjamin Noirot. Tu peux nous parler de sa patte, de ce qu’il a amené et quel changement a été opéré au Stade Dijonnais avec son arrivée 

 

On va dire qu’il a amené un peu de sérénité parce-que nous étions quand même dans une grosse période de doutes. Il a confiance en nous et ça, pour des joueurs, c’est hyper important et bénéfique. Et puis, nous avons réussi à retravailler là où nous étions défaillants c’est à dire, par exemple, nos fondamentaux de la conquête, nos sorties de camp, des choses qui sont primordiales dans le rugby si on veut rivaliser à ce niveau-là. Donc, je répondrai surtout sur la confiance et les fondamentaux. 

 

Tu as aussi un nouveau capitaine, Hugo Alarcon alias  » le grand criquet « . Comment est-il en tant que capitaine ? Est-ce un capitaine un peu sérieux ou plutôt déconne ? 

 

C’est un mec hyper sérieux, de toute façon, tout le monde le sait. En plus, c’est un Biterrois et moi, en tant que bon Narbonnais, je ne peux que saluer sa bravoure, son courage et, comme le dirait un copain à moi,  » il pose le glaive  » à chaque fois à la 35e (rires). C’est un super mec. 

 

On n’en doute pas et c’est quelqu’un qu’on apprécie beaucoup au #MagSport. Question bonus : pour toi, le match de l’année sera le déplacement à Bourg-en-Bresse ? Pour l’ancien Oyoman que tu es, aller en pays bressan a toujours une saveur particulière ? 

 

Exactement. Ça serait sympa d’aller titiller, de rivaliser et peut-être d’accrocher un truc sympa à Bourg-en-Bresse. Mais, en attendant, il y a Bourgoin avant et on pourra parler de Bourg après Bourgoin. 

 

On te remercie, on espère que vous allez accrocher un beau résultat contre Bourgoin et, qui sait, peut-être aussi plus tard face à Bourg-en-Bresse

 

Merci beaucoup

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s