#Football – D2F / C.Toumi (ASPTT FA) : «Donner le meilleur de moi-même!»

Camille Toumi, la milieu de poche de l’ASPTT Football de l’Albigeois, nous a accordé un entretien, à quelques heures de la seconde journée de D2F. En amont du déplacement chez les promues du Puy Foot 43 Auvergne, cette travailleuse acharnée dans l’entrejeu albigeois, a bien voulu fendre l’armure malgré une nature en dehors des terrains plutôt réservée. Arrivée la saison passée sur la pointe des pieds chez les rouges et jaunes, ayant conquis sa place de titulaire à force de travail et de courage, l’ex joueuse du TFC est la symbolique d’une certaine méritocratie envers celles qui mouillent le maillot. Faisabt dorénavant partie des cadres du groupe de Guillaume Balagué, Camille Toumi aborde cette année sportive 2020-2021, avec la joie de retrouver les terrains et une sérénité qui pourrait l’aider a passer un nouveau palier . Focus sur une joueuse prometteuse, qui du haut de ses 20 ans, ne s’échappe jamais sur une pelouse et qui veut donner le meilleur d’elle-même aux côtés de ses coéquipières, pour pérenniser la dynamique entrevue à Nîmes.

 

Crédit photo ASPTT FA / GB

 

Tu es arrivée l’année dernière sur la pointe des pieds à l’ASPTT avec un statut de recrue. Tu n’étais pas une titulaire en puissance, au fil des matches, tu as réussi à t’imposer. J’imagine que tu vas aborder cette saison avec l’envie de garder ce statut de titulaire ? 

 

Je vais forcément avoir l’envie de le garder mais après, il y a beaucoup de recrues mais aussi beaucoup de filles à mon poste. Donc, il va falloir continuer comme l’année dernière et continuer à progresser sur mes points faibles. 

 

Cette première saison à l’ASPTT a été idyllique pour toi, même si ça a été un peu dur et dans l’adversité pour aller chercher le maintien. Mais, personnellement, tu t’es quand même prouvé que tu pouvais passer un cap ? 

 

Oui, personnellement, ça a été très enrichissant, j’ai vraiment fait ma première année assez complète en D2. Mais c’est vrai que, collectivement, ça a été plus compliqué. 

 

Quand on te voit dans la vraie vie, tu es quelqu’un d’un peu introverti mais quand on te voit sur un terrain, tu es une battante. Comment cela se fait-il que tu te transfigures comme ça sur un terrain de foot ? 

 

Je ne sais pas (rires). Je lâche tout, j’essaie de faire du mieux que je peux.

 

Le foot est un peu un exutoire pour toi ? 

 

C’est ça, ça me libère, c’est différent. 

 

Parlons aussi de cette saison 2020 / 2021 avec un groupe B de D2F qui est assez costaud. Pour toi, avec ce premier match et cette première victoire contre Nîmes, c’est un bon départ, cela permet de lancer une dynamique ? 

 

Oui, forcément, ça permet de bien démarrer, ça nous rassure par rapport à l’année dernière qui était compliquée. Il faut que l’on continue la semaine prochaine et que l’on prenne tous les matches un par an pour continuer dans ce sens. 

 

Cette équipe du Puy-en-Velay n’a pas joué le week-end dernier. Il va peut-être y avoir aussi un déficit physique entre elles qui ont pu se reposer et vous qui avez subi un déplacement. Il va falloir gérer ça en plus de la chaleur ? 

 

Oui mais je pense que ça peut aussi nous avantager puisque, du coup, elles ont peut-être moins d’automatismes et de préparation. Donc, cela peut peut-être être un avantage pour nous, je pense. 

 

Il y aura ensuite le 3e match face à Saint-Etienne. Là, ça sera la revanche car, en pré-saison, on va dire qu’elles ont été assez  » violentes  » envers l’ASPTT mais dans le bon sens du terme, sur le score. Il y a une question d’orgueil qui va être en cause ? 

 

Forcément, nous allons vouloir leur montrer que ça ne va pas se passer de la même manière. Il va falloir encore beaucoup travailler pour prendre notre revanche. 

 

Est-ce que le contexte sanitaire et le fait qu’il y ait des menaces de reports de matches influent sur toi et sur ta façon d’appréhender la saison ? 

 

Non, dans le foot, ça ne change pas grand-chose. Si jamais on doit arrêter, on arrêtera mais là, pour l’instant, on joue normalement et on fait tout ce que l’on peut. 

 

Quel est ton état d’esprit pour aborder cette saison 2020 / 2021 avec l’ASPTT ? 

 

Je vais tout donner, donner le meilleur de moi-même et j’espère que l’on fera une très bonne saison tant collectivement que moi individuellement. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-11-septembre-2020/

Retrouvez l’intégralité de l’itw de Camille Toumi, lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » du 11 septembre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s