#Football – D4 Tarn / Retour sur la naissance du Gecko FC

C’est une nouvelle aventure qui vient de débuter dans la banlieue Castraise. C’est à la base un idée posée entre copains qui est finalement devenue réalité. Le Gecko Football Club est donc né offrant de nouvelles perspectives à son président Maxence Jacquet et à ses coéquipiers.


Les Jaunards s’offrent une nouvelle aventure palpitante – Crédit GFC

Vous êtes les petits derniers du football Tarnais, qu’est-ce qui vous a incité à laisser pousser vos ailes pour développer un club autonome ?

C’est un projet entre nous qui est né d’une soirée. Nous nous sommes rendus compte que nous étions assez nombreux pour faire un club de foot. Nous avons donc voulu lancer le projet d’un club à 11 et non un club de loisirs. Nous l’avons fait au mois de mai, peu de temps après le confinement. C’était un moment où nous nous sommes tous retrouvés. Nous étions nombreux à nous retrouver pour faire des foot et l’idée a commencé à germer. Ça s’est très vite lancé. Trois jours après, nous nous sommes inscrits pour créer l’association. Une semaine plus tard, nous étions au journal officiel et deux semaines plus tard, nous étions inscrits au district donc c’est allé très vite.

De base étiez-vous adhérents à un club ?

Certains joueurs oui. L’année dernière pas énormément. Mais beaucoup d’entre nous ont joué au football par le passé pendant plus ou moins longtemps selon les joueurs. Le niveau est disparate, mais c’est tout de même un assez bon niveau. De toute façon, l’objectif n’est pas forcément d’être compétitifs. Je dirais plutôt qu’il s’agit de nous retrouver entre amis et s’amuser.

L’idée du Gecko est donc de s’approcher de l’esprit du loisirs tout en conservant en ligne de mire l’esprit de compétition…

Oui. Au final lorsque nous sommes sur le terrain nous sommes tous un peu compétitifs.

Pourquoi le Gecko du coup ? Quelle identité du club révèle-t-il ?

Gecko, ça vient d’une soirée avec certaines personnes où nous avons eu un petit délire avec un lézard. C’est donc parti sur Gecko qui est donc un lézard et le nom de notre bande d’amis depuis de nombreuses années. Nous avons voulu garder ce nom pour la création du club. L’idée c’est que ça reste entre amis. Même les filles de la bande vont être bénévoles et dirigeantes et aider. C’est l’identité du club. Après nous voulons transmettre qu’il s’agit d’un club sympa, de copains où nous ferons des actions solidaires et associatives à côté.

Vous a-t-il fallu recourir à quelques renforts pour élargir cette bande de copains et approfondir le banc ?

Ça a quasiment suffit. Nous avions quelques connaissances d’amis qui nous ont rejoint. Mais ça demeure des personnes que nous connaissions. Il n’y a pour le moment pas d’inconnus dans le club. Ça reste assez restreint pour cette première année où on peut dire que l’on se connaît tous de base avant même la création du club.

Vous avez donc commencé officiellement en championnat de D4 cette saison. Avez-vous essayé de vous fixer quelques objectifs ?

Pour nos débuts nous ne savons pas trop, nous sommes un peu dans le flou. Contrairement à certaines équipes, ça fait peu de temps que l’on s’entraîne donc nous devons bosser sur le cardio. Nous avons tout de même de bons joueurs de ballon. On ne sait pas. Nous aimerions pouvoir se donner des objectifs mais pour le moment nous ne savons pas. Nous verrons sur les premiers matchs ce que ça donne et après nous aviserons.

Comment avez-vous répondu à la problématique des entraînements et de leur aspect tactique ?

Nous avons fait avec plusieurs coachs. Nous sommes plusieurs joueurs-dirigeants. Le club est assez participatif en terme de gestion. Il y aura donc quatre coachs qui vont tourner. De temps en temps ils seront joueurs, et de temps en temps coachs. Nous nous sommes mis d’accord pour écouter celui qui sera à son tour coach. Après nous voyons entre nous pour la composition d’équipe. Au niveau logistique, nous nous pouvons nous entraîner les mercredis et jeudis sur le terrain de Sémalens. Nous avons tous un peu joué au foot donc connaissons tous un peu les entraînements. Un programme a été fait à l’avance.

Dans les années à venir l’objectif ne serait-il pas d’essayer de voir un de vos plus expérimentés passer coach à temps plein ou dénicher un homme de métier ?

Pour le moment nous n’y avons pas trop réfléchi. Nous sommes davantage sur l’instant présent avec la création du club. Nous ne nous sommes pas projetés sur plusieurs années. Ça peut être réalisable oui mais ce n’est pas encore ce à quoi nous pensons. Nous sommes encore sur la création du club et nous essayons de mettre en parallèle le côté associatif avec notamment une collecte qui a été faite début septembre pour le Secours Populaire. Nous verrons en temps voulu.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s