#Rugby – Nationale / R.Fardoux (Suresnes) : «On vend chèrement notre peau!»

Romain Fardoux, au sortir de la belle victoire de Suresnes sur Albi, nous accordé une interview. Le N°8 et fer de lance de cette équipe altosequanaise avait le sentiment du devoir accompli, après que les co-leaders aient renvoyés à leurs études, des albigeois amorphes et sans inventivité . A l’image de son équipe, le 3eme ligne centre Suresnois, fait preuve de solidarité, de sérénité et d’une dose de culot pour aller acquérir un succès qui vient récompenser l’ensemble du labeur effectué depuis la reprise. Mais le sieur Fardoux ne s’enflamme pas pour autant, car dès le week-end prochain le RCS devra à nouveau accueillir un bastion , auréolé de décennies gloires et des lustres du rugby d’antan. Pour la réception du Stado Tarbes Pyrénées, dans leur village au cœur de la mégalopole parisienne qu’est le stade Jean Moulin, l’ex joueur du Rennes Étudiant Club , espère réaliser une « quinte flush  » en décrochant un cinquième scalp d’affilé.

Romain comment tu appréhendes cette victoire et le prochain match à Tarbes 

 

La victoire fait plaisir puisqu’il me semble que l’on restait sur 3 victoires consécutives. Du coup, il faut confirmer le week-end prochain contre Tarbes mais on va déjà savourer celle-là demain et lundi. Et dès mardi, on va se mettre au boulot pour dimanche contre Tarbes, il faut confirmer. 

 

Je vois que tu es un peu marqué par les évènements pendant le match, avec une arcade qui a un peu saignée. On t’as vu au four et au moulin pour essayer d’aller défier ces Albigeois et de créer des brèches. Ca a quand même été dur, dur ? 

 

Oui, dur, dur, on savait que c’était une équipe rugueuse, forte sur les fondamentaux, sur les mauls, dure aux duels, très, très forte. On savait à quoi s’attendre, on s’est préparé pour mais ça reste quand même une belle bataille. 

 

Les observateurs avaient dit  » Suresnes fait tourner, peut-être qu’ils feront une petite impasse « . Mais non, les Albigeois sont tombés contre une équipe de revanchards pour la plupart, avec de bons éléments qui tiennent le haut du pavé ? 

 

Bien sûr, nous n’avons pas d’optique de lâcher des matches, surtout à domicile. Je pense qu’on va tous les jouer à fond jusqu’à la fin de la saison et même s’il y a eu du turn-over, comme vous l’avez dit, les mecs étaient revanchards. Ils ont vendu chèrement leurs peaux, tout le monde a vendu chèrement sa peau et comme ça, ça relance un peu les cartes. 

 

Vous étiez sur tous les ballons, morts de faim, ça a un peu été le fil rouge du match. Est-ce que c’est ce qui vous a été demandé par les entraîneurs ou bien est-ce le projet de jeu que prône d’ailleurs votre capitaine Amar Sy ? 

 

Non, on reste sur notre projet sur tous les matches, on ne va pas lâcher notre projet. A la maison comme à l’extérieur, on vend chèrement notre peau, le projet est là, il est installé et on va le garder comme fil conducteur toute la saison. 

 

Et maintenant que vous êtes sur cette belle lancée, l’objectif est peut-être de passer un peu devant Massy au niveau territorial ? 

 

Non, on ne regarde pas le classement, on se concentre sur nous, on prend match après match en essayant de tous les gagner. Nous sommes des compétiteurs et le classement, on le regardera à la fin. 

Propos recueillis par Didier Revellat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s