#Rugby – Espoirs / X.Gaussens (Oyonnax) : «C’est la mêlée qui nous fait gagner le match!»

Xavier Gaussens, le coach des espoirs d’Oyonnax après une belle victoire sur les terres albigeoises, nous a accordé une interview. Pour les « Oyomen » les fondamentaux et en particulier la mêlée furent la clé de voûte d’un succès qui s’est dessiné au long cours. Focus sur un club formateur, qui espère monter en Élite à l’issue de cette saison.

Xavier, c’était prévu ou pas complètement, même si vous étiez quand même favoris ? 

Je ne sais pas si on peut parler de favori mais dans tous les cas, oui, on souhaitait gagner car notre objectif aujourd’hui est d’être dans les deux premiers de la poule. Si on ne gagne pas des matchs à l’extérieur, on n’arrivera pas à notre objectif. On savait très bien que ça allait être un match compliqué et qu’Albi allait vendre chèrement sa peau, ce qui s’est réellement passé et ça se joue à pas grand-chose. 
Il y a eu une première mi-temps plus aboutie des Albigeois avec une conquête assez propre jusque-là. On a vu que ça commençait à changer suite aux remplacements tactiques des deux piliers, pilier droit pour Albi et pilier gauche chez vous mais en seconde mi-temps, vous avez pris le pas sur ce secteur. Était-ce une rotation prévue ou avez-vous un peu mixé les joueurs ? 
Aujourd’hui oui, c’est la mêlée qui nous fait gagner le match sans dire autre chose, si on n’a pas la mêlée, on ne gagne sûrement pas ce match-là. Les rotations étaient prévues en mêlée sur cette rencontre mais le changement n’était pas prévu si tôt. On a fait le taf en mêlée, je suis assez content de mes joueurs même si l’exigence n’est pas au rendez-vous et qu’il va vite falloir que l’on monte notre niveau de jeu. 
Monter le curseur surtout dans l’intensité parce qu’effectivement, on a senti en 2emi-temps qu’il y avait moins de mouvement, peut-être aussi du fait de la blessure d’un joueur albigeois. Ça a été plus pragmatique ? 
Exactement. On est en fin de match dans les 20 dernières minutes, on mène d’un point et Albi repassent devant pour deux points, c’est vrai que derrière, on essaie juste de faire le taf pour gagner le match.C’est l’exigence qu’il faut que l’on augmente sur notre mouvement, notre qualité à déplacer le ballon car on a ces qualités-là et nous avons encore beaucoup de travail. 

Propos recueillis par Didier Revellat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s