#Rugby – Nationale /M.James (Nice) : «C’est nous qui devons gagner le match!»

A l’issue d’un match accroché face au Sporting Club Albigeois (13-13), l’ouvreur Néo-zélandais du Stade Niçois, Matthew James nous a accordé une interview , pour revenir sur une rencontre qui lui laisse un goût amer . Pour l’ex Rouennais ce match face à une équipe d’Albi qu’il connaît bien, a failli tourner une fois de plus à son avantage. Auteur d’un essai qui portait sa nouvelle équipe à 13-6 à deux minutes du gong, « Matty » comme tout le monde le surnomme, auteur de l’intégralité des points de son équipe, pensait foncièrement avoir fait le plus dur. La réaction d’orgueil collective des Albigeois, empli de regrets l’ex Montois , tout comme l’ensemble du club Azuréen, qui pensait à l’instar de Tarbes faire la sensation de cette 1ere journée de nationale.

Crédit photo Stade Niçois

J’ai envie de dire Matty 13, Albi 13 ? 

Oui, mais c’est un sport collectif, quand tu es le buteur, tu marques pour l’équipe. Mais ce soir, c’est vraiment un match triste pour nous parce-que nous avons eu beaucoup d’occasion pour marquer des essais et finir le match, un peu en première mi-temps mais surtout en deuxième, et un match nul à la fin, c’est dur pour nous. L’arbitre a bien joué pour eux mais c’est nous qui devons gagner le match à la 78e minute. 

 

Comme je l’ai dit à David, votre entraîneur, vous avez dominé territorialement, vous avez eu des occasions qui n’ont pas été loin d’aboutir, trois fois à 5m de la ligne. Par contre, la tactique d’aller chercher des pénaltouches alors que l’on connait la qualité de votre pied nous fait-nous demander pourquoi vous n’avez pas pris finalement les pénalités en milieu de seconde mi-temps ? 

 

J’ai essayé de prendre une fois mais on avait déjà dit qu’on prenait la touche. On n’est pas trop mal en touche donc, c’est pour ça que l’on pensait que, si on marquait un essai à ce moment-là, on gagnait le match. C’est pour cela que l’on a tapé en touche, ça aurait peut-être été mieux de prendre les points mais c’est comme ça. 

 

Ca, en effet, on le voit avec le recul mais c’est vrai que vous vous êtes quasiment toujours fait contrer par les Albigeois sur les pénaltouches à 5m en 2e mi-temps ? 

 

C’est ça. Je crois que l’on vient 4 ou 5 fois dans leur 5m et c’est dommage que l’on n’ait pas marqué d’essai pour concrétiser le travail que l’on a fait dans le match. C’est triste pour nous mais on revient lundi à l’entraînement pour travailler, travailler, travailler mieux et essayer de gagner contre une bonne équipe de Tarbes. 

 

A 34 ans et toujours vert, vous êtes sur les traces de Sébastien Fauqué ? Il est allé jusqu’à 40 ans, vous allez faire la même ? Pour votre essai à la fin d’un match qui a quand même été assez éprouvant, parce qu’il faut quand même dire que c’était un match de reprise, vous y êtes allé en force, vous avez quasiment traversé la défense albigeoise

 

Mentalement, j’ai 24 ans mais si j’ai des kilomètres au GPS. On a un bon préparateur physique et un bon kiné ici donc, j’ai fait le travail et après, eux s’occupent bien de ma récupération pour continuer à jouer. Donc, 44, pourquoi pas (rires) ? 

Propos recueillis par Didier Revellat

Article rédigé par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-15-sept-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw de Matthew James lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » du 15 septembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s