#Football – D2F / Da Costa (Brest) : « Avoir plus de temps de jeu pour me retrouver »

Passée par Toulouse, Montauban, Albi, Rodez, Soyaux, Angéline Da Costa s’est engagée à Brest cette saison. Elle explique son choix, revient sur le début de saison du SB29 et donne le ton pour la rencontre face à l’US Orléans.

Angeline, revenons un instant sur ton choix estival. Passé de Soyaux à Brest, d’une D1 à une D2 mais d’un club semi-professionnel à une structure pro. Qu’est ce qui a motivé cette décision ?
Je souhaitais avant tout avoir plus de temps de jeu pour me retrouver en tant qu’individu. Mais le choix de la D2 n’est pour autant pas un pas en arrière et c’est pourquoi j’ai choisi un club professionnel.

Le SB29 a été très actif sur le marché des transferts. Beaucoup d’arrivées, beaucoup de départs. Quelle est l’ambition de l’équipe pour cette saison 2020-2021 ?
On peut nous souhaiter le maximum de victoires possibles. Je pense que c’est un club avec des ambitions et du potentiel pour les années à venir.

« Quelques ajustements tactiques à faire »

Le début de saison est poussif. Défaite face à Metz, contre-performance face à Saint-Maur mais vous avez assuré l’essentiel en prenant le dessus contre Vendenheim. Comment tu expliques ce début de saison ?
Il y a eu beaucoup de mouvement cet été. C’est pourquoi on a quelques ajustements tactiques à faire. Mais tout va très vite dans le football !

Dans l’équipe tu es entourée de joueuses qui connaissent le haut-niveau : Roy-Petitclerc, Ringenbach, Banuta, Kaya, Boishardy, Mery et il y a également un savant mélange entre jeunesse et expérience, entre françaises et étrangères. Tu as connu le haut-niveau très jeune aussi, tu as connu différents groupes et même les sélections. Qu’est-ce que tu peux nous dire de ce groupe brestois, quelles sont ses forces ?
Nous sommes une équipe très diversifiée mais complémentaire. Tout le monde à sa place et son rôle à jouer pour trouver la performance collective.

Angeline Da Costa, pièce majeure de l’entrejeu brestois
© Giovani Pablo Photography

Si on regarde les deux dernières rencontres, les scénarios sont inverses. Vous menez à la pause face à Saint-Maur avant de vous incliner alors que vous êtes menées contre Vendenheim et vous parvenez à vous imposer. Comment tu l’interprètes ?
Le match contre Saint-Maur nous a servi de leçon. Malgré l’avantage, le scénario peut être renversé. Nous nous devions de gagner ce match là et nous l’avons fait avec la rage de vaincre.

« Orléans ? Un match très engagé »

Le prochain rendez-vous est Samedi avec le déplacement à Orléans, une équipe ambitieuse et sur une belle dynamique qui vient d’en passer 7 à la Roche et qui a battu Strasbourg le week-end passé. A quel type de rencontre tu t’attends ?
Ce sera un match très engagé avec beaucoup de maîtrise technique en face.

Pour ta part, tu as également les échéances internationales avec le Portugal, vous êtes dans un groupe avec l’Ecosse et la Finlande, 3ème mais des matchs en retard, quel est le programme et les objectifs avec ta sélection ?
J’aimerai performer en club pour prétendre à une sélection A. Faire partie du groupe avec une qualification au bout serait idéal.

Pour terminer, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour cette saison 2020-2021 ?
De prendre beaucoup de plaisir et de performer.

Crédit photo : Giovani Pablo Photography
Propos recueillis par Romain Brunot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s